En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 929.28 PTS
-
4 917.00
-
SBF 120 PTS
3 912.90
-
DAX PTS
12 736.95
-0.92 %
Dow Jones PTS
28 308.79
+0.4 %
11 677.84
+0.37 %
1.184
+0.13 %

Transport aérien : des dizaines de milliers d'emplois supprimés dans les prochains jours aux Etats-Unis ?

| Boursier | 325 | Aucun vote sur cette news

L'horloge tourne pour les compagnies aériennes américaines...

Transport aérien : des dizaines de milliers d'emplois supprimés dans les prochains jours aux Etats-Unis ?
Credits Reuters

L'horloge tourne pour les compagnies aériennes américaines. Sans nouvelle aide de l'Etat, les plus grands transporteurs s'apprêtent à supprimer plus de 30.000 emplois au cours des prochains jours. Un massacre social qui ferait tâche à quelques semaines de l'élection présidentielle américaine. "Il ne s'agit pas de collecter des fonds pour la compagnie ", a déclaré Doug Parker, PDG d'American Airlines, sur 'CNBC'. "Il s'agit de maintenir l'infrastructure en place".

La loi CARES, votée par le Congrès en mars prévoyait 25 milliards de dollars - principalement des subventions fédérales - pour les compagnies aériennes afin d'éviter tout licenciement d'ici le 30 septembre, dans l'espoir qu'une reprise de la demande de voyages se concrétise cet été. Il n'en est rien. Comme le montrent les statistiques des aéroports, la demande atteint environ 30% son niveau de l'année dernière et les transporteurs continuent à brûler des dizaines de millions de dollars chaque mois.

Le Secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a exhorté le Congrès à adopter mercredi un nouveau plan d'aide à l'emploi de 25 milliards de dollars pour le secteur.

En attendant cet éventuel soutien additionnel, sept transporteurs (Alaska Airlines, Frontier Airlines, JetBlue Airways, Hawaiian Airlines, SkyWest Airlines, American Air et United) ont chacun obtenu un prêt auprès du Trésor. Une aide conditionnée au respect de certains engagements tels que le non-versement de dividendes et de rachats d'actions ou des plafonds sur la rémunération des employés. Les compagnies recevront "un prêt d'un montant maximum de 7,5 milliards de dollars ou 30% de 25 milliards". Selon les dirigeants des transporteurs, ces prêts ne suffiront toutefois pas à éviter la casse sociale dans la mesure où ils permettront simplement de couvrir les dépenses courantes.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/10/2020

Les résultats de Fountaine Pajot pour l'exercice clos le 31 août 2020 seront mécaniquement impactés par la baisse d'activité brutale de mars à juin...

Publié le 20/10/2020

Vivendi devrait utiliser la trésorerie pour réduire sa dette financière.., et pour financer un programme significatif de rachats d'actions et des acquisitions.

Publié le 20/10/2020

Goldman Sachs aurait conclu un accord avec le Département américain de Justice et aurait accepté de débourser plus de 2 Mds$ supplémentaires pour solder une affaire qui lui aura coûté plus de 5…

Publié le 20/10/2020

Le groupe Total a déclaré mardi que la société Cray Valley, sa filiale française dans les résines, n'était pas à vendre.

Publié le 20/10/2020

Pharmasimple anticipe au dernier trimestre de 2020 une forte augmentation du nombre de commandes internet...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne