Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 253.14 PTS
-1.66 %
6 264.0
-1. %
SBF 120 PTS
4 865.49
-1.67 %
DAX PTS
13 919.75
-1.8 %
Dow Jones PTS
31 928.62
+0.15 %
11 769.84
-2.2 %
1.073
0. %

Netflix s'effondre de 22%, les brokers très déçus des prévisions

| Boursier | 826 | Aucun vote sur cette news

Pour le 1er trimestre 2022, la direction de Netflix a dit s'attendre à 2,5 millions de nouveaux abonnés payants, moins de la moitié de ce que les analystes espéraient.

Netflix s'effondre de 22%, les brokers très déçus des prévisions
Credits Reuters

Le titre Netflix a plongé de 21,8% vendredi à la Bourse de New York, pour finir à 397,50$, la direction du groupe ayant créé un choc en annonçant des prévisions beaucoup plus pessimistes que prévu pour le rythme des nouveaux abonnements attendus au 1er trimestre 2022.

Le géant américain de la vidéo en streaming a annoncé jeudi soir avoir ajouté 8,3 millions de nouveaux abonnés payants à ses services au 4e trimestre 2021, portant à 221,8 millions le nombre total de ses abonnés, ce qui correspondait aux attentes de Wall Street.

En revanche, le groupe américain a dit s'attendre à seulement 2,5 millions de nouveaux abonnés payants au 1er trimestre 2022, moins de la moitié de ce que les analystes espéraient. Le consensus du cabinet FactSet tablait ainsi sur 5,8 millions de nouveaux abonnés au 1er trimestre.

A noter que le titre de Walt Disney, maison mère du service de streaming vidéo Disney+, a perdu vendredi 6,9%, les analystes craignait que le ralentissement se propage aussi à ses services.

Avalanche d'abaissements de recommandation et d'objectifs de cours

De très nombreux brokers, dont JP Morgan, Morgan Stanley, Goldman Sachs, Deutsche Bank, Credit Suisse et Barclays ont immédiatement réduit leurs objectifs de cours sur le dossier Netflix, alimentant les dégagements massifs sur l'action vendredi. Le titre Netflix, désormais au plus bas depuis avril 2020, au début de la crise sanitaire, a abandonné plus de 40% par rapport à son sommet historique atteint en novembre 2021 à plus de 690$.

Malgré les abaissements du jour, les objectifs de cours des brokers restent cependant supérieurs au cours de clôture de vendredi, allant de 425$ (Barclays) à 605$ (JP Morgan), en passant par 450$ (Morgan Stanley, Goldman Sachs, Credit Suisse) et 465$ chez Deutsche Bank. Avant ces dégradations, les objectifs de cours oscillaient entre 580$ (Goldman Sachs) et 740$ (Credit Suisse).

Deutsche Bank a maintenu sa recommandation à "conserver", Morgan Stanley a abaissé de "surpondérer" à "pondération en ligne" ("neutre"), Goldman Sachs est resté à "neutre", Credit Suisse est descendu de "surperformance" à "neutre" et Barclays a révisé à "neutre" contre "surpondérer". JP Morgan est resté à "surperformer" en estimant que les objectifs de long terme ne sont pas remis en cause pour Netflix. D'autres experts soulignaient vendredi soir que le coup de tabac (qui coïncide avec une forte correction générale des actions, en particulier des valeurs technologiques) est sans doute excessif.

Pour leur part, les analystes de la firme Benchmark ont été les seuls à relever leur recommandation, passant de "vendre" à "conserver" le titre. Benchmark n'a pas fixé d'objectif de cours, mais a estimé que malgré la "faible" guidance pour le 1er trimestre, la juste valeur du groupe se situait autour de 450$.

Gueule de bois post-Covid plus longue que prévu

Dans une lettre aux actionnaires, la direction de Netflix a notamment justifié ses prévisions conservatrices par la sortie tardive, prévue courant mars, de plusieurs nouvelles productions, dont la saison 2 de "Bridgerton" et le film "The Adam Project". Même si les taux de fidélisation et d'engagement restent élevés, le rythme d'acquisition de nouveaux clients n'a pas retrouvé son rythme précédant la crise du Covid, a indiqué la groupe. "Nous pensons que cela pourrait être dû à plusieurs facteurs dont le contre-coup plus long que prévu de la pandémie, et les difficultés macro-économiques qui persistent dans plusieurs parties du monde"

Le rythme des abonnements qui s'était envolé en 2020 avec les confinements sanitaires liés à la crise du Covid-19, ont ralenti en 2021. Netflix ainsi acquis 18,2 millions de nouveaux abonnés sur l'ensemble de 2021, moins que la hausse du seul 1er semestre 2020, pendant les confinements.

Bénéfices supérieurs aux attentes au 4e trimestre

Pour ce qui est des comptes du 4e trimestre 2021, Netflix a fait état d'une hausse de 17% de ses ventes à 7,71 milliards de dollars, un chiffre conforme aux attentes des analystes. Les profits ont atteint 607 millions de dollars, soit 1,33$ par action contre 1,19$ un an plus tôt (+11,7%), ce qui est bien plus élevé que le consensus, qui tablait sur seulement 0,83$ par action.

Outre l'amélioration de la situation sanitaire mondiale, Netflix, pionnier des abonnement de vidéo en streaming, a été confronté depuis depuis deux ans à la multiplication de la concurrence de la part notamment de HBO (filiale d'AT&T), Apple, Walt Disney, Amazon, Comcast et ViacomCBS.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 mai 2022

CODE OFFRE : INVESTIR22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : INVESTIR22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/05/2022

L'agence de notation financière S&P Global Ratings a annoncé mardi la mise sous surveillance de la note de solvabilité du groupe, actuellement de "BBB" pour la dette à long terme.

Publié le 24/05/2022

La production devrait démarrer en 2025 dans cette première usine de batteries pour Stellantis aux Etats-Unis.

Publié le 24/05/2022

Une erreur s'est glissée dans la première phrase de notre dépêche sur Veolia et Séché Environnement. Le texte corrigé suit.Veolia et Séché Environnement ont annoncé la signature d'une…

Publié le 24/05/2022

CROSSJECT, "specialty pharma" qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments combinés dédiés aux situations d'urgence,...

Publié le 24/05/2022

Archos annonce l'obtention ce jour d'un waiver relatif au contrat de financement obligataire flexible conclu le 17 mars 2021 avec le fonds...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne