5 453.58 PTS
+0.74 %
5 420.50
+1.04 %
SBF 120 PTS
4 351.13
+0.79 %
DAX PTS
12 500.47
+0.63 %
Dowjones PTS
24 322.34
+0.99 %
6 649.65
+2.08 %
Nikkei PTS
22 319.61
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Des vulnérabilités sur les 'puces' Intel, AMD et ARM ?

| Boursier | 216 | Aucun vote sur cette news

Google, ainsi que Microsoft et Amazon, travaillent sur des mises à jour de leurs services cloud ainsi que d'autres produits

Des vulnérabilités sur les 'puces' Intel, AMD et ARM ?

Google, ainsi que Microsoft et Amazon, travaillent sur des mises à jour de leurs services cloud ainsi que d'autres produits, rapporte CNBC. L'objectif affiché est de parer aux éventuelles vulnérabilités au niveau des processeurs.

Un article de 'The Register' a mis le feu aux poudres, en évoquant des failles qui affecteraient les processeurs d'Intel et de certains de ses pairs. Les vulnérabilités ont été décelées par les experts de Google ('Project Zero'). Le groupe californien a ensuite prévenu Intel, AMD et ARM des découvertes, dès juin 2017. D'autres fabricants pourraient bien être concernés.

Ces failles répondant aux doux noms de Meltdown et Spectre, constitueraient un souci assez général sur des millions voire des milliards d'ordinateurs et de smartphones.

Elles pourraient par exemple permettre la prise de contrôle d'un ordinateur et la récupération de données confidentielles. Les vulnérabilités en question devaient être révélées la semaine prochaine, mais 'The Register' a donc pris les devants.

Intel a réagi, tentant de relativiser le problème. Le géant des microprocesseurs assure que ces failles ne permettent pas de corrompre ou d'effacer des informations sur les ordinateurs éventuellement attaqués. 'The Register' affirme enfin que les correctifs apportés pourraient ralentir les ordinateurs.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/04/2018

Selon 'Challenges' et plusieurs autres journaux, François Pérol a annoncé sa démission au conseil de surveillance de BPCE. Il présidait le groupe bancaire depuis 2009, das le sillage de la crise…

Publié le 26/04/2018

Retour d'Assemblée générale...

Publié le 26/04/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 26/04/2018

Suite à l'augmentation de capital réservée...

Publié le 26/04/2018

Retour d'Assemblée générale...