Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 703.22 PTS
-1.39 %
5 705.50
-1.28 %
SBF 120 PTS
4 509.46
-1.38 %
DAX PTS
13 786.29
-0.67 %
Dow Jones PTS
30 932.37
-1.5 %
12 909.44
+0.63 %
1.207
-0.02 %

Spéculation à Wall Street : 70 Mds$ de positions "short" perdantes !

| Boursier | 1454 | 4.86 par 14 internautes

Plus de 5.000 sociétés US "shortées", dont GameStop et AMC, ainsi que Tesla et Plug Power.

Spéculation à Wall Street : 70 Mds$ de positions "short" perdantes !
Credits Reuters

La folie spéculative est quelque peu retombée jeudi à Wall Street sur les valeurs de second plan qui sont depuis quelques jours au coeur d'un bras de fer entre les vendeurs à découvert et des investisseurs particuliers actifs sur les réseaux sociaux boursiers comme Reddit.

Ainsi, le cours de GameStop rechute jeudi de 31% en séance et celui de l'exploitant de salles de cinéma au bord de la faillite AMC Entertainment plonge de 50%. Le deux titres avaient été multipliés plusieurs fois par deux ces derniers jours, faisant l'objet de rachats en panique de "hedge funds" qui avaient vendu ces titres à découvert. Parmi les titres chahutés ces derniers jours à Wall Street figurent aussi BlackBerry, Bed Bath & Beyond (-36% jeudi après +30% la veille !), SunPower ou encore Ligand Pharmaceuticals.

Plusieurs brokers, dont Charles Schwab, TD Ameritrade et l'application Robinhood ont durci jeudi les conditions de transaction pour leurs clients, ce qui a quelque peu calmé la spéculation.

Depuis début janvier, le cours de Gamestop, une chaîne de magasins de jeux vidéo en difficulté, s'est envolé, passant d'environ 20$ à plus de 347$ mercredi soir, avant de retomber jeudi autour de 237$... A noter que le consensus des analystes sur le titre est logé à... 12$, compte-tenu des pertes du groupe et de son modèle de développement durement attaqué par les jeux vidéo en streaming...

Selon les calculs du cabinet S3 Partners, les "shorteurs" auraient perdu 3,3 milliards de dollars depuis le début de l'année sur le dossier GameStop, un chiffre arrêté lundi, et qui a dû gonfler depuis, compte tenu de l'envolée des cours.

Plus de 5.000 sociétés US "shortées", dont Tesla et Plug Power

Un autre cabinet d'études, Ortex, a estimé qu'aux Etats-Unis, les pertes potentielles de l'ensemble des vendeurs à découvert atteignent le montant astronomique de... 70 milliards de dollars depuis le début de l'année. Les spéculateurs "short" ont été pris à revers par la poursuite de la hausse des titres concernés. Ces derniers ont été "défendus" par des petits porteurs et des réseaux sociaux prêts à acheter à tout prix et paraissant souvent déconnectés des fondamentaux des entreprises concernées.

Selon les données d'Ortex, les positions de vente à découvert perdantes concernaient mercredi plus de 5.000 entreprises américaines. La première d'entre elles est Tesla avec non moins de 47 Mds$ de positions à la vente, devant le fabricant de batteries à combustibles Plug Power.

En Europe, précise Ortex, les pertes liées à des positions à découvert représentent 208 millions de dollars depuis le 1er janvier sur l'éditeur britannique Pearson, et 205 M$ sur le spécialiste finlandais des équipements de réseaux Nokia.

Des risques de correction générale en cas de panique accrue

Si l'ensemble de ces positions vendeuses étaient rapidement débouclées à perte, cela pourrait entraîner une forte volatilité sur les marchés boursiers américains, et dans une moindre mesure en Europe et en Asie. Face à l'ampleur de leurs pertes, les "hedge funds" pourraient ainsi être forcés ces prochains temps de vendre d'autres titres en portefeuille pour répondre à des appels de marge (des garanties en cash exigées par les courtiers qui leur ont fait crédit pour "shorter"). Un afflux d'ordres de vente pourrait alors peser sur les indices boursiers, d'autant que les valorisations actuelles sont élevées, et que les perspectives économiques s'embrument face à une situation sanitaire toujours très dégradée.

Si ce risque global ne s'est pas matérialisé jusqu'à présent, experts et autorités américaines sont sur le qui vive.. Le gendarme de la Bourse américaine, la SEC, pourrait se pencher sur ce phénomène spéculatif de grande ampleur relayé par des informations parfois farfelues les réseaux sociaux.

Même la Maison Blanche s'est inquiétée mercredi, sa porte-parole déclarant que "la Maison Blanche et le département du Trésor surveillent la situation concernant l'action de Gamestop et d'autres compagnies", qui se sont envolées ces derniers jours sans raison fondamentale.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
14 avis
Note moyenne : 4.86
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/02/2021

Un retour aux bénéfices au 2ème semestre 2020Un PNB en baisse de 11% à 179,1 MEDes charges d'exploitation stables (-0,2%) à 168,8 ME impactées par des...

Publié le 26/02/2021

Le Chiffre d'affaires consolidé de Logic Instrument à fin décembre 2020 s'est établi à 9,1 ME, contre 12,3 ME l'année précédente...

Publié le 26/02/2021

La convention d'achat d'actions conclue par la société Air Liquide le 11 février 2021 avec un prestataire de services d'investissement est arrivée à...

Publié le 26/02/2021

Le Groupe ADLPartner a réalisé en 2020 un chiffre d'affaires de 139,3 ME, en progression de 0,5% par rapport à 2019, pour un Volume d'Affaires Brut2...

Publié le 26/02/2021

Le Groupe Geci International annonce avoir procédé au tirage d'une tranche de 150 obligations remboursables en numéraire et/ou en actions nouvelles,...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne