Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 598.18 PTS
+0.56 %
5 601.0
+0.78 %
SBF 120 PTS
4 428.16
+0.61 %
DAX PTS
13 335.68
+0.37 %
Dow Jones PTS
29 910.37
+0.13 %
12 258.21
+0.87 %
1.196
+0.02 %

Walt Disney (+2,1%) : résultats salués à Wall Street, malgré les pertes

| Boursier | 252 | Aucun vote sur cette news

Face à la crise du coronavirus, le géant américain des loisirs Walt Disney vient d'essuyer sa première perte annuelle depuis 40 ans.

Walt Disney (+2,1%) : résultats salués à Wall Street, malgré les pertes
Credits Reuters

Face à la crise du coronavirus, le géant américain des loisirs Walt Disney vient d'essuyer sa première perte annuelle depuis 40 ans. La pandémie a vidé les parcs à thème du groupe, paralysé sa filiale de croisières, et perturbé sa production cinématographique. Ainsi, sur l'ensemble de l'exercice fiscal 2019-2020, achevé le 3 octobre, le groupe a annoncé jeudi soir une perte nette de 2,83 milliards de dollars, sa première perte depuis 1980.

Toutefois, les chiffres sont ressortis bien moins mauvais que ce que craignaient les analystes, notamment grâce à des réductions de coûts et au succès du service de vidéo en streaming Disney+, qui compte désormais 73,7 millions d'abonnés, un an seulement après son lancement, et a profité des confinements liés à la pandémie de Covid-19

A Wall Street, l'action Walt Disney a réagi positivement, et a grimpé vendredi de 2,1% pour finir à 138,36$, ce qui a réduit sa perte à 4,3% depuis le début de l'année.

28.000 suppressions de postes

Pour le seul 4e trimestre fiscal, Disney a subi une perte nette de 710 millions de dollars (39 cents par action), son 2e trimestre consécutif de pertes en données publiées. Après ajustements, notamment pour charges de restructuration, la perte nette par action ressort à 20 cents, contre un bénéfice de 1,07$ au 4e trimestre 2018-2019. Les revenus du groupe ont chuté de 23% à 14,71 Mds$ contre 19,1 Mds$ un an plus tôt.

Ces chiffres sont toutefois supérieurs aux attentes du consensus mesuré par le cabinet FactSet, qui tablait sur une perte ajustée de 71 cents et sur des ventes de 14,15 Mds$.

La pandémie a amputé le résultat opérationnel de Disney de 7,4 Mds$ sur l'exercice, dont l'essentiel (6,9 Mds$) dans la branche parcs à thème et autres expériences. Pour faire face à la crise, le groupe a annoncé en septembre dernier la suppression de non moins de 28.000 postes, dont la plupart dans cette branche.

Le streaming est devenu la "clé de l'avenir de la compagnie"

"Cette année n'a ressemblé à aucune autre dans nos vies et dans toute l'histoire de la Walt Disney Company", a ainsi commenté Bob Chapek, le directeur général de Disney dans une conférence téléphonique. "Le vrai point positif est notre activité de vente directe aux consommateurs", dont fait partie la vidéo en streaming (Disney+) a-t-il souligné, en ajoutant que cette branche serait "la clé de l'avenir de la compagnie".

Un an exactement après le lancement de Disney+, le dirigeant a indiqué que le service comptait 73,7 millions d'abonnés payants à la fin septembre, bien au-dessus des prévisions du groupe. Au 4e trimestre, 16,2 millions d'abonnés supplémentaires ont été acquis, une hausse de 28% par rapport à la fin du troisième trimestre (57,5 millions).

En comptant les abonnés à la chaîne sportive ESPN+ (10,3 millions contre 8,5 au T3) et au service de streaming Hulu (36,6 millions contre 35,5 millions), Disney totalise désormais plus de 120 millions d'abonnés à ses services de vidéo en streaming.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/11/2020

Lors de sa réunion du 26 novembre, le Conseil d'administration a pris acte du départ de Monsieur Géry Robert-Ambroix en qualité de Directeur Général...

Publié le 27/11/2020

Touax a procédé au rachat et à l'annulation d'une partie des titres super-subordonnés à durée indéterminée (TSSDI) émis en août 2013, novembre 2013 et...

Publié le 27/11/2020

Le conseil d’administration de la Compagnie des Alpes envisage qu’à l’expiration du mandat de PDG de Dominique Marcel, la présidence du conseil d’administration et la direction générale…

Publié le 27/11/2020

Le groupe de médias ADL Partner a réalisé au troisième trimestre 2020 un chiffre d’affaires de 34,2 millions d'euros, en croissance de 3,2% par rapport à la même période de 2019, pour un…

Publié le 27/11/2020

Touax SCA a annoncé avoir procédé au rachat et à l’annulation d’une partie des titres super-subordonnés à durée indéterminée (TSSDI ) émis en août 2013, novembre 2013 et mai 2014, pour…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne