En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 754.08 PTS
-
4 765.0
-
SBF 120 PTS
3 776.40
-
DAX PTS
10 740.89
-0.29 %
Dowjones PTS
23 675.64
+0.35 %
6 491.52
+0.67 %
1.138
+0.14 %

Tesla : Musk a refusé un accord proposé par la SEC

| Boursier | 385 | 2 par 2 internautes

Elon Musk aurait refusé la proposition du gendarme des marchés

Tesla : Musk a refusé un accord proposé par la SEC
Credits Reuters

Elon Musk, patron de Tesla désormais poursuivi par la Securities and Exchange Commission à propos de sa série de 'tweets' du 7 août relative à la supposée sortie de la cote (par la suite abandonnée) du groupe, aurait refusé un accord avec la SEC. C'est du moins ce que croit savoir CNBC, qui précise qu'il était demandé à Musk de payer une amende et d'abandonner son rôle de président du conseil d'administration pendant deux années. L'accord proposé exigeait aussi de Tesla les nominations de deux nouveaux administrateurs indépendants. Musk aurait refusé le 'deal', incapable d'accepter l'idée de ce compromis.

"Cette action injustifiée de la SEC me laisse profondément attristé et déçu", a déploré Musk dans un communiqué hier jeudi. "J'ai toujours agi dans le meilleur intérêt de la vérité, de la transparence et des investisseurs. L'intégrité est la valeur la plus importante de ma vie et les faits montreront que je n'ai jamais compromis cela", s'est défendu le patron le plus médiatique de Wall Street.

La plainte de la SEC devant un tribunal fédéral du district sud de New York, allègue que Musk "a violé les dispositions antifraude des lois fédérales sur les valeurs mobilières et demande une injonction permanente, un 'dégorgement' (restitution des profits mal acquis), des sanctions civiles, et une interdiction d'exercer des fonctions de dirigeant ou d'administrateur d'une entreprise cotée".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 2
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

Après prise en compte du résultat semestriel, les capitaux propres part du Groupe au 30 septembre 2018 sont positifs et s'élèvent à 1 ME...

Publié le 18/12/2018

Le paiement en numéraire et/ou la livraison des actions seront effectués à compter du 15 février 2019...

Publié le 18/12/2018

Claude Tempé quitte ses fonctions. Sylvestre Blavet lui succède...

Publié le 18/12/2018

Cet ensemble de sociétés vend aux grandes surfaces de bricolage et grandes surfaces alimentaires en France et en Espagne une gamme très complète de robinetterie pour les salles de bain et les…

Publié le 18/12/2018

Tikehau Capital et Bpifrance entrent au capital de GreenYellow, via une augmentation de capital de 150 ME...