Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 733.69 PTS
+0.71 %
6 747.50
+0.99 %
SBF 120 PTS
5 268.64
+0.67 %
DAX PTS
15 542.98
+0.46 %
Dow Jones PTS
35 677.02
+0.21 %
15 355.07
-0.87 %
1.164
+0. %

Merck pourrait prendre sa revanche avec une énorme acquisition

| Boursier | 548 | Aucun vote sur cette news

Merck, laboratoire américain éclipsé par Pfizer durant la crise sanitaire, pourrait prendre sa revanche...

Merck pourrait prendre sa revanche avec une énorme acquisition
Credits Reuters

Merck, laboratoire américain éclipsé par Pfizer durant la crise sanitaire, pourrait prendre sa revanche. Le groupe vient de sceller un accord pour l'acquisition d'Acceleron Pharma, groupe biopharmaceutique du Massachusetts, dans le cadre d'une opération de 11,5 milliards de dollars, 180$ par titre en cash. Merck va ainsi renforcer son portefeuille de thérapies dans les maladies rares, avec en particulier le candidat-médicament sotatercept. En outre, Merck discute désormais avec de nombreux pays de la vente de sa pilule Covid-19 expérimentale. En fin de semaine dernière, le titre Merck avait grimpé en direction de ses sommets historiques. Le laboratoire avait en effet communiqué des nouvelles positives concernant un traitement expérimental contre le coronavirus, développé avec la biotech Ridgeback Biotherapeutics. Ce traitement par voie orale, le molnupiravir, réduirait d'environ 50% le risque d'hospitalisation ou de décès chez les patients exposés au risque d'une forme grave de la maladie, à en croire les résultats provisoires d'un essai clinique de Phase 3 publiés vendredi.

L'Australie va s'offrir 300.000 unités du traitement expérimental de Merck contre le covid, a d'ailleurs annoncé hier le Premier ministre Scott Morrison, alors que l'Etat de Victoria a recensé le plus grand nombre quotidien de contaminations depuis le début de la pandémie. Le molnupiravir, susceptible de devenir le premier traitement antiviral par voie orale contre le covid, pourrait réduire de moitié les risques de décès ou maladie grave chez les personnes à risque. Il pourrait être disponible en Australie d'ici le début de l'année prochaine si le régulateur national des médicaments approuve le traitement, a indiqué Scott Morrison. Merck devrait produire dix millions d'unités d'ici la fin de l'année.

D'après le Financial Times, Merck pourrait en outre procéder à de nouvelles acquisitions. Le CEO du groupe, Rob Davis, a confié au FT qu'il continuait à étudier des cibles permettant à Merck de développer son portefeuille. "Je suis convaincu que nous avons la puissance de feu, la capacité, la concentration et l'urgence de le faire. C'est la première étape d'un voyage pour continuer à développer notre pipeline afin que nous ayons la capacité de croître de manière durable au cours de la prochaine décennie? (...) Nous ne serons pas limités par le bilan". L'article note que Davis a déclaré la semaine dernière qu'il serait prêt à accepter une plus faible note de crédit pour effectuer une acquisition importante. Le FT rapporte que, tout comme ses pairs, Merck a une longue liste d'achats potentiels de différentes tailles. Les personnes informées à ce sujet précisent que Mirati Therapeutics, Strand Therapeutics et Arcturus Therapeutics figurent tous sur la liste. Des proches de Merck ont glissé au FT que Biogen est une autre cible possible, malgré sa belle capitalisation de 42 milliards de dollars - contre 207 milliards pour Merck.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/10/2021

Du 1er janvier au 30 septembre 2021, le chiffre d'affaires consolidé de SAINT JEAN GROUPE, principalement constitué du chiffre d'affaires de SAINT...

Publié le 22/10/2021

Une Journée Investisseurs se tiendra le 14 décembre 2021

Publié le 22/10/2021

Séché Environnement a publié un chiffre d’affaires contributif de 183,4 millions d'euros au troisième trimestre 2021, en progression de 14,1% par rapport à la même période de 2020. Sur 9…

Publié le 22/10/2021

A un prix abordable...

Publié le 22/10/2021

ErametLe groupe minier publiera son chiffre d'affaires du troisième trimestre.IcadeLe groupe immobilier publiera (avant Bourse) ses résultats du troisième trimestre.MichelinLe fabricant de…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne