Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 031.48 PTS
-0.9 %
6 012.00
-1.06 %
SBF 120 PTS
4 666.67
-1.04 %
DAX PTS
13 003.35
-1.73 %
Dow Jones PTS
30 954.10
+0.02 %
11 607.04
-0.26 %
1.044
-0.73 %

Lyft, Uber : les chauffeurs sont bien des salariés en Californie

| Boursier | 1063 | Aucun vote sur cette news

Les chauffeurs des géants du VTC Uber et Lyft doivent bien être considérés comme des salariés et non des travailleurs indépendants, ont répété jeudi les autorités de l'Etat de Californie.

Lyft, Uber : les chauffeurs sont bien des salariés en Californie
Credits Reuters

Les chauffeurs des géants du VTC Uber et Lyft doivent bien être considérés comme des salariés et non des travailleurs indépendants, ont répété jeudi les autorités de l'Etat de Californie. La California Public Utilities Commission a ainsi affirmé que "pour l'instant, les chauffeurs de sociétés de transport doivent être considérés comme des employés", et non des travailleurs indépendants. A ce titre, leur employeur doit prendre cette décision en compte, en leur accordant tous les avantages liés à ce statut, a ajouté la Commission.

En septembre 2019, le Sénat de Californie avait adopté une loi dite "Uber" ou Assembly Bill 5 (AB-5), aux termes de laquelle les travailleurs des plate-formes de VTC en Californie doivent être considérés comme des salariés. Les exploitants de plate-formes s'y opposent : Uber, Lyft et le livreur à domicile DoorDash se sont même associés en décembre dans une action de lobbying soutenant une proposition de loi alternative au AB-5.

A Wall Street, les actions d'Uber (-10,7%) et de Lyft (-8,4%) ont accusé le coup jeudi à Wall Street, après ces développements, dans un marché il est vrai fortement baissier (-5,8% pour le S&P 500).

Selon les analystes de la banque Barclays, une requalification des statuts en Californie coûterait à Uber et Lyft environ 3.625$ supplémentaires par chauffeur, soit 508 millions de dollars par an pour Uber et un peu moins de 300 M$ pour Lyft.

Uber a réagi en affirmant que "si le régulateur californien oblige les sociétés de covoiturage à changer leur business model, notre capacité à fournir des services fiables et économiques sera compromise, ce qui aura des conséquences négatives importantes sur une source d'emploi essentielle pour les Californiens".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE

WINCHARTS OFFERT*

Anticipez la tendance avec le logiciel d'analyse graphique Wincharts !

Soit 120€ d'économie / an*
Code Offre : WIN22

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère ouverture de compte Bourse Direct avant le 30 juin 2022 inclus.

Je profite de l'offre

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 29/06/2022

Paychex, le spécialiste américain de la gestion de paie, a publié pour le quatrième trimestre fiscal 2022 des revenus totaux de services de 1,13...

Publié le 29/06/2022

Julien Medina (46 ans) a rejoint AIG France le 27 juin dernier en qualité de Responsable Souscription Risques Environnementaux...

Publié le 29/06/2022

Walt Disney, le géant américain du divertissement, a annoncé que les membres de son conseil d'administration avaient voté à l'unanimité en faveur de...

Publié le 29/06/2022

Tesla, le géant américain de l'automobile électrique, a fermé son bureau californien de San Mateo et licencié environ 200 employés travaillant sur le...

Publié le 29/06/2022

General Mills pointe en timide hausse avant bourse à Wall Street, alors que le groupe agroalimentaire américain connu notamment pour ses marques...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 29/06/2022

Metabolic Explorer anticipe une réduction de ses volumes de vente et un impact significatif des coûts de matières premières sur son Ebitda Groupe, le menant à envisager un Ebitda Groupe négatif…

Publié le 29/06/2022

Emission de 0,036% de nouveau capital....

Publié le 29/06/2022

Cette ligne de financement permet à Alan Allman Associates de bénéficier d'un outil de liquidité...

Publié le 29/06/2022

Selectirente a annoncé l'acquisition d'un portefeuille composé de 22 commerces de proximité et d'un local à usage de bureaux, sur deux portions de la rue Rambuteau, au cœur de Paris (Ier et IIIe…

Publié le 29/06/2022

Le plus important investissement de l'histoire de Selectirente...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne