En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 393.74 PTS
+0.56 %
5 400.0
+0.69 %
SBF 120 PTS
4 326.90
+0.39 %
DAX PTS
12 219.02
+0.50 %
Dowjones PTS
26 445.01
+0.75 %
7 475.97
-0.25 %
1.168
+0.11 %

Télécoms : le mariage Sprint / T-Mobile US serait compromis

| Boursier | 193 | Aucun vote sur cette news

L'actionnaire majoritaire de Sprint, le japonais Softbank, envisagerait de mettre fin dès mardi aux discussions de fusion avec T-Mobile US, selon le journal 'Nikkei'.

Télécoms : le mariage Sprint / T-Mobile US serait compromis
Credits Reuters

En discussion depuis des mois, le rapprochement entre les opérateurs télécoms américains Sprint et T-Mobile US serait sur le point de capoter, si l'on en croit la presse japonaise. Selon le quotidien 'Nikkei', l'actionnaire majoritaire de Sprint, le japonais Softbank, envisagerait de mettre fin aux discussions. Softbank devrait prendre contact dès mardi avec l'allemand Deutsche Telekom, maison-mère de T-Mobile, pour proposer l'arrêt des négociations, qui achopperaient sur la propriété d'une future entité fusionnée.

A la Bourse de New York, les actions de Sprint (-8%) et de T-Mobile US (-5%) étaient toutes deux en forte baisse lundi en séance. Les titres des deux leaders du marché américain, Verizon et AT&T, perdaient eux aussi respectivement 1,7% et 1,25%.

L'agence 'Bloomberg' cite de son côté une source proche de Deutsche Telekom affirmant que depuis trois jours, la tension est montée au sujet de la valorisation des entités à fusionner. Les deux parties ne sont pas parvenues à aplanir leurs différends à ce sujet, selon cette source. Par ailleurs, plusieurs membres du conseil d'administration de Softbank se seraient inquiétés d'une perte de contrôle du groupe japonais sur ses activités mobiles aux Etats-Unis.

Fin septembre, les deux groupes semblaient pourtant proches d'un accord: il était alors question que Softbank détienne entre 40% et 50% du nouvel ensemble, et que Deutsche Telekom soit majoritaire dans la nouvelle entité. Les deux parties espéraient alors conclure la transaction d'ici à la fin octobre, mais avaient tout de même prévenu que la procédure pourrait ne pas aboutir.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/09/2018

Les produits opérationnels de Transgene se sont élevés à 3,6 ME au 30 juin 2018 contre 3,9 ME un an plus tôt...

Publié le 19/09/2018

Le résultat net bondit de 46%

Publié le 19/09/2018

Du 25 septembre au 4 octobre, les actionnaires pourront choisir un paiement de cet acompte sur dividende en actions nouvelles

Publié le 19/09/2018

Alstom et la société des chemins de fer ukrainiens (UZ) ont signé un protocole d'accord (MOU) officialisant la coopération pour la fourniture et l'entretien de locomotives électriques. Le…