En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 378.10 PTS
+0.27 %
5 375.0
+0.22 %
SBF 120 PTS
4 315.53
+0.13 %
DAX PTS
12 177.88
+0.17 %
Dowjones PTS
26 246.96
+0.71 %
7 494.40
+0.00 %
1.168
+0.12 %

Tesla confronté aux challenges opérationnels et financiers

| Boursier | 210 | Aucun vote sur cette news

Après l'abandon des projets de sortie de la cote

Tesla confronté aux challenges opérationnels et financiers
Credits Reuters

Le titre Tesla a finalement plutôt bien résisté hier soir, clôturant en léger recul de 1,1% à 319,3$, après un plus bas de séance à 308,8$. Le marché a su conserver son sang-froid, après l'abandon des plans de retrait de la cote. Le groupe d'Elon Musk va cependant devoir faire désormais face aux challenges opérationnels et financiers, comme le soulignent plusieurs spécialistes.

Vers un appel au marché ?

L'agence Reuters rappelle aujourd'hui que le groupe affiche un lourd fardeau d'endettement de plus de 10 milliards de dollars, dont 1,3 Md$ arrivant à échéance dans les 12 prochains mois. Compte tenu de la situation de trésorerie limitée du groupe, le spectre d'une augmentation de capital plane donc toujours. Interrogé par Reuters, un représentant du groupe a conseillé de se référer au communiqué de Musk concernant les résultats du second trimestre. Le CEO de Tesla avait alors affirmé que son groupe prévoyait de rembourser sa dette convertible grâce à la génération interne de cash flow.

La production du Model 3 doit accélérer

Néanmoins, comme le mentionne l'agence, Tesla n'a affiché pour l'heure qu'un seul trimestre de free cash flow positif depuis le quatrième trimestre 2013. Le groupe devra donc rapidement devenir rentable et générer du cash flow avant la fin de l'année, s'il compte réellement se passer d'un appel au marché. Cet objectif de génération de trésorerie et de rentabilité est étroitement lié à la montée en puissance du Model 3 'grand public'. Pour l'instant, les analystes n'y croient pas vraiment et tablent plutôt sur une moindre consommation de trésorerie au second semestre 2018. Dans un tel contexte, le groupe pourrait devoir procéder à une augmentation de capital, à moins que la production du Model 3 ne décolle réellement. Le 'mix' produit importe également, Tesla perdant de l'argent sur les modèles de base à 35.000$, mais affichant au contraire des marges confortables sur les modèles incorporant l'ensemble des options...

Abandon des projets de sortie de la cote

A peine trois semaines après l'annonce des plans de sortie de la cote de Tesla, son dirigeant Elon Musk a finalement annoncé vendredi soir ne plus envisager cette opération. Le patron du groupe californien a donc communiqué par un post sur le blog Tesla titré 'Staying public'. Musk avait fait état plus tôt ce mois de la considération d'une sortie de la cote. Ce changement d'avis brutal, en l'espace de quelques jours, interpelle les marchés.

Musk en a détaillé les raisons. Il explique que dans le cadre du processus d'étude de la sortie éventuelle de la cote, il était important de comprendre la position des investisseurs actuels et leur volonté de poursuivre ou non une telle transaction stratégique. "Nos investisseurs sont extrêmement importants pour moi", a affirmé le CEO. Il constate que "presque tous sont restés avec nous depuis notre introduction en bourse de 2010, lorsque nous n'avions aucune voiture en production et seulement une vision de ce que nous espérions être. Ils croient fermement dans notre mission constituant à faire progresser l'énergie durable et accordent une grande importance à notre succès".

Examen approfondi

Musk rappelle qu'il a travaillé avec Silver Lake, Goldman Sachs et Morgan Stanley, qui disposent d'une expertise majeure sur ces questions, afin de considérer les nombreux facteurs entrant en jeu dans le cadre d'une potentielle sortie de la bourse. Le leader de Tesla dit également avoir passé beaucoup de temps à écouter les actuels actionnaires, grands et petits, afin de tenir compte de leur perception de l'intérêt à long terme de Tesla. Sur la base de ces discussions, qui ont eu lieu les deux dernières semaines, et d'un examen "approfondi", certaines choses sont désormais "claires" pour Musk.

