En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 792.56 PTS
-0.43 %
4 782.0
-0.47 %
SBF 120 PTS
3 808.20
-0.62 %
DAX PTS
10 742.60
-0.42 %
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
+0.00 %
1.142
+0.28 %

Broadcom abandonne la plus grande acquisition 'techno' de l'histoire

| Boursier | 258 | Aucun vote sur cette news

Broadcom a officiellement abandonné ce mercredi son offre de 117 milliards de dollars pour l'acquisition de Qualcomm...

Broadcom abandonne la plus grande acquisition 'techno' de l'histoire
Credits Reuters / Mike Blake

Broadcom a officiellement abandonné ce mercredi son offre de 117 milliards de dollars pour l'acquisition de Qualcomm ! Broadcom a donc plié devant l'opposition de Donald Trump, qui avait bloqué le 'deal', évoquant des motifs de sécurité nationale. L'opération aurait constitué la plus importante acquisition technologique de l'histoire. Broadcom avait initialement contesté la décision de la Maison Blanche, mais semble finalement se résoudre à la 'défaite', avec ce retrait formel, après avoir mené pourtant une lutte agressive ces derniers mois pour conclure la transaction. Broadcom retire également ses propositions de nominations au conseil d'administration de Qualcomm.

Le groupe singapourien se dit évidemment déçu de l'issue de cette affaire, et maintient quoi qu'il en soit son projet de 'relocalisation' de son siège social aux États-Unis. Une assemblée extraordinaire des actionnaires est attendue le 23 mars.

Donald Trump avait signé lundi soir un décret interdisant le rapprochement entre le fabricant américain de puces et Broadcom, basé à Singapour. Trump disait alors disposer de "preuves crédibles" que l'opération éventuelle puisse nuire à la sécurité des USA...

Le Comité des investissements étrangers aux États-Unis (CFIUS), qui examine les investissements susceptibles d'avoir des implications en termes de sécurité nationale, enquêtait sur l'opération depuis plusieurs semaines. Il avait indiqué le 5 mars dernier s'inquiéter de voir Broadcom couper les vivres à Qualcomm en matière de recherche et développement, tout en citant les risques associés aux relations de Broadcom avec des "entités étrangères". Un responsable de l'administration Trump a expliqué que le décret présidentiel était la conséquence directe d'un calcul montrant que le rôle de premier plan des Etats-Unis dans la mise au point de technologies et la définition des normes pour la prochaine génération de communications mobiles allait être repris par la Chine en cas de rachat de Qualcomm par Broadcom.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2018

Départ du patron d'Aricent

Publié le 10/12/2018

   En application des dispositions des articles 241-1 à 241-8 du Règlement général de l'Autorité des marchés financiers et du Règlement européen n°596/2014 du 16…

Publié le 10/12/2018

BNP Paribas Chine a obtenu une licence pour souscrire aux obligations d'entreprise 'Panda Bonds' pour les émetteurs étrangers...

Publié le 10/12/2018

Le dérapage n'a pas tardé...

Publié le 10/12/2018

    Société Européenne au capital de 151.508.201,70 euros Siège social : 22, avenue Montaigne - 75008 Paris 775 670 417 RCS PARIS   Articles L.233-8 II du Code de…