Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 818.14 PTS
-0.2 %
5 821.50
-0.1 %
SBF 120 PTS
4 597.52
-0.16 %
DAX PTS
14 019.74
-0.43 %
Dow Jones PTS
31 270.09
-0.39 %
12 683.33
+0. %
1.203
-0.23 %

GameStop : les protagonistes auditionnés jeudi par le Congrès US

| Boursier | 327 | 1 par 1 internautes

La Commission des services financiers de la chambre des représentants auditionne les principaux protagonistes de la tempête spéculative de la fin janvier.

GameStop : les protagonistes auditionnés jeudi par le Congrès US
Credits Reuters

Le Congrès américain se penche jeudi sur la frénésie spéculative qui a déstabilisé Wall Street fin janvier, pour tenter de comprendre le phénomène, et de déterminer s'il y a eu manipulation du marché... Des petits porteurs actifs sur les réseaux sociaux avaient alors provoqué une envolée de certains titres, dont la chaîne de magasins de jeux vidéo GameStop et le gestionnaire de salles de cinéma AMC Entertainment. Leurs opérations avaient entraîné des rachats en panique par les fonds spéculatifs vendeurs à découvert sur ces titres, faisant vaciller brièvement l'ensemble de la Bourse de New York.

Jeudi, la Commission des services financiers de la Chambre des représentants auditionne donc les principaux protagonistes de cet événement boursier sans précédent. Sont notamment convoqués, le patron du courtier en ligne Robinhood, Vladimir Tenev, ainsi que Keith Gill, un trader actif sur le réseau Reddit sous le pseudonyme "DeepFuckingValue" ou de "RoaringKitty" (sur YouTube et Twitter). Gill avait notamment conseillé d'acheter GameStop.

Le patron et co-fondateur de Reddit, Steve Huffman, sera aussi entendu, ainsi que le directeur général du fonds spéculatif Citadel, Ken Griffin, et celui de Melvin Capital, Gabriel Plotkin. Melvin Capital aurait perdu autour de 3,75 milliards de dollars lors de cette tempête boursière, selon le 'Financial Times'.

Robinhood contraint de lever 3,4 Mds$ auprès de ses actionnaires

Robinhood, une application de courtage mobile très populaire parmi les jeunes "day traders", a été critiqué au plus fort des turbulences de janvier pour avoir limité, voire bloqué temporairement les possibilités de négocier sur sa plateforme, entraînant une vague de protestations et des actions en justice.

La firme a expliqué n'avoir pas eu d'autre choix, compte-tenu des sommes en jeu, qui ont amené sa chambre de compensation à lui réclamer d'importants dépôts de garantie supplémentaires. Pour faire face à ces demandes, Robinhood (qui envisage de s'introduire en Bourse à Wall Street cette année) a d'ailleurs dû lever en urgence 3,4 milliards de dollars auprès de ses actionnaires.

Opération de "short squeeze" orchestrée par des petits porteurs

Lors de la dernière semaine de janvier, une vague de petits porteurs organisés via les réseaux sociaux boursiers, notamment le forum WallStreetBets ("WSB") sur Reddit, avaient acheté en masse des titres et des options de GameStop et quelques autres titres, faisant ainsi s'envoler les cours. Leur objectif était de forcer les "hedge funds" vendeurs à découvert sur ces titres à racheter leurs positions vendeuses au prix de lourdes pertes, un processus appelé "short squeeze". La stratégie des "WSB" a été couronnée de succès, au point de commencer à déstabiliser l'ensemble de la Bourse américaine, qui avait perdu plus de 2% et vécu sa pire semaine depuis 3 mois.

Le 5 février dernier, la secrétaire au Trésor américaine, Janet Yellen, avait réuni les principaux régulateurs financiers américains, pour étudier les raisons et les conséquences de ces turbulences. Selon leurs premières conclusions, les infrastructures de base des marchés financiers ont démontré leur solidité lors de cet épisode spectaculaire, mais l'enquête se poursuit, notamment à la SEC, le gendarme de la Bourse de New York. Le 8 février, Mme Yellen a estimé sur la chaîne 'CNN' qu'il était "trop tôt" pour déterminer si de nouvelles règles sont nécessaires.

A Wall Street, la spéculation est désormais retombée sur les titres concernés. L'action GameStop, qui était passée en quelques jours d'environ 20$ à 347,50$, est retombée à environ 43$ jeudi, tandis que le titre AMC Entertainment s'est envolé de 2$ à 20$ fin janvier, avant de retomber autour de 5,6$ ce jeudi.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 04/03/2021

Prodware a fait part d'un résultat net, part du groupe, 2020 en augmentation de 7,1% à 11,3 millions d'euros. L’Ebitda a affiché une croissance de 3,1%, et ce, malgré la baisse du chiffre…

Publié le 04/03/2021

Alors que la société Blade SAS, spécialiste du cloud PC à destination des joueurs de jeux vidéo, a été placée en procédure de redressement judiciaire...

Publié le 04/03/2021

Walt Disney, géant américain du divertissement qui met désormais l'accent sur les services de streaming avec Disney+, réduit la voilure en Amérique du...

Publié le 04/03/2021

Si l’année 2020 a été fortement impactée par la crise du Covid-19, Thales anticipe un rebond dans la plupart de ses activités cette année. L’objectif de l'équipementier pour…

Publié le 04/03/2021

C'est officiel: CNP Assurances a annoncé ce matin la signature d’un accord pour l’acquisition d’activités d’assurance vie italiennes d’Aviva. L'assureur français doublerait ainsi sa part…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne