Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 234.14 PTS
+0.41 %
6 238.50
+0.47 %
SBF 120 PTS
4 906.92
+0.35 %
DAX PTS
15 255.33
+0.3 %
Dow Jones PTS
34 011.59
+0.83 %
13 985.45
+1.32 %
1.197
-0.06 %

Intel va investir 20 Mds$ dans 2 usines de puces en Arizona !

| Boursier | 192 | Aucun vote sur cette news

Intel entend continuer de produire lui-même une grande partie de ses puces en interne plutôt que de sous-traiter en Asie.

Intel va investir 20 Mds$ dans 2 usines de puces en Arizona !
Credits Reuters

Alors que le monde fait face à une pénurie de composants électroniques, dont la très grande majorité est produite en Asie, le géant américain Intel a annoncé mardi soir son intention d'investir 20 milliards de dollars pour construire deux unités de production de microprocesseurs aux Etats-Unis, en Arizona. Intel, qui dispose déjà de 4 usines aux Etats-Unis, a précisé que son choix avait des "implications de sécurité nationale", au moment où les Etats-Unis et la Chine s'affrontent pour dominer les technologies mondiales.

L'annonce confirme qu'Intel entend continuer de produire lui-même une grande partie de ses puces, plutôt que de les concevoir et d'en confier la fabrication à des fondeurs, généralement basés à Taiwan et en Chine. A Wall Street, l'action Intel d'abord reculé après cette annonce, avant d'inverser la tendance et de bondir de plus de 7% dans les cotations post-séance.

A l'occasion de la publication des comptes du 4e trimestre 2020, le nouveau directeur général d'Intel, Pat Gelsinger, en poste depuis le 15 février, avait pris les marchés à contre-pied, en déclarant avant même sa prise de fonction qu'il comptait maintenir une stratégie intégrée, en promettant de continuer à fabriquer en interne l'essentiel des microprocesseurs conçus par le géant américain des puces.

Il avait certes indiqué qu'il allait externaliser une partie de l'activité de fabrication de puces électroniques, mais il s'était aussi dit "convaincu" que "la majorité des produits 2023" seraient "fabriqués en interne".

Intel entend proposer de fondre les "puces" d'autres groupes

Cette stratégie avait froissé les investisseurs, dont l'actionnaire activiste Daniel Loeb, patron du fonds Third Point, qui a notamment appelé en décembre Intel à se séparer de ses fonderies. Le "hedge fund" basé à New York, qui aurait amassé une participation de près d'un milliard de dollars dans Intel, avait écrit au président du groupe, Omar Ishrak, pour l'inciter à changer de stratégie.

Toutefois, les difficultés d'approvisionnement en composants électroniques liées notamment à la crise du coronavirus et à une demande croissante, ont mis en lumière la dépendance de l'industrie mondiale vis-à-vis de quelques fondeurs asiatiques. Intel a ainsi annoncé mardi soir la création d'une filiale baptisée "Foundry Services", qui produira des puces pour le groupe américain, mais servira aussi de fonderie à d'autres entreprises ayant besoin de faire fabriquer leurs composants. Une proposition qui pourrait intéresser de nombreuses compagnies, dont Amazon, Google (Alphabet), Microsoft ou encore Qualcomm.

Intel, qui dispose déjà de 4 usines aux Etats-Unis a précisé que son choix avait des "implications de sécurité nationale", et a annoncé un partenariat avec IBM pour augmenter les performances de ses puces afin d'"améliorer la compétitivité de l'industrie américaine des semi-conducteurs et soutenir les initiatives du gouvernement américain".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/04/2021

Les trois divisions de la société affichent une croissance de leurs ventes

Publié le 15/04/2021

Après trois années de collaboration, Auchan Retail, le Groupe Casino, Dia, Metro et Schiever ont annoncé ne pas renouveler en 2022 leurs coopérations mises en œuvre au travers des structures…

Publié le 15/04/2021

Au premier trimestre 2021, Biosynex a réalisé un chiffre d’affaires de 75 millions d'euros représentant plus de 5 fois l’activité du premier trimestre de l’exercice précédent et près de…

Publié le 15/04/2021

TF1 Games et Dujardin sont éditeurs de jeux de référence tels que 'Mille Bornes'

Publié le 15/04/2021

Le Conseil d’Administration de COFACE, qui s’est réuni ce jeudi 15 avril 2021, a estimé que la bonne performance opérationnelle du groupe depuis le début de la crise Covid, combinée à un…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne