En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 451.59 PTS
-
5 457.0
+1.18 %
SBF 120 PTS
4 365.94
-
DAX PTS
12 326.48
+0.88 %
Dowjones PTS
26 656.98
+0.95 %
7 569.03
+1.05 %
1.177
-0.02 %

Un rival anglais très inattendu pour Tesla !

| Boursier | 215 | 4 par 1 internautes

Dyson Ltd,, référence britannique de l'électroménager, connu pour ses aspirateurs, ses ventilateurs ou ses sèche-mains, envisage désormais très...

Un rival anglais très inattendu pour Tesla !
Credits Reuters

Dyson Ltd,, référence britannique de l'électroménager, connu pour ses aspirateurs, ses ventilateurs ou ses sèche-mains, envisage désormais très sérieusement une offensive chiffrée à £2 milliards (2,6 millions de dollars) sur le marché des voitures électriques. Le groupe va pour cela transformer un ancien aérodrome... en site de test de véhicules électriques, explique Bloomberg. Le centre technologique dédié aux 'e-voitures' sera donc localisé sur un ancien terrain d'aviation à Hullavington.

Une équipe de 400 personnes travaille déjà sur le projet. Elle sera renforcée par 300 embauches. Le groupe envisage le lancement d'un premier véhicule en 2021. L'équipe automobile actuelle travaille dans les hangars de l'ancien aérodrome. Un investissement de 200 M£ permettra de créer de nouveaux espaces de travail, ainsi que 10 miles de pistes de test.

Dans un autre registre, rappelons que Nio entend lever jusqu'à 1,52 milliard de dollars à Wall Street, selon les projets dévoilés avant-hier. Cette startup chinoise de l'automobile électrique va prochainement faire ses premiers pas sur le NYSE (New York Stock Exchange). 160 millions de titres Nio seraient ainsi proposés aux investisseurs, la fourchette indicative de l'introduction en bourse étant située entre 6,25 et 8,25$ par titre. Les 'ADS' seraient cotées sous le symbole NIO. Les fonds levés représenteraient donc un montant allant de 1,15 Md$ à 1,52 Md$. La valorisation de la firme serait donc située entre 6,4 milliards de dollars et 8,5 milliards de dollars. Les incontournables banques d'affaires Goldman Sachs et Morgan Stanley vont accompagner l'opération...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

Le résultat opérationnel du premier semestre 2018 de Soft Computing s'élève à 1...

Publié le 20/09/2018

Comme publié précédemment, Mauna Kea a enregistré une baisse de son chiffre d'affaires de 18% à 2,707 ME, principalement imputable au T1, mais avec...

Publié le 20/09/2018

Kerlink, spécialiste et leader mondial des réseaux et solutions dédiés à l'Internet des Objets (IoT), annonce aujourd'hui que la société a été choisie...

Publié le 20/09/2018

Au 1er semestre 2018, Alpha MOS a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 1,6 ME en baisse de (0,5) ME par rapport à la même période de l'année...

Publié le 20/09/2018

Balyo annonce le recrutement d'un Directeur Industriel et le déploiement d'un plan de recrutement ambitieux pour accompagner sa croissance...