Choix évident ?

"Compte tenu des commentaires que j'ai reçus, il est évident que la plupart des actionnaires existants de Tesla pensent que nous sommes mieux lotis en tant que société cotée. En outre, un certain nombre d'actionnaires institutionnels ont expliqué qu'ils avaient des problèmes de conformité internes qui limitent leur capacité à investir dans une société non cotée. Il n'y a pas non plus de voie évidente pour que la plupart des investisseurs particuliers puissent détenir des actions si nous étions 'privés' (sortis de la cote). Bien que la majorité des actionnaires avec qui je me suis entretenu aient déclaré qu'ils resteraient avec Tesla si nous devenions privés, le sentiment, en résumé, était 's'il vous plaît, ne faites pas cela'", a déclaré Musk.

"Je savais que le processus de privatisation serait difficile, mais il est clair que cela serait encore plus long et dérangeant qu'initialement prévu. C'est un problème car nous devons absolument rester concentrés sur le développement du Model 3 et devenir rentables. Nous n'atteindrons pas notre mission de promouvoir l'énergie durable à moins que nous ne soyons également financièrement viables. Cela dit, ma conviction qu'il y a plus qu'assez de financement pour sortir Tesla de la cote a été renforcée au cours de ce processus".

La meilleure voie

Après avoir examiné tous ces facteurs, Musk a rencontré jeudi le conseil d'administration de Tesla et lui ai fait savoir qu'il pensait que la meilleure voie était que Tesla reste coté. Le Conseil a indiqué qu'il était d'accord. "A l'avenir, nous continuerons de nous concentrer sur ce qui importe le plus : construire des produits que les gens aiment et qui feront une différence pour 'l'avenir commun de la vie sur Terre'. Nous avons montré que nous pouvions produire de bons produits d'énergie durable, et nous devons maintenant montrer que nous pouvons être durablement rentables. Avec tous les progrès que nous avons réalisés sur le Model 3, nous sommes en mesure de le faire, et c'est ce à quoi l'équipe et moi allons consacrer tous nos efforts", a lancé Musk.

Volte-face

Musk avait initialement fait état, le 7 août, de plans de sortie de la cote à 420$ par titre Tesla, afin de s'affranchir des contraintes d'un marché trop concentré sur le court terme, et accessoirement de se débarrasser des nombreux investisseurs vendant le titre à découvert. Le dirigeant de Tesla précisait également que le financement d'une telle opération était déjà sécurisé, ce que certains investisseurs avaient rapidement mis en doute.

Le dirigeant du groupe jugeait alors qu'une telle transaction permettrait à Tesla d'opérer au mieux et de progresser dans sa mission d'accélération de la transition vers une énergie soutenable. Le revirement de fin de semaine dernière est surprenant, alors que Musk semblait pourtant bien décidé à se passer de la bourse à court terme. Le dirigeant de Tesla avait également communiqué le 13 août, après la vive polémique née des interventions initiales. Il détaillait alors les échanges ayant eu lieu avec un fonds souverain saoudien, supposé capable d'assurer le financement de la totalité d'une éventuelle opération... L'autorité américaine de marché, la SEC, se penche quant à elle sur la question et en particulier sur le 'tweet' relatif au financement garanti.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/09/2018

D'après les données de NPD...

Publié le 19/09/2018

L'allemand va être repris par le géant américain Thor

Publié le 19/09/2018

idi INVESTIR EN PRIVATE EQUITY       Paris, le 19 septembre 2018   Communiqué de mise à disposition du rapport financier semestriel au 30 juin 2018     Le…

Publié le 19/09/2018

Engie est sous pression à la mi-journée, en retrait de 2% à 12,2 euros, sur un plancher de 18 mois...

Publié le 19/09/2018

Par courrier reçu le 17 septembre 2018 par l'AMF, complété par un courrier reçu le 19 septembre, la société anonyme de droit luxembourgeois Vesalius...