En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 514.57 PTS
-0.13 %
5 490.00
-0.44 %
SBF 120 PTS
4 340.77
-0.09 %
DAX PTS
12 228.44
-0.38 %
Dowjones PTS
26 548.22
-0.67 %
7 591.54
-1.70 %
1.137
-0.25 %

Broadcom avertit sur ses ventes, les "semis" plongent !

| Boursier | 83 | Aucun vote sur cette news

Le fabricant de semi-conducteurs Broadcom cédait plus de 8% à Wall Street jeudi soir en cotations post-séance après avoir revu en baisse ses prévisions de vente annuelles, en citant les problèmes géopolitiques.

Broadcom avertit sur ses ventes, les "semis" plongent !
Credits Reuters / Mike Blake

La guerre commerciale commence à avoir des effets négatifs concrets sur le secteur des semi-conducteurs. Un des grands acteurs américains du secteur, Broadcom, a ainsi jeté un froid jeudi soir en publiant ses derniers résultats trimestriels.

Après la clôture, le fabricant américain de "puces" a annoncé avoir manqué le consensus pour ses ventes du 2ème trimestre fiscal et surtout, il a revu à la baisse ses prévisions de ventes pour l'exercice en cours, en citant des incertitudes géopolitiques et l'interdiction de vendre désormais des composants à un "gros client", sans doute le chinois Huawei, qu'il n'a pas cité nommément.

L'action Broadcom cédait plus de 8% à Wall Street jeudi soir en cotations post-séance à Wall Street après ces informations. Sa chute a entraîné à sa suite l'ensemble du secteur à Wall Street, dont Texas Instruments (-2,6%), Xilinx (-2,2%), Skyworks Solutions (-2,9%), Qualcomm (-2%), Qorvo (-3,6%), et Nvidia (-1,8%). Les géants du secteur résistaient un peu mieux, à l'instar d'Intel (-0,6%), Advanced Micro Devices (-1,8%) et Micron Technology (-1,7%).

Pas de rebond en vue au second semestre

Pour son deuxième trimestre fiscal, Broadcom a publié un bénéfice net de 691 millions de dollars, contre 3,72 milliards de dollars un an plus tôt, qui incluaient toutefois un profit exceptionnel de 2,64 Mds$, lié à des questions fiscales. En excluant les éléments non-récurrents, le bénéfice ajusté par action s'est élevé à 5,21$, un peu au-dessus du consensus de 5,16$ attendu et contre 4,88$ un an plus tôt.

Les revenus quant à eux sont ressortis inférieurs aux attentes, à 5,52 Mds$ (contre 5,01 Mds$ un an plus tôt) alors que le consensus tablait sur 5,68 Mds$. Pour l'ensemble de l'exercice 2019, Broadcom vise désormais des ventes de 22,5 Mds$, contre 24,5 Mds$ dans ses prévisions faites au 1er trimestre... Le consensus Refinitiv tablait pour sa part sur 24,31 Mds$ pour l'exercice.

Huawei représente 3% des ventes de Broadcom

Le directeur général de Broadcom, Hock Tan, a déclaré dans un communiqué qu'il voyait "un ralentissement général de l'environnement de la demande, dont nous pensons qu'il est provoqué par des incertitudes géopolitiques, ainsi que par les effets des restrictions d'exportations à un de nos plus importants clients". Il parlait sans doute de Huawei, qui a été placé en mai sur une liste noire par l'administration américaine.

"En conséquence, nos clients réduisent activement leurs stocks et nous adoptons une position conservatrice pour le reste de l'année", a ajouté M. Tan. Dans une note du 24 mai, le broker Piper Jaffray estimait que Huawei représentait 3% des ventes de Broadcom', soit environ 150 M$ par trimestre.

Le dossier Huawei lié aux négociations commerciales entre Washington et Pékin

Le marché mondial des semi-conducteurs a atteint des niveaux record au 3ème trimestre 2018, avant de reculer sur les deux trimestres suivants. En début d'année, les dirigeants des groupes de semi-conducteurs tablaient encore sur un rebond du marché dans la deuxième partie de l'année 2019, mais il semble donc que cette perspective s'éloigne à grands pas.

De nombreux groupes comptent Huawei parmi leurs gros clients et sont impactés par la décision de Washington d'interdire au géant chinois d'acheter des composants américains et de vendre ses produits aux Etats-Unis. Même si Donald Trump a accordé un délai de grâce, jusqu'au 19 août, pour l'application concrète de ces mesures, le mal semble donc déjà être fait du côté des industriels.

Le président américain a lié le dossier Huawei (soupçonné d'espionnage industriel) aux négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, qui se trouvent elles-mêmes dans une impasse depuis un mois.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 08 juillet 2019

CODE OFFRE : EVASION19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : EVASION19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/06/2019

Les obligations seront admises aux négociations sur Euronext Access à compter du 5 juillet 2019...

Publié le 25/06/2019

A la suite de cette levée de fonds et sur la base des éléments de trésorerie et de ses dépenses opérationnelles prévisionnelles, la société considère être en mesure de faire face à ses…

Publié le 25/06/2019

Hopscotch porte sa participation à 66% du capital...

Publié le 25/06/2019

"La situation de trésorerie du sous-groupe allemand demeure très tendue"...

Publié le 25/06/2019

En réduisant ou éliminant le recours au prototypage physique, le développement produit est moins coûteux et la mise sur le marché aussi proche que possible de la détection des tendances...