5 361.37 PTS
+0.16 %
5 361.50
+0.06 %
SBF 120 PTS
4 282.74
-0.04 %
DAX PTS
12 995.06
-0.07 %
Dowjones PTS
22 997.44
+0.18 %
6 122.61
+0.13 %
Nikkei PTS
21 336.12
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Garry Kasparov, éternel roi de l'échiquier

| AFP | 121 | Aucun vote sur cette news
Garry Kasparov, la légende russe des échecs, le 7 septembre 2011 à Porto Alegre (Brésil)
Garry Kasparov, la légende russe des échecs, le 7 septembre 2011 à Porto Alegre (Brésil) ( JEFFERSON BERNARDES / AFP/Archives )

Garry Kasparov, légende russe des échecs, a régné sans partage sur sa discipline, qu'il a révolutionnée et écrasée de sa personnalité avant de prendre sa retraite, pour se consacrer à un autre échiquier, politique. Mais il n'a pas pu s'empêcher de revenir.

Le temps d'une semaine, "l'ogre de Bakou", un des plus grands joueurs d'échecs de l'histoire, s'offre une "parenthèse" pour profiter de sa retraite "de la plus jouissive des façons possibles: devant un échiquier", comme il l'a lui-même écrit dimanche, à la veille du tournoi officiel auquel il s'est inscrit aux Etats-Unis.

Nul doute que ce minuscule entracte alimentera un peu plus le mythe qu'il s'est forgé à coups de génie. Et d'une poignée de revers tout aussi retentissants.

Garik Kimovitch Vaïnstein est né il y a 54 ans à Bakou, capitale de l'ancienne république soviétique d'Azerbaïdjan, d'un père juif et d'une mère arménienne.

Prodige des 64 cases, il adopte à 12 ans le patronyme de sa mère, Klara Kasparova, et se lance peu après dans l'un des duels les plus longs, épiques et marquants de l'histoire de la discipline, face à Anatoli Karpov.

Les confrontations entre les meilleurs ennemis des échecs, le flegmatique Karpov, symbole de l'URSS d'un côté, le bouillant Kasparov, gamin venu du petit Azerbaïdjan de l'autre, possèdent tous les ressorts du drame, sur fond d'effritement de l'empire soviétique.

- L'homme contre l'ordinateur -

En 1985, Garry Kasparov bat son compatriote et devient le plus jeune champion du monde de l'histoire. Il ne lâchera plus sa couronne pendant quinze ans et en profitera pour casser les codes du petit monde de l'échiquier.

Théâtral, grandiloquent, nerveux, animé par un implacable désir de victoire, Garry Kasparov, qui parle parfois de lui-même à la troisième personne, acquiert pendant son règne le surnom d'"ogre de Bakou". Le joueur est craint, l'homme inhibe ses adversaires et suscite les critiques.

Le "monstre aux cent yeux qui voient tout" fait entrer le monde des échecs dans une nouvelle dimension, plus moderne, avec sponsors et retransmissions télé, plus rapide, plus technologique aussi.

Il est ainsi le premier à se servir de bases de données informatiques pour s'entraîner.

Une avancée qui, ironie du sort, précipitera son premier échec tonitruant. Lui qui avait juré haut et fort qu'aucun bout de ferraille ne le vaincrait jamais, est devenu le premier champion du monde d'échecs battu en 1997 par un ordinateur, le Deep Blue d'IBM. A égalité au bout de cinq parties, Kasparov s'incline lors de la sixième, le 11 mai 1997 et crie... à la triche.

Trois ans plus tard, en 2000, il cède son titre à son ancien disciple et compatriote Vladimir Kramnik et prend sa retraite sportive en 2005, après avoir glané quelques succès dans l'intervalle.

- Poutine -

Kasparov n'a jamais coupé les ponts avec ses premières amours et a même tenté de prendre la tête de la Fédération internationale des échecs, la FIDE. Mais sa personnalité controversée a chèrement fragilisé sa campagne et il a dû s'incliner face à l'excentrique et richissime Kirsan Ilioumjinov, un proche de Vladimir Poutine qui assure avoir rencontré des extraterrestres.

Son engagement le plus sérieux de jeune retraité devient la politique: Kasparov est justement décidé à faire tomber le maître du Kremlin, dont il n'a pu que constater l'ascension fulgurante, lui l'ancien soutien de Boris Eltsine.

Kasparov devient l'un des principaux détracteurs du président russe, se présentant même à la présidentielle de 2008, avec sa coalition d'opposition Autre Russie.

Il participe au mouvement de contestation sans précédent visant Poutine en 2011 et se retrouve même détenu à l'été 2012, après une manifestation de soutien aux Pussy Riot.

Mais pour Garry Kasparov, force est de constater que l'échiquier politique russe n'est pas un jeu où l'on peut prendre le roi en faisant cavalier seul. Il choisit donc l'exil à New York, d'où il continue depuis 2013 de ferrailler à distance contre Vladimir Poutine.

Après avoir expérimenté pendant douze ans le sentiment d'être un pion, en politique, Garry Kasparov se donne, avec son retour aux échecs, l'opportunité de redevenir roi.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 14/08/2017

Le champion d'échecs Garry Kasparov, le 13 août 2017 à Saint-Louis, dans le centre des Etats-Unis ( BILL GREENBLATT / AFP )Les tempes ont blanchi, mais son regard transpire toujours l'envie de…

Publié le 06/07/2017

Garry Kasparov le 24 mars 2017 à Paris ( Thomas SAMSON / AFP )La légende des échecs et ancien champion du monde russe Garry Kasparov a annoncé dans la nuit de mercredi à jeudi qu'il sortait…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/10/2017

South Park : l'Annale du Destin est disponible au prix public conseillé de 59,99 euros...

Publié le 17/10/2017

La cotation de Les Toques Blanches du Monde sur le marché Euronext Access va reprendre...

Publié le 17/10/2017

Areas proposera 2 nouveaux concepts de restauration : 42 RAW et le Bar Jacobsen...

Publié le 17/10/2017

ESI Group obtient ce prix pour la 2e année consécutive...

Publié le 17/10/2017

Le Gaïa Index permet de déterminer l'engagement des valeurs moyennes françaises dans les critères extra financiers...

CONTENUS SPONSORISÉS