Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 282.20 PTS
+0.77 %
6 273.70
+0.6 %
SBF 120 PTS
4 938.37
+0.64 %
DAX PTS
15 416.39
+1.06 %
Dow Jones PTS
34 198.41
+0.48 %
13 997.62
-0.2 %
1.198
+0.13 %

WallStreetBets : GameStop et AMC Entertainment encore en ébullition

| Boursier | 825 | Aucun vote sur cette news

Ces titres, qui évoluent à des niveaux jugés astronomiques selon les méthodes de valorisation traditionnelles des analystes financiers sont plébiscités par les petits porteurs présents sur les réseaux sociaux.

WallStreetBets : GameStop et AMC Entertainment encore en ébullition
Credits Reuters

Les actions de GameStop et d'AMC Entertainment, au centre d'une vague de spéculation boursière depuis plusieurs semaines, ont encore flambé cette semaine, les deux sociétés ayant fait des annonces positives concernant l'avenir de leurs activités et de leur situation financière.

Ces titres, qui évoluent à des niveaux jugés astronomiques selon les méthodes de valorisation traditionnelles des analystes financiers ont été plébiscités depuis deux mois par la nouvelle génération de traders particuliers, très actifs sur les réseaux sociaux, en particulier le forum WallStreetBets du réseau Reddit.

Les salles de cinéma d'AMC en cours de réouverture

AMC Entertainment, le principal gestionnaire américain de salles de cinéma, a bondi de plus de 8,5% vendredi, portant ses gains à près de 40% sur la semaine, après avoir publié jeudi des résultats financiers et des perspectives qui ont quelque peu rassuré les investisseurs.

Au 4e trimestre 2020, AMC a réalisé des revenus de 163 millions de dollars, en chute de 89% sur un an, mais très supérieurs aux attentes, qui étaient logées à 142 M$. Surtout, le groupe a indiqué que 90% de ses 589 salles américaines avaient désormais rouvert leurs portes à la faveur de l'amélioration de la situation sanitaire, bien qu'avec une capacité d'accueil réduite. Le groupe, très endetté, a essayé de rassurer sur sa situation financière, après avoir réussi à lever plus de 900 millions de dollars en actions et dette en décembre et janvier.

Virage vers l'e-commerce pour les jeux vidéo de GameStop

Quant à GameStop, qui gère une chaîne de magasins de jeux vidéo, il a gagné 1,7% vendredi et a presque doublé de valeur sur 5 séances (+92%), après avoir annoncé un projet de réorientation de ses activités vers internet plutôt que les magasins physiques. La société a ainsi indiqué lundi que l'actionnaire activiste Ryan Cohen (co-fondateur et ancien PDG de Chewy, détaillant en ligne d'aliments pour animaux de compagnie) allait diriger un comité de planification stratégique -au sein du conseil d'administration- chargé d'accélérer la transformation numérique de GameStop. Cohen avait acquis en septembre 2020 10% des actions GameStop, avant de se renforcer à 12,9% en décembre, ce qui en fait de loin le premier actionnaire particulier.

GameStop a précisé que ce la principale mission de ce comité est "de transformer le détaillant en une entreprise technologique et créer durablement de la valeur pour les actionnaires en examinant les objectifs opérationnels, la structure du capital et les priorités d'allocation". La société a également déclaré avoir nommé un directeur de la technologie, engagé des cadres pour diriger respectivement le service client et la gestion du commerce électronique, et a annoncé le départ de son directeur financier Jim Bell.

Les nouveaux actionnaires particuliers déferlent sur Wall Street

L'action AMC, qui évoluait autour de 2$ début janvier, s'était envolé jusqu'à un pic de 19,90$ le 27 janvier, avant de retomber autour de 5,60$ en février, puis de redécoller pour finir vendredi à 11,16$. Quant à GameStop, qui évoluait autour de 17$ début janvier, il avait plafonné à 347,51$ le 27 janvier, avant de chuter sous 45$ le 23 février et de remonter à 264,48$ vendredi.

Malgré les risques élevés attachés à ces deux dossiers, il est probable qu'ils continuent d'alimenter la fièvre spéculative des "day traders" dans les prochaines semaines, que ce soit en direct ou via le marché des options. Depuis le début de la crise sanitaire, le nombre de petits porteurs actifs s'est envolé aux Etats-Unis, notamment grâce à l'application de courtage sur mobile Robinhood, très prisée de la jeune génération, notamment grâce à l'absence de frais de courtage.

Le courtier en ligne Charles Schwab, qui a été le pionnier du "zéro commission" en octobre 2019, a de son côté indiqué vendredi que le nombre de nouveaux comptes titres ouverts par ses services avait triplé en février par rapport à février 2020. Le patron de Schwab, Peter Crawford, a attribué le regain d'intérêt pour la Bourse depuis la pandémie de Covid-19 aux effets combinés du télétravail, de l'amélioration de l'accès à l'information boursière et de la facilité accrue de passer des ordres. "Plus récemment, les réseaux sociaux boursiers ont servi d'accélérateur, entraînant une énorme poussée de négociations pour les brokers, ce qui a contribué à porter les volumes d'échanges à des niveaux à couper le souffle, bien supérieurs à ceux atteints lors du précédent pic pendant la crise financière de 2008", a ajouté le CEO de Charles Schwab.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/04/2021

Avec des gains élevés à la clé...

Publié le 16/04/2021

Dans des volumes limités,Manutan International avance de 2,1% à 76,8 euros après avoir dévoilé des revenus semestriels de 393,4 millions d'euros, en...

Publié le 16/04/2021

Dernière grande banque américaine à présenter ses comptes trimestriels, Morgan Stanley a surpassé les attentes grâce à ses métiers de marché et sa banque d'investissement. Au premier…

Publié le 16/04/2021

Valbiotis remonte de 1,9% sur les 8 euros ce vendredi en Bourse de Paris, alors que le groupe a annoncé le large succès de son augmentation de capital...

Publié le 16/04/2021

Coface s'adjuge 6,2% à 10,25 euros en cette fin de semaine à Paris...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne