En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 153.19 PTS
+1.79 %
5 153.50
+1.84 %
SBF 120 PTS
4 084.66
+1.64 %
DAX PTS
11 299.80
+1.89 %
Dowjones PTS
25 798.85
+1.41 %
7 039.27
+0.24 %
1.130
+0.03 %

Facebook: nouvelle polémique sur la collecte de données, Apple se fâche

| AFP | 328 | Aucun vote sur cette news
(ILLUSTRATION) Facebook est le premier réseau social du monde, avec quelque 2,3 milliards d'usagers
(ILLUSTRATION) Facebook est le premier réseau social du monde, avec quelque 2,3 milliards d'usagers ( Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives )

Facebook a reconnu mercredi avoir payé des usagers, y compris de jeunes adolescents, afin de disséquer leurs habitudes sur leur smartphone tout en assurant l'avoir fait en toute transparence, une révélation qui a suscité le courroux d'Apple.

Le réseau social répondait à des informations du site américain spécialisé dans les technologies TechCrunch, selon lequel il était virtuellement impossible pour les volontaires --de 13 à 35 ans, payés 20 dollars par mois-- de savoir précisément ce à quoi ils s'exposaient en acceptant de participer.

Facebook ne nie pas l'existence de ce programme de collecte contre rémunération mais insiste sur le fait que les usagers ayant accepté d'y participer l'ont fait en parfaite connaissance de cause. "Moins de 5% des gens qui ont accepté de participer à ce programme d'étude de marché étaient des adolescents", a aussi souligné le groupe, rappelant que le programme était explicitement appelé "Facebook Research App".

"Tous avaient l'autorisation écrite de leurs parents", a souligné un porte-parole du réseau social dans un bref communiqué.

Apple a vivement réagi à ces informations, estimant que Facebook avait "clairement enfreint" ses accords d'utilisation des applications de recherche, censées rester internes aux entreprises.

La marque à la pomme a dans la foulée bloqué la possibilité pour les employés de Facebook de tester des "apps" sur leur iPhone, en annulant un certificat électronique d'autorisation.

Apple a également annoncé avoir suspendu l'"app" sur ses appareils mobiles.

Mais selon le site d'informations économiques Business Insider, cela vient aussi bloquer sur les iPhone d'autres applications, qui sont utilisées en interne quotidiennement par les employés de Facebook et qui leur permettent de communiquer entre eux ou de réserver leurs places dans les navettes de l'entreprise.

"Nous avons conçu le +Programme entreprise développeurs+ en prévoyant la distribution des apps uniquement de façon interne aux organisations. Facebook a utilisé sa qualité de membre (de ce programme) pour distribuer une application de collecte de données à des consommateurs, ce qui enfreint clairement leur accord avec Apple", a écrit le groupe dans un courriel à l'AFP.

"Tout développeur qui utilise son autorisation d'entreprise pour distribuer des apps à des consommateurs verra son autorisation annulée, c'est ce que nous avons fait en l'occurrence pour protéger nos usagers et leurs données", a ajouté le groupe, qui tacle régulièrement Facebook en se posant comme le protecteur de la confidentialité des données.

Cette nouvelle révélation autour des méthodes de Facebook tombe au moment où le groupe, qui doit présenter ses résultats financiers mercredi, tente de surmonter l'impact de scandales à répétition, de la diffusion de données à l'insu des usagers, à la sous-estimation des manipulations politiques sur la plateforme par la Russie lors de la présidentielle américaine 2016, en passant par les attaques en règle contre ses critiques.

Pour sa défense mercredi, Facebook a accusé TechCrunch d'avoir "ignoré des éléments importants du programme". Le groupe californien nie qu'il s'agissait d'un programme secret et rejette la notion d'"espionnage". "Les gens qui ont accepté de signer pour y participer ont été dûment informés par un processus très clair demandant leur permission et ont été payés pour leur participation", a-t-il insisté.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 18 février 2019

CODE OFFRE : SNOW19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SNOW19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/02/2019

Total annonce mettre en œuvre son opération annuelle d’augmentation de capital réservée aux salariés et anciens salariés du groupe. Ainsi, la participation des salariés au capital de la…

Publié le 15/02/2019

Baccarat vient de réaliser son point d’activité annuel. Ainsi, au quatrième trimestre 2018, le spécialiste des produits en cristal haut-de-gamme a publié un chiffre d'affaires de 48,7 millions…

Publié le 15/02/2019

Total met en oeuvre son opération annuelle d'augmentation de capital réservée aux salariés et anciens salariés...

Publié le 15/02/2019

FAURECIAL'équipementier automobile publiera (avant Bourse) ses résultats annuelsICADELe groupe immobilier publiera (avant Bourse) ses résultats annuelssource : AOF

Publié le 15/02/2019

Article L.233-8 II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'Autorité des marchés financiers     Dénomination sociale de l'émetteur…