En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 809.21 PTS
-0.92 %
4 804.5
-0.86 %
SBF 120 PTS
3 823.07
-0.90 %
DAX PTS
10 763.33
-0.94 %
Dowjones PTS
24 100.51
+0.00 %
6 594.96
+0.00 %
1.135
+0.40 %

Goldman saque Apple

| Boursier | 1474 | Aucun vote sur cette news

Apple tente de résister en début de séance ce mardi, alors que la firme Goldman Sachs vient de réduire son objectif de cours et ses estimations sur le...

Goldman saque Apple
Credits Reuters

Apple tente de résister en début de séance ce mardi, alors que la firme Goldman Sachs vient de réduire son objectif de cours et ses estimations sur le dossier du groupe californien de Cupertino. Le titre est assez stable pour l'heure à 194$, après avoir trébuché hier de 5% suite aux avertissements de deux fournisseurs. GS abaisse donc de 13% son objectif de cours sur Apple, à 209$ contre 240$ auparavant, tout en confirmant son avis 'neutre'.

Rod Hall, analyste de Goldman, ajuste par ailleurs en baisse ses prévisions de ventes unitaires d'iPhones (de 6% pour l'exercice fiscal 2019). L'anticipation de chiffre d'affaires pour l'exercice 2019 est réduite de plus de 3% à 269,94 milliards de dollars, contre 280 Mds$ de consensus. L'estimation de bénéfice par action est abaissée à 13$, contre 13,44$ précédemment et 13,45$ de consensus. Les ajustements en baisse concernant les ventes d'iPhones concernent les produits XR, XS Max et XS.

Deux alertes chez ses fournisseurs

Le groupe californien Lumentum Holdings perdait hier un tiers de sa valeur boursière à Wall Street, après avoir réduit ses estimations, précisant qu'un de ses plus gros clients lui aurait demandé de réduire nettement ses livraisons. Lumentum a évoqué la demande de l'un de ses plus importants clients pour les diodes laser destinées aux capteurs 3D. Ce client lui aurait demandé de "réduire matériellement les livraisons" durant le second trimestre fiscal, qui se termine en décembre. Selon le rapport annuel de Lumentum pour l'exercice décalé 2018, Apple était alors son principal client, représentant 30% des revenus. Japan Display, un autre fournisseur d'Apple, a lancé par ailleurs hier lundi un avertissement sur ses résultats annuels, du fait justement d'une faible demande sur le marché des smartphones.

Les 1.000 milliards de dollars, déjà un souvenir ?

Rappelons qu'Apple avait décroché en bourse le vendredi 2 novembre, puis le lundi 5. La capitalisation boursière du groupe de Cupertino, qui avait sauvé in extremis les 1.000 Mds$ le lendemain de l'annonce des trimestriels (intervenue le 1er novembre), est maintenant retombée à 920 milliards de dollars. Elle abandonne environ 150 milliards de dollars depuis l'annonce des comptes ! Les opérateurs sanctionnaient, plus tôt ce mois, des ventes d'iPhones et une guidance quelque peu décevantes. Le groupe à la pomme aurait par ailleurs annulé des hausses de production concernant l'iPhone XR, expliquait la semaine dernière le journal japonais 'Nikkei'.

Ajustements demandés

Apple aurait ainsi informé des sous-traitants - en l'occurrence Foxconn et Pegatron - qu'ils allaient devoir renoncer à une augmentation du nombre de lignes de production dédiées à l'iPhone XR, le moins cher des trois nouveaux modèles d'iPhone vendus depuis octobre. C'est du moins ce qu'affirmait il y a quelques jours le journal 'Nikkei'. Le groupe californien aurait néanmoins demandé à un autre sous-traitant, Wistron, de rester prêt à faire face à d'éventuelles commandes de dernière minute. Il ne serait cependant pas demandé à Wistron d'assembler des iPhones XR cette saison, toujours selon le 'Nikkei'. Le colosse Foxconn s'était préparé à l'utilisation d'une soixantaine de lignes d'assemblage pour le XR, mais il n'aurait utilisé que 45 lignes à ce stade, d'après une source du journal...

Série noire pour Apple

Les publications financières d'Apple dévoilées en tout début de mois avaient déjà provoqué des réactions mitigées. Apple avait dépassé les attentes pour le trimestre clos, mais ses prévisions pour la période des fêtes étaient jugées quant à elles trop courtes. Les ventes d'iPhones s'élevaient à 46,9 millions d'unités sur le trimestre passé, contre 48,4 millions de consensus et 46,8 millions un an avant. La hausse du prix unitaire moyen (ASP de 793$ contre 751$ de consensus) avait cependant dépassé les attentes, permettant au groupe de réaliser sur le trimestre de septembre des revenus de 62,9 milliards de dollars (61,5 Mds$ de consensus).

Pour le quatrième trimestre fiscal 2018 clos en septembre, Apple avait affiché des revenus en croissance de 20% et un bénéfice par action amélioré de 41%. Le bénéfice par action s'est établi à 2,91$ contre 2,79$ de consensus... Le bénéfice d'exploitation trimestriel avait dépassé les 16 milliards de dollars, contre 13 Mds$ un an plus tôt. Le bénéfice net du T4 fiscal s'était élevé à 14,12 milliards de dollars, contre 10,71 Mds$ un an auparavant.

Les perspectives inquiètent

Les perspectives fournies pour la période des fêtes avaient hélas déçu. Les revenus sont anticipés entre 89 et 93 Mds$ sur le trimestre de décembre, 1er trimestre fiscal 2019, pour une marge brute allant de 38 à 38,5% et des dépenses opérationnelles situées entre 8,7 et 8,8 Mds$. Le consensus était de 93 Mds$ de recettes sur la période... Tim Cook a quant à lui évoqué une faiblesse de certains marchés émergents, un impact défavorable des changes ou encore l'incertitude concernant la capacité à répondre à la demande sur les récents produits...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/12/2018

Nissan n’a toujours pas trouvé de remplaçant à Carlos Ghosn pour occuper le poste de président de son conseil d’administration. Des discussions sont toujours en cours, a indiqué aujourd’hui…

Publié le 17/12/2018

L'équipe de TradingSat propose aux investisseurs actifs en quête de produits de couverture, dans ces conditions de marché dégradées, une prise de position sur un cracker (de mnémo SHC) qui a la…

Publié le 17/12/2018

La société de private equity Thoma Bravo LLC est en pourparlers préliminaires pour acheter l’éditeur de logiciels de sécurité McAfee à TPG Capital et Intel Corp, a indiqué à Reuters une…

Publié le 17/12/2018

A la demande de la société, Euronext a annoncé ce matin que la cotation des actions Harvest était suspendue sur Euronext Growth Paris, dans l'attente...

Publié le 17/12/2018

Offre de mobilité verte qui vise à simplifier l'accès aux véhicules électriques...