En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 338.80 PTS
-0.62 %
5 344.50
-0.39 %
SBF 120 PTS
4 290.33
-0.46 %
DAX PTS
12 593.03
-0.80 %
Dowjones PTS
24 657.80
-0.17 %
7 280.70
+0.00 %
Nikkei PTS
22 693.04
+0.61 %

Médias : la justice US autorise la fusion AT&T-Time Warner !

| Boursier | 35 | Aucun vote sur cette news

Un juge fédéral américain a autorisé mardi soir cette opération sans conditions, alors que le département de la Justice avait tenté de la bloquer pour des raisons de concurrence.

Médias : la justice US autorise la fusion AT&T-Time Warner !
Credits Reuters

La fin du suspense a sonné pour la mégafusion entre le géant américain des télécoms AT&T et celui des médias Time Warner ! Vingt mois après l'annonce du rapprochement, un juge fédéral a annoncé mardi, après la clôture de la Bourse de New York, qu'il autorisait, sans conditions, cette opération de 85 milliards de dollars !

Cette nouvelle a entraîné un bond de 4,8% de l'action Time Warner en cotations post-séance, mais une chute de 1,5% de celle d'AT&T. AT&T s'est félicité dans un communiqué de la décision de justice et a fait savoir qu'il comptait boucler la fusion d'ici au 20 juin.

Réagir à l'ascension des géants du streaming

Le juge avait plusieurs options dans cette affaire: bloquer la fusion comme le demandait le département de la justice, l'autoriser sans conditions ou encore l'autoriser avec des conditions (cessions exigées...) Il a donc choisi l'option la plus favorable aux entreprises concernées, en prenant le contre pied du gouvernement et de Donald Trump, qui s'étaient opposés à l"opération...

AT&T, le premier câblo-opérateur américain et le deuxième opérateur mobile, avait lancé en octobre 2016 une offre de rachat de plus de 85 Mds$ sur Time Warner, propriétaire notamment de la chaîne 'HBO', des studios de cinéma Warner ou encore de la chaîne d'informations 'CNN'. L'objectif affiché de cette opération défensive est de contrer l'ascension rapide des nouveaux médias en streaming (Netflix, Google, Amazon...), qui laminent les marges des acteurs traditionnels de la TV par câble.

Donald Trump et le département de la Justice pris à contre pied

Pendant sa campagne électorale, Donald Trump avait attaqué l'opération, en affirmant qu'elle n'était "pas bonne pour le pays". Le président avait estimé qu'une telle fusion réduirait la concurrence et conduirait à une hausse des prix pour les consommateurs. Ces arguments ont été repris par le département de Justice (DoJ) qui, fin 2017, a saisi un tribunal fédéral pour tenter de bloquer l'opération, la jugeant anti-concurrentielle.

La décision que vient de prendre le juge fédéral en faveur de la fusion devrait avoir des répercussions sur l'avenir d'autres rapprochements en cours (Fox et Disney notamment) et pourrait influencer la politique antitrust aux Etats-Unis.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2018

Chanel vient de dévoiler ses résultats financiers annuels pour la toute première fois, ce qui ne précèderait en aucun cas une éventuelle opération ou...

Publié le 21/06/2018

A contre-courant désormais, Stef s'adjuge 2,6% à 109 euros sur la place parisienne...

Publié le 21/06/2018

AT&T va céder pour 1,1 milliard de dollars ses opérations liées aux datas centers et à la mise à disposition de capacités de stockages à des clients tiers. L'opérateur, qui va allouer le…

Publié le 21/06/2018

  Paris, le 21 juin 2018 - Atos, leader international de la transformation digitale, a remporté un nouveau contrat avec Supercomputing Wales, le centre national de recherche de…

Publié le 21/06/2018

Atos, leader mondial de la transformation digitale, annonce aujourd'hui que sa nouvelle plateforme d'observation de la Terre (EO), officiellement baptisée Mundi Web Services, est désormais en…