En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 564.29 PTS
-0.13 %
5 567.00
-0.07 %
SBF 120 PTS
4 385.15
-0.13 %
DAX PTS
12 260.24
-0.65 %
Dowjones PTS
27 219.85
+0.00 %
7 888.76
+0.00 %
1.122
-0.09 %

Droits de douane : Apple (et de nombreux autres) écrivent à Donald Trump

| Boursier | 1267 | Aucun vote sur cette news

De très nombreuses entreprises ont écrit, individuellement ou via des communiqués communs, à Donald Trump pour lui demander de renoncer à instaurer des droits de douane supplémentaires sur les importations chinoises.

Droits de douane : Apple (et de nombreux autres) écrivent à Donald Trump
Credits Reuters

De très nombreuses entreprises ont écrit, individuellement ou via des lettres communes, à l'administration de Donald Trump pour lui demander de renoncer à instaurer des droits de douane supplémentaires sur les importations chinoises. Ces taxes auraient des effets négatifs sur leurs activités et sur l'économie américaine, ont-elles argumenté.

Washington menace d'imposer, peut-être dès le 2 juillet prochain, des droits de douane de 25% sur 300 milliards de dollars supplémentaires de biens chinois importés, ce qui reviendrait à taxer la totalité des marchandises chinoises, y compris les produits des groupes américains fabriqués en Chine, comme les iPhones d'Apple.

Dans une lettre datée du 17 juin, la firme à la pomme a prévenu Robert Lightizer, le représentant américain au Commerce, que les taxes américaines sur les produits Apple fabriqués en Chine réduiraient la contribution économique d'Apple aux Etats-Unis.

Apple presse le gouvernement américain d'exempter ses produits de toutes taxes douanières. Le constructeur assure que ces tarifs auront un impact sur sa compétitivité globale. "Des tarifs douaniers auront pour conséquence de faire pencher la balance en faveur de nos concurrents mondiaux ", prévient le groupe de Cupertino.

De fortes hausses de prix pour les smartphones, PC et tablettes ?

Le mois dernier, les analystes du JP Morgan ont estimé que les taxes d'importation pourraient augmenter de 14% le prix de vente au détail d'un iPhone XS, ce qui ferait passer le coût de l'appareil aux Etats-Unis de 999$ à 1.142$.

Selon la presse, Apple serait déjà en train d'envisager un "Plan B", à savoir déplacer partiellement sa production hors de Chine pour échapper à ces taxes. La firme étudierait le transfert de 15 à 30% de sa capacité de production actuellement localisée en Chine dans le cadre d'une restructuration de la chaîne d'approvisionnement.

Par ailleurs, quatre groupes informatiques, Dell, HP Inc, Microsoft et Intel ont eux aussi demandé à l'administration Trump de revoir ses positions. Dell, HP et Microsoft, qui représentent à eux trois 52% des ordinateurs portables et tablettes vendus aux Etats-Unis, ont prévenu que la hausse des droits de douane entraînera mécaniquement une hausse des coûts, et par ricochet, une hausse du prix de vente des ordinateurs aux Etats-Unis.

Les taxes proposées sur les ordinateurs portables et les tablettes "menacent de nuire de manière disproportionnée à de nombreux intérêts américains, y compris aux petites et moyennes entreprises, un large éventail de consommateurs et de fabricants d'appareils", écrivent-ils.

Selon l'agence 'Reuters', l'application des droits de douane, qui passerait de 10 à 25%, augmenterait le prix des ordinateurs portables et des tablettes d'au moins 19%.

Des jeux vidéos aux restaurants, en passant par les chaussures de sport

De leur côté, trois fabricants de consoles de jeu, Microsoft, Nintendo et Sony, ont demandé au président des Etats-Unis de revoir sa décision, évoquant également des conséquences négatives sur les emplois aux Etats-Unis.

Le 21 mai dernier, 173 détaillants américains du secteur de la chaussure, dont Nike, Foot Locker, Adidas, Under Armour, ont envoyé une lettre commune à Donald Trump pour lui demander de retirer leurs produits de la liste des biens importés de Chine qui pourraient être bientôt taxés à 25%.

Le 14 juin, ce sont les dirigeants de plus de 600 entreprises et associations professionnelles qui ont écrit à la Maison Blanche pour s'inquiéter de la guerre commerciale, et appeler à une résolution rapide du conflit via un accord.

Parmi les signataires, on retrouve notamment les géants de la distribution Walmart et Target, les ports d'Oakland et de Seattle, les fabricants de vêtements Gap et Levi Strauss. La lettre est également signée par les associations représentatives de nombreux secteurs, dont les autorités portuaires, les boulangers, l'industrie chimique ou encore les restaurateurs.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/07/2019

Renault Logan et Renault Duster seront assemblés dans une usine existante de Coscharis à Lagos à partir d'octobre 2019

Publié le 18/07/2019

Trop ambitieux ?

Publié le 18/07/2019

La Commission européenne a infligé à Qualcomm une amende de 242 millions d'euros pour abus de position dominante sur le marché des chipsets de bande de base 3G. Qualcomm vendait à des prix…

Publié le 18/07/2019

Wallix, éditeur de logiciels de cybersécurité et spécialiste européen de la gestion et de la protection des accès à privilèges, annonce l’acquisition de la société Simarks, un éditeur…

Publié le 18/07/2019

Le printemps n'aura pas été brillant pour l'audience radio globale qui recule sur un large front selon Mediamétrie pour la période allant d'avril à...