En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 375.00 PTS
+0.31 %
5 314.0
+0.30 %
SBF 120 PTS
4 236.81
+0.16 %
DAX PTS
12 107.22
+0.55 %
Dowjones PTS
25 679.90
-0.33 %
7 376.70
+0.00 %
1.114
-0.21 %

Walt Disney : des brokers saluent les comptes trimestriels

| Boursier | 73 | Aucun vote sur cette news

Le géant des loisirs Walt Disney a publié mercredi soir après la clôture de Wall Street des bénéfices et des revenus supérieurs aux attentes pour son 2è trimestre fiscal.

Walt Disney : des brokers saluent les comptes trimestriels
Credits Reuters

L'action Walt Disney (-1% à 133,59$ en clôture) a subi quelques prises de bénéfices jeudi à Wall Street, dans un contexte général baissier, après avoir publié, mercredi soir après la clôture, des bénéfices et des revenus supérieurs aux attentes pour son 2è trimestre fiscal achevé fin mars.

Disney ainsi fait état d'un bénéfice net par action ajusté de 1,61$, alors que les analystes tablaient sur 1,58$ par action. Les ventes ont atteint 14,92 Mds$, en hausse de 2,5% par rapport aux 14,55 Mds$ publiés un an plus tôt sur la même période. Les analystes sondés par le cabinet Factset s'attendaient en moyenne à des ventes de 14,5 Mds$.

Malgré un accès de faiblesse du côté des revenus des studios de cinéma (-15%), les parcs à thème du géant américain des loisirs ont connu une croissance plus forte que prévu (+5%). Le prochain lancement du service de vidéo en streaming Disney+ et l'intégration des actifs rachetés récemment à Fox offrent en outre des perspectives plutôt positives, selon les analystes financiers.

Les brokers saluent le rachat de Fox, l'arrivée de Disney+ et le dynamisme des parcs à thème

Autour de 134$, le titre Walt Disney reste proche de son récent record historique de 139,90$ inscrit le 26 avril dernier. L'action Disney a gagné 22% depuis le 1er janvier et 31% depuis un an : elle a été soutenue récemment par l'annonce en avril du lancement à l'automne prochain de Disney+, et alors que son dernier film, "Avengers: Endgame" est en train de battre des records au box office.

Jeudi, les réactions des analystes financiers étaient plutôt positives, bien que le titre paraisse à court terme bien valorisé. L'analyste Douglas Mitchelson de Credit Suisse a ainsi relevé son objectif de cours de 114$ à 130$, estimant que les actifs rachetés à Fox devraient accroître le bénéfice par action sur le long terme. Le broker maintient sa recommandation "neutre" sur le titre.

Morgan Stanley salue aussi l'arrivée des actifs de Fox dans le giron de Disney, ce qui devrait permettre la mise en oeuvre de synergies et la réduction de l'endettement du groupe.

Le titre Disney paraît bien valorisé à court terme

Chez JP Morgan, l'analyste Alexia Quadrani a reitéré sa recommandation de "sur-pondérer" l'action Disney avec un objectif de cours de 150$, qualifiant de "solides" les comptes du trimestre échu. Elle estime que le groupe devrait continuer de bien se comporter dans tous ses métiers, citant la performance particulièrement bonne des parcs à thèmes au T2. Cependant, la récente hausse du titre à des niveaux records pourrait entraîner un peu de volatilité à court terme, d'autant que l'apport financier des actifs de Fox "manque encore de clarté".

Selon CFRA, l'action Disney mérite sa prime actuelle, compte-tenu des grandes opportunités de croissance en vue. Le courtier estime que le groupe devrait être en mesure de réduire son endettement, qui a été gonflé par l'acquisition des actifs de Fox pour 70 milliards de dollars.

Pour Macquarie, "le 'nouveau Disney' est promis à un beau décollage" au vu des bénéfices et des ventes supérieures aux attentes au 2ème trimestre, et de la bonne performance de toutes les divisions.

Quant à UBS, il juge les prévisions du T3 fiscal mitigées, mais se dit globalement satisfait des performances du T2. L'analyste John Hodulik apprécie que la direction ait réitéré son optimisme sur sa capacité à tirer de la valeur des actifs de Fox, et ne voit pas de fin ("no Endgame") au dynamisme des parcs de loisirs de Disney.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/05/2019

Epée de Damoclès sur l'homéopathie en France

Publié le 21/05/2019

Le conseil d'administration d'Aéroports de Paris a décidé de proposer au Président de la République de reconduire Augustin de Romanet en qualité de PDG. Ce dernier sera auditionné par les…

Publié le 21/05/2019

La spéculation sur Engie bat son plein alors l'Etat pourra réduire sa participation de 23,6% dans le groupe énergétique une fois la loi Pacte...

Publié le 21/05/2019

Epée de Damoclès sur l'homéopathie en France

Publié le 21/05/2019

À compter du 8 Juillet prochain, Thierry de Séverac est nommé directeur ingénierie et aménagement du groupe ADP, membre du Comité Exécutif. Il remplace Guillaume Sauvé, qui rejoint un autre…