En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 557.67 PTS
-0.33 %
5 515.50
-0.07 %
SBF 120 PTS
4 397.99
-0.42 %
DAX PTS
12 282.60
-0.25 %
Dowjones PTS
26 533.41
-0.24 %
7 833.48
+0.63 %
1.113
-0.21 %

JP Morgan Chase, première banque US à dévoiler ses résultats du T1

| Boursier | 245 | Aucun vote sur cette news

Les résultats du premier trimestre de JP Morgan Chase seront publiés vendredi avant l'ouverture de Wall Street. Ils devraient être quasi-stables par rapport au premier trimestre 2018.

JP Morgan Chase, première banque US à dévoiler ses résultats du T1
Credits Reuters

JP Morgan Chase, la plus grande banque américaine en termes d'actifs, publiera ses résultats du premier trimestre 2019, ce vendredi 12 avril avant l'ouverture de Wall Street. Elle sera la première à se livrer à cet exercice délicat, au moment où les marchés financiers s'inquiètent des effets sur les comptes des banques du ralentissement de la croissance et d'un environnement de taux moins porteur.

Outre les chiffres bruts, les analystes prêteront une attention particulière aux commentaires du patron de JP Morgan, Jamie Dimon, dont les perspectives pour la conjoncture économique américaine et mondiale sont toujours considérées comme pertinentes.

Des résultats attendus stables par rapport au T1 2018

Pour le premier trimestre 2018, le bénéfice net par action (bpa) de JP Morgan est attendu quasi-stable par rapport au premier trimestre 2018, à 2,37$, mais en hausse par rapport au 4ème trimestre 2018 (1,98$). Les revenus sont attendus à 28,54 Mds$ sur le trimestre, eux aussi presque stables sur un an (+0,1%), et en hausse de 6,3% par rapport au T4 (26,80 Mds$). Comme pour de nombreuses autres sociétés américaines, la base de comparaison est défavorable cette année pour les bénéfices, le premier trimestre 2018 ayant été dopé par les baisses d'impôts de la réforme de Donald Trump.

Au 4ème trimestre 2018, les revenus (produit net bancaire) de "JPM" avaient dépassé les attentes, mais son bénéfice était ressorti inférieur aux attentes, en raison de revenus de trading décevants. La banque de détail s'était bien portée, grâce à une hausse des dépôts et des revenus provenant des cartes de crédit.

Trading obligataire et marge d'intermédiation à surveiller de près

Les analystes surveilleront notamment de près la marge d'intermédiation (net interest margin ou NIM), qui mesure en pourcentage l'écart entre les intérêts produits par la banques et les intérêts payés à ses prêteurs. Au 4ème trimestre 2018, JP Morgan avait affiché une marge nette d'intérêts de 2,54%, en ligne avec les attentes des marchés.

Cet indicateur est particulièrement important dans le contexte actuel d'aplatissement de la courbe des taux (et même sa brève inversion courant mars sur le segment 3 mois/10 ans) après la pause de la Fed dans son cycle haussier. La réduction de l'écart entre les taux longs et courts a un effet négatif sur les résultats des banques, qui tirent leurs profits des écarts entre les taux courts (auxquels elles empruntent) et les taux longs (auxquelles elles prêtent).

Les analystes scruteront aussi les revenus de trading sur les marchés obligataires, qui ont été secoués au premier trimestre, par un rebond des cours et des chute des taux suivant le ton plus "colombe" de la Fed. La banque a déjà fait savoir que les revenus d'activités de marché baisseraient au 1er trimestre par rapport à 2018 en raison des conditions de marché.

A Wall Street, l'action JP Morgan a progressé de 7,4% depuis le début 2018, mais elle a reculé de 5,2% sur un an. Elle sous-performe donc assez largement l'indice S&P 500, qui a gagné 14,8% depuis début 2019 et a progressé de 10,5% sur un an.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/04/2019

Dontnod Entertainment publie un chiffre d'affaires de 14,3 millions d'euros en croissance de 48% pour l'exercice 2018, lié au succès de Vampyr écoulé...

Publié le 25/04/2019

Suez et le gouvernement argentin ont conclu et mis en oeuvre un accord transactionnel de règlement en application de la sentence que le CIRDI, centre...

Publié le 25/04/2019

Le chiffre d'affaires du groupe Econocom s'établit à 623 millions d'euros au 1er trimestre 2019, en croissance de 3,6% après application de la norme...

Publié le 25/04/2019

Pour le premier trimestre 2019, le chiffre d'affaires d'Ipsos a atteint un niveau record de 422,1 millions d'euros, en croissance de 15% par rapport...

Publié le 25/04/2019

Le chiffre d'affaires de Prodways au premier trimestre 2019 s'établit à 17,4 millions d'euros, soit une hausse de +28,9% par rapport au premier...