5 256.18 PTS
-
5 252.0
-
SBF 120 PTS
4 213.66
-
DAX PTS
12 385.60
-
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
+0.00 %
Nikkei PTS
21 961.32
-0.85 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Nest, entreprise d'objets connectés, repasse sous la coupe de Google

| AFP | 176 | Aucun vote sur cette news
Marwan Fawaz, le directeur général de Nest Labs, à San Francisco le 20 septembre 2017
Marwan Fawaz, le directeur général de Nest Labs, à San Francisco le 20 septembre 2017 ( Glenn CHAPMAN / AFP/Archives )

Google a repris la gestion de Nest, une filiale de sa maison-mère Alphabet spécialisée dans les objets "intelligents", avec pour objectif de venir concurrencer Amazon et son assistant vocal Alexa.

La société Nest Labs, connue notamment pour ses thermostats connectés en Wifi, avait été achetée par le géant américain de l'internet en 2014, pour 3,2 milliards de dollars. L'ancienne start-up était passée ensuite sous la coupe d'Alphabet, maison-mère de Google, dans le cadre de ses activités futuristes baptisées "Other Bets".

"L'objectif est d'amplifier la mission de Nest: créer une maison plus attentive, qui prend soin des gens à l'intérieur et du monde qui l'entoure", a expliqué Rick Osterloh, haut responsable de Google dans un message posté mercredi sur un blog et co-signé par le directeur général de Nest, Marwan Fawaz.

"En travaillant ensemble, nous continuerons à associer le matériel, le logiciel et les services pour créer une maison qui est plus sûre, plus respectueuse de l'environnement, plus intelligente et qui vous aide même à économiser de l'argent - fabriquée avec l'intelligence artificielle de Google et l'assistant (Google) au centre."

Cette stratégie s'inscrit dans un contexte de concurrence accrue entre Google et Amazon, le premier voulant que les objets "intelligents" utilisent son assistant Google, face à son rival Alexa.

Selon les analystes, Amazon est largement en tête sur ce marché, avec l'assistant Alexa installé dans la majorité des haut-parleurs connectés et autres appareils, allant des télévisions aux réfrigérateurs.

D'autres entreprises high-tech sont aussi de la partie, comme Microsoft, Samsung et le chinois Baidu.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/02/2018

  Démission de Madame Nicole LOWE de son mandat d'administrateur   Suresnes - 19 février 2018 Madame Nicole Tinkham LOWE, qui travaillait à la direction…

Publié le 19/02/2018

Biocorp reprend la main sur ses systèmes Newseal et Carpseal

Publié le 19/02/2018

Le nouveau design de référence IoT basse consommation s'inscrit dans la stratégie de Kerlink d'accompagner les fabricants d'équipements, les fabricants d'objets électroniques et...

Publié le 19/02/2018

Gaussin Manugistique a signé deux contrats avec le Groupe Bolloré...

Publié le 19/02/2018

BURELLE SA Siège social : 19 boulevard Jules Carteret 69007 LYON Société anonyme au capital social de 27 799 725…

CONTENUS SPONSORISÉS