En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 832.07 PTS
-
4 786.00
-0.91 %
SBF 120 PTS
3 825.63
-
DAX PTS
12 825.82
-
Dow Jones PTS
27 452.66
-0.48 %
11 322.95
+0. %
1.172
-0.13 %

Facebook : la FTC pourrait déposer une plainte 'antitrust' d'ici la fin de l'année

| Boursier | 210 | Aucun vote sur cette news

Facebook est toujours dans le viseur des autorités américaines de la concurrence...

Facebook : la FTC pourrait déposer une plainte 'antitrust' d'ici la fin de l'année
Credits Reuters

Facebook est toujours dans le viseur des autorités américaines de la concurrence. La Commission fédérale du commerce (FTC) enquête sur le groupe de Mark Zuckerberg depuis plus d'un an pour savoir si le géant des médias sociaux a porté atteinte à la concurrence et pourrait déposer une plainte d'ici la fin de l'année, selon une 'traditionnelle' source proche du dossier citée par 'Bloomberg'. Une information également dévoilée par le 'Wall Street Journal' hier soir.

Nouvelle énorme amende en vue ?

La FTC a ouvert son enquête sur Facebook en juin 2019, au moment même où elle infligeait une amende de 5 milliards de dollarsà la société pour violation de la vie privée. L'enquête se concentre en partie sur la question de savoir si les acquisitions passées de Facebook, comme les rachats d'Instagram et WhatsApp, ont violé les lois antitrust. Le directeur général de Facebook, Mark Zuckerberg, a été interrogé le mois dernier par des responsables de la FTC.

Instagram : "success story américaine"

Lors d'une audition, les législateurs auraient évoqué plusieurs mails du patron de FB, dans lesquels ce dernier s'inquiétait des débuts d'Instagram et de Path : "les activités sont naissantes mais ... elles pourraient nous perturber". Le jeune milliardaire aurait défendu les actions de Facebook en qualifiant l'acquisition d'Instagram de "success story américaine" qui a permis à l'application de prospérer.

En plus de la FTC, Bloomberg rappelle que Facebook fait l'objet d'une enquête antitrust menée par un groupe de procureurs généraux à l'échelle nationale dirigée par la New-Yorkaise Letitia James. Les États pourraient se joindre à tout procès de la FTC contre Facebook ou poursuivre leur 'propre affaire' contre la société.

Les GAFA dans l'oeil du cyclone

Plus globalement, les géants de la technologie sont aux prises avec des enquêtes tentaculaires menées par les différents acteurs de la Justice américaine. Le panel antitrust de la Chambre des représentants américaine prépare des recommandations pour limiter le pouvoir des sociétés comme Facebook après une enquête d'un an sur le secteur. Mardi, un panel judiciaire du Sénat a exposé l'utilisation par Google de sa position dominante dans le domaine de la recherche et de la publicité numérique pour favoriser ses produits et nuire à la concurrence.

Bref, Facebook, et plus généralement les GAFA, n'en ont pas fini avec leurs déboires judiciaires.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne