En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 442.75 PTS
-
4 450.50
-
SBF 120 PTS
3 499.45
-
DAX PTS
10 332.89
-
Dow Jones PTS
23 433.57
+3.44 %
8 229.54
+2.24 %

Wall Street : croisiéristes et compagnies aériennes en chute libre

| Boursier | 676 | Aucun vote sur cette news

Les secteurs du transport aérien et de la croisière ont piqué du nez jeudi à la Bourse de New York, après l'annonce du décès en Californie d'une personne de retour d'une croisière au Mexique.

Wall Street : croisiéristes et compagnies aériennes en chute libre
Credits Reuters

Les secteurs du transport aérien et de la croisière piquent du nez jeudi à la Bourse de New York, après l'annonce du décès en Californie d'une personne de retour d'une croisière au Mexique. Au total, l'épidémie de coronavirus Covid-19 a désormais infecté 177 personnes aux Etats-Unis et a fait 11 morts dans le pays.

A Wall Street, l'action de Royal Caribbean Cruises a abandonné jeudi 16,4% à la clôture, tandis que Carnival a perdu 14,1% et Norwegian Cruise Line Holdings a perdu 13,3%.

Les titres des compagnies aériennes américaines sont aussi en berne : selon l'association internationale du transport aérien (IATA), l'épidémie de coronavirus pourrait faire perdre jusqu'à 113 Mds$ aux compagnies aériennes.

Le titre Southwest Airlines a perdu 3,6%, American Airlines a lâché 13,4%, United Airlines a reculé de 13,2% et Spirit Airlines a plongé de 18,2%. Le fonds coté "U.S. Global Jets ETF" a perdu 9% à la clôture.

United Airlines a annoncé mercredi soir une réduction du nombre de ses vols, et un gel des embauches, et a demandé à une partie de ses employés de prendre des congés sans solde face à la faiblesse de la demande...

Télétravail et restrictions sur les voyages

Les acteurs du secteur touristique pâtissent des restrictions de déplacements mises en place par certains gouvernements et entreprises, et de l'effondrement des réservations des particuliers qui reportent, voire annulent leurs projets de déplacement dans la crainte du coronavirus.

En Californie et dans l'Etat de Washington (le plus durement touché par le coronavirus avec 27 cas confirmés et 9 morts), les grandes entreprises déconseillent à leurs salariés de voyager et mettent en place le télétravail. Parmi les compagnies concernées figurent Microsoft (-2,5%) dont le siège est à Seattle dans l'Etat de Washington et Alphabet (-4,8%) la maison mère de Google.

Après l'annonce d'un premier décès en Californie, le gouverneur de cet Etat Gavin Newsom a déclaré un état d'urgence qui "permettra à l'Etat de mieux préparer nos communautés et notre système de santé si jamais l'épidémie se propage davantage", a-t-il affirmé mercredi.

Le bilan mondial de l'épidémie s'établissait jeudi à 97.841 cas et 3.347 morts.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 08/04/2020

Le produit de cette émission obligataire sera utilisé pour le refinancement du crédit relais conclu dans le contexte de l'acquisition d'Altran Technologies...

Publié le 08/04/2020

Rendez-vous le 16 avril...

Publié le 08/04/2020

Sur les farines de sarrasin, l'activité est fortement impactée avec la fermeture des crêperies et restaurants...

Publié le 08/04/2020

U10, qui ne distribuera pas de dividende, précise l'impact de la crise sanitaire...

Publié le 08/04/2020

Un acompte sur dividende de 0,17 euro par action ayant été versé en septembre 2019, cette proposition de dividende de Spie impliquait un solde de 0,44 euro par action...