En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 363.79 PTS
+0.28 %
5 368.0
+0.37 %
SBF 120 PTS
4 309.93
+0.31 %
DAX PTS
12 157.67
+0.51 %
Dowjones PTS
26 229.57
+0.64 %
7 510.70
+1.02 %
1.165
-0.24 %

Tesla : Musk s'attaque de nouveau au plongeur britannique qu'il avait traité de pédophile

| Boursier | 623 | 3 par 1 internautes

Musk attaque de nouveau son détracteur britannique

Tesla : Musk s'attaque de nouveau au plongeur britannique qu'il avait traité de pédophile
Credits Reuters

Elon Musk, le patron de Tesla, semblait avoir mis un terme en juillet à la polémique née de son affrontement par réseaux sociaux interposés avec un spéléologue britannique qu'il avait traité de 'pedo guy'. C'était sans compter sur la persévérance de l'homme d'affaires, qui vient de nouveau de mettre en cause le spéléologue Vernon Unsworth. Dans un message électronique adressé à 'BuzzFeed News', Musk affirme qu'Unsworth s'était rendu à Chiang Rai, en Thaïlande, afin d'y trouver "une femme-enfant" âgée de 12 ans à peine. Le sauveteur britannique a démenti... Dans un email, Musk critique vivement un journaliste de BuzzFeed, l'accusant même de défendre des violeurs d'enfants. "Je suggère que vous appeliez des gens que vous connaissez en Thaïlande, que vous trouviez de quoi il retourne, et que vous arrêtiez de défendre des violeurs d'enfants, p... de t... du c...", suggère Musk, selon les commentaires relayés par BuzzFeed.

Musk s'en était pris en juillet au même spéléologue britannique, qui avait critiqué sous sous-marin miniature, le traitant alors de 'pedo guy'. Le CEO était cependant revenu ensuite sur ses accusations, expliquant qu'il s'était exprimé "sous le coup de la colère", après plusieurs contrevérités prononcées par Unsworth, qui avait également suggéré que Musk "se livre à un acte sexuel avec le mini-sous-marin". "Ses actions contre moi ne justifient pas mes actions contre lui", avait nuancé Elon Musk, qui s'était alors excusé auprès d'Unsworth, mais aussi auprès des compagnies qu'il dirige (Tesla et SpaceX).

Ce mea culpa aura donc été de courte durée, et le nouveau coup de sang de Musk ne devrait pas rassurer les analystes et les investisseurs, qui espèrent un peu plus de stabilité et de calme de la part d'un directeur général.

L'explorateur critiquait en juillet les efforts de Musk pour aider à sauver une douzaine de garçons prisonniers d'une grotte thaïlandaise. Le patron de Tesla avait qualifié son détracteur, qui lui conseillait de placer sous sous-marin "là où cela fait mal", de 'pedo guy'. "Je pense qu'il m'a traité de pédophile", avait estimé le spéléologue, interrogé par 'The Guardian'.

Le message initial de Musk sur Twitter en réponse à Vernon Unsworth avait rapidement été supprimé. Les investisseurs s'étaient inquiétés, les échanges de Musk sur Twitter étant très exposés - le dirigeant comptant plus de 22 millions d'abonnés. Précédemment, Musk avait donc offert son aide avec son sous-marin miniature.

Le spéléologue en question, Vernon Unsworth, avait critiqué l'idée de Musk d'utiliser un sous-marin de petite taille conçu à partir d'équipements de fusée SpaceX pour libérer l'équipe des jeunes footballeurs piégés avec leur coach dans une grotte thaïlandaise. Notons que les garçons et leur entraîneur avaient finalement été évacués avec succès de la grotte, ce dont s'était félicité Musk.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/09/2018

Vinci a annoncé le succès d’une émission obligataire de 1,750 milliard d’euros, répartis entre une souche de 0,75 milliard d’euros à échéance septembre 2025, assortie d’un coupon de…

Publié le 18/09/2018

PARIS-LA DEFENSE (FRANCE), 18 septembre 2018 - Le Conseil de surveillance de Tarkett a décidé de nommer Fabrice Barthélemy en qualité de Président du Directoire de Tarkett par…

Publié le 18/09/2018

SFR et Canal+ ont annoncé un accord commercial autour de la distribution du bouquet RMC Sport pour les abonnés satellite. Dans le cadre de cet accord, les abonnées satellite du groupe Canal+ …

Publié le 18/09/2018

Au 30 juin, Visiativ a enregistré un chiffre d'affaires de 64,1 ME, en croissance de +16% dont +2% en croissance organique...

Publié le 18/09/2018

Visiativ est tombé dans le rouge au premier semestre 2018. Le groupe a accusé une perte nette de 3,6 millions d'euros contre un bénéfice de 0,6 million au 30 juin 2017. L'éditeur et intégrateur…