En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 696.90 PTS
-
5 691.50
-0.09 %
SBF 120 PTS
4 489.32
+0.00 %
DAX PTS
12 670.11
-
Dowjones PTS
27 001.98
-0.08 %
7 920.21
+0.00 %
1.107
-0.01 %

La "Cour suprême" de Facebook pourra annuler les décisions de Mark Zuckerberg

| AFP | 358 | Aucun vote sur cette news
Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, a expliqué que le nouveau comité indépendant de surveillance pourra renverser ses propres décisions sur des question de modération des contenus
Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, a expliqué que le nouveau comité indépendant de surveillance pourra renverser ses propres décisions sur des question de modération des contenus ( Amy Osborne / AFP/Archives )

Facebook a publié mardi sa charte pour son "comité indépendant de surveillance", qui aura le pouvoir de renverser des décisions prises par son patron Mark Zuckerberg sur la question la conformité des contenus.

La nouvelle entité devra décider quels contenus sont acceptables sur le premier réseau social au monde, conformément au souhait de Mark Zuckerberg, qui avait évoqué en avril 2018 la possible création d'une sorte de "Cour suprême", composée de personnalités indépendantes.

"Si quelqu'un désapprouve une décision que nous avons prise, il pourra d'abord s'adresser à nous, et bientôt il pourra aussi faire appel à ce comité indépendant", a déclaré Mark Zuckerberg dans le communiqué de mardi.

"La décision du comité sera contraignante, même si quelqu'un chez Facebook, y compris moi-même, n'est pas d'accord", a-t-il ajouté.

Facebook multiplie les initiatives pour restaurer la confiance des autorités et de ses utilisateurs après une série de scandales liés à des contenus haineux ou des campagnes de désinformation.

Le réseau social, utilisé par plus de 2 milliards de personnes dans le monde, cherche à empêcher la publication et le partage d'articles et d'images considérés comme inappropriés selon sa propre charte, tout en prenant garde à respecter la liberté d'expression.

En plus du "comité indépendant de surveillance", Facebook va créer une "fondation indépendante", qui gérera le financement du comité et s'assurera que ses membres ne subissent pas d'influence de la part des responsables du géant californien.

"La majorité des personnes que nous avons consultée (...) estiment que cela devrait aider à protéger l'indépendance du comité, tout en apportant des mécanismes supplémentaires de responsabilisation", explique Brent Harris, responsable de la gouvernance chez Facebook.

La charte définit des règles pour le nouveau panel, qui comprendra 40 membres. Facebook avait déjà précisé que l'entreprise était prête à entamer le processus de nomination des membres, après des consultations dans 88 pays.

La "Cour suprême" du réseau s'occupera uniquement de sujets liés à la modération des contenus, et non pas d'intelligence artificielle ou de hiérarchisation par des algorithmes.

"La comité se fera l'avocat de notre communauté. Il soutiendra le droit des personnes à la liberté d'expression, et s'assurera que nous remplissons bien nos obligations", indique Mark Zuckerberg.

"Nous espérons que chacun aura confiance dans cette organisation indépendante pour faire entendre ses opinions, et saura ainsi que Facebook ne détient pas le pouvoir ultime sur leur liberté d'expression", précise-t-il.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/10/2019

De solides perspectives d'activité Une situation financière parfaitement maîtrisée : 13,5 ME de trésorerie à fin septembre

Publié le 17/10/2019

Le chiffre d'affaires de Pernod Ricard pour le 1er trimestre 2019/20 s'élève à 2,483 MdsE, avec une croissance interne de +1,3%...

Publié le 17/10/2019

Au 3ème trimestre, Rexel a enregistré des ventes de 3,422 MdsE, en hausse de 3,3% en données publiées, incluant : Un effet de change positif de...

Publié le 17/10/2019

Les ventes du T3 de Faurecia s'établissent à 4,185 MdsE, légèrement inférieures à la production automobile mondiale, en hausse de 4,3% en données...

Publié le 17/10/2019

Hoffmann Green Cement Technologies annonce le large succès de son introduction en bourse sur le marché Euronext Growth Paris (Code ISIN : FR0013451044...