5 317.37 PTS
+0.15 %
5 334.5
+0.52 %
SBF 120 PTS
4 256.95
+0.13 %
DAX PTS
12 483.79
+0.18 %
Dowjones PTS
25 309.99
+1.39 %
6 896.60
+1.99 %
Nikkei PTS
21 892.78
+0.72 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

United Technologies croque Rockwell Collins pour 30 Mds$

| Boursier | 306 | Aucun vote sur cette news

Le groupe paiera les deux-tiers du prix en numéraire et le solde en titres...

United Technologies croque Rockwell Collins pour 30 Mds$
Credits Reuters

Cette fois, les rumeurs étaient fondées. Le conglomérat américain United Technologies a annoncé cette nuit s'être mis d'accord avec son compatriote Rockwell Collins pour le racheter sur la base de 140 dollars par action, soit une facture de 30 milliards de dollars, dont 23 Mds$ de valeur d'actif et 7 Mds$ de dette. Les actionnaires de l'équipementier aéronautique recevront une partie du paiement en numéraire (93,33$) et l'autre en actions United Technologies (46,67$). Le dossier pèse actuellement 21,22 Mds$ en bourse, tandis que l'acquéreur capitalise 94,2 Mds$.

Une fois la transaction réalisée, probablement dans un an environ, Rockwell Collins sera fusionnée avec UTC Aerospace Systems pour créer Collins Aerospace Systems, une nouvelle entité spécialisée dans les systèmes aéronautiques. Le mariage créera par exemple le numéro deux incontesté des fournisseurs de Boeing, derrière Spirit Aerosystems mais largement devant General Electric. Il montre en tout cas que le secteur a soif de consolidation. Rockwell n'était pas en reste puisque le groupe a bouclé le rachat de B/E Aerospace pour 8,6 Mds$ cette année. United Technologies, pour sa part, a repoussé les avances d'Honeywell, qui cherchait à créer un nouveau colosse aux compétences multiples.

Le rapprochement n'a pas que des aficionados. Chez Bernstein, Douglas Harned ne voyait pas bien début août l'intérêt de l'opération et croyait même qu'elle se heurterait à une forte réticence de la part de Rockwell Collins. Il se trompait. Mais ce qui est en revanche certain, comme il le soulignait, c'est qu'un client comme Airbus ne devrait pas vraiment apprécier, compte tenu des problèmes majeurs qui continuent à affecter les réacteurs Pratt et Whitney (filiale d'United Technologies) des A320neo : une fusion a tendance à détourner les équipes de leurs tâches car elles doivent aussi remplir des objectifs en matière d'intégration. Le prix de 140$ affiche une prime de 10,7% sur l'objectif de cours moyen des analystes en date du 4 septembre (126,53$), mais de 40,6% sur celui qui dominait six mois plus tôt (99,59$).

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/02/2018

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000…

Publié le 23/02/2018

Eiffage, au travers de sa filiale Eiffage Énergie Systèmes, a conclu un accord en vue d’acquérir 51 % du groupe Kropman, basé à Nimègue, aux Pays-Bas, spécialisé dans les domaines multi…

Publié le 23/02/2018

AXA a annoncé avoir publié au Bulletin des annonces légales obligatoires les résolutions que le Conseil d'administration soumettra à la prochaine Assemblée générale annuelle des actionnaires,…

Publié le 23/02/2018

BLEECKER   Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance Au capital de 20.787.356,70 EUR 39, Avenue George V - PARIS (75008) 572 920 650 RCS PARIS       Paris, le 23…

Publié le 23/02/2018

Natixis soumettra au vote de ses actionnaires, le 23 mai, le versement d'un dividende ordinaire, payé en numéraire, de 0,37 euro par action, au titre de l'année fiscale 2017. Le dividende sera…

CONTENUS SPONSORISÉS