En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 305.22 PTS
-
5 304.50
-
SBF 120 PTS
4 258.26
-
DAX PTS
12 163.01
-1.58 %
Dowjones PTS
25 162.41
-0.54 %
7 354.66
-1.24 %
1.138
+0.31 %

Tesla rebondit, Musk s'excuse auprès du plongeur qu'il avait 'clashé'

| Boursier | 243 | 3 par 1 internautes

Une mise au point appréciée

Tesla rebondit, Musk s'excuse auprès du plongeur qu'il avait 'clashé'
Credits Reuters

Tesla a repris 4,1% hier soir à 323$ environ à Wall Street, et demeure dans le vert avant bourse ce jour. Elon Musk, le patron du groupe, semble avoir éteint la polémique née de son affrontement par réseaux sociaux interposés avec un spéléologue britannique.

Musk, qui avait traité de 'pedo guy' son détracteur, a précisé sur Twitter ce jour qu'il s'était exprimé "sous le coup de la colère", après plusieurs contrevérités prononcées par Unsworth (le spéléologue), qui avait également suggéré que Musk "se livre à un acte sexuel avec le mini-sous-marin". "Ses actions contre moi ne justifient pas mes actions contre lui", a nuancé Elon Musk, qui s'est donc excusé auprès d'Unsworth, mais aussi auprès des compagnies qu'il dirige ! (et donc de Tesla ou SpaceX).

Ce mea culpa devrait satisfaire certains analystes et investisseurs, qui s'étaient inquiétés du manque de maîtrise de Musk face aux attaques du Britannique. L'explorateur critiquait les efforts de Musk pour aider à sauver une douzaine de garçons prisonniers d'une grotte thaïlandaise la semaine dernière. Le patron de Tesla avait qualifié son détracteur, qui lui conseillait de placer sous sous-marin "là où cela fait mal", de 'pedo guy'. "Je pense qu'il m'a traité de pédophile", avait estimé le spéléologue, interrogé par 'The Guardian'.

Le message initial de Musk sur Twitter en réponse à Vernon Unsworth avait rapidement été supprimé. Les investisseurs s'étaient pour certains inquiétés, les échanges de Musk sur Twitter étant très exposés - le dirigeant comptant 22,3 millions d'abonnés. Précédemment, Musk avait donc offert son aide avec son sous-marin miniature.

Le spéléologue en question, Vernon Unsworth, a dit envisager une action contre Musk, du fait de cette accusation jugée sans fondement. Unsworth avait auparavant critiqué l'idée de Musk d'utiliser un sous-marin de petite taille conçu à partir d'équipements de fusée SpaceX pour libérer l'équipe des jeunes footballeurs piégés avec leur coach dans une grotte thaïlandaise. Le patron de Tesla, SpaceX et The Boring Company avait ensuite répondu qu'il allait diffuser des séquences du vaisseau cylindrique naviguant dans l'une des grottes, avant d'affubler son détracteur du surnom de 'pedo guy'.

Notons que les garçons et leur entraîneur ont finalement été évacués avec succès de la grotte, ce dont s'est félicité Musk.

James Anderson, associé et gérant de la firme Baillie Gifford, qui détenait 12,8 millions de titres Tesla en fin de 1er trimestre, avait déjà alerté il y a quelques jours des risques concernant ce type d'intervention sur les médias sociaux. Dans une interview accordée à Bloomberg, le dirigeant expliquait que sa firme maintenait son soutien à Tesla, mais "voudrait bien un peu de paix et d'exécution à ce stade". Anderson ajoutait qu'il serait bon pour le constructeur californien de véhicules électriques "de se concentrer sur les tâches clés".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/08/2018

                                                          INSTITUT REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DE LA REGION NORD…

Publié le 15/08/2018

WISeKey Cybersécurité enregistre une croissance de plus de 60 % par rapport à la même période l'année dernière en raison d'un nombre croissant d'entreprises…

Publié le 15/08/2018

Intel perd 1,82% à Wall Street après avoir révélé que de nouvelles failles de sécurité ont été découvertes qui pourraient toucher ses processeurs. Sous le nom de code de L1 Terminal Fault…

Publié le 15/08/2018

En outre, le FCP renforce la position sur Econocom