Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 534.52 PTS
-0.69 %
7 561.00
-0.66 %
SBF 120 PTS
5 702.80
-0.8 %
DAX PTS
18 171.93
-1. %
Dow Jones PTS
40 287.53
-0.93 %
19 522.62
-0.93 %
1.088
+0. %

Boeing : plaide coupable pour fraude aux Etats-Unis

| Boursier | 143 | Aucun vote sur cette news

Et évite un procès en lien avec les deux crashs de 737 MAX...

Boeing : plaide coupable pour fraude aux Etats-Unis
Credits Boeing

Boeing a accepté de plaider coupable pour fraude pénale dans le cadre de l'enquête du ministère américain de la Justice relative aux deux accidents mortels de 737 MAX survenus en 2018 et 2019, qui ont tué 346 personnes. En vertu de l'accord de principe conclu avec les procureurs, Boeing devra verser une nouvelle amende de 243,6 M$.

Boeing a également accepté d'investir au moins 455 millions de dollars au cours des trois prochaines années pour renforcer ses programmes de sécurité et de conformité. Le ministère de la Justice désignera un tiers chargé de surveiller le respect des règles par l'entreprise. Le contrôleur devra présenter au tribunal des rapports annuels sur les progrès réalisés par la société. Un porte-parole de Boeing a confirmé que le groupe est "parvenu à un accord de principe" sur une résolution du litige avec le département de la justice.

Le DoJ a déclaré en mai dernier que Boeing a violé un accord datant de 2021 qui protégeait le groupe de quelconques poursuites pénales pour les deux accidents mortels en l'échange d'une réforme de ses pratiques de conformité. Le 30 juin, le DoJ a proposé un deal à la firme de Seattle et lui a donné jusqu'à la fin de la semaine pour accepter le deal ou prendre le risque de faire face à un procès lié à l'accusation de conspiration en vue de frauder l'administration fédérale de l'aviation en rapport avec une fonction logicielle clé liée aux accidents mortels.

Un avocat représentant les familles de victimes a signalé que ses clients s'opposeraient au nouvel accord. "Les familles ont l'intention de faire valoir que l'accord de plaidoyer avec Boeing fait injustement à Boeing des concessions que d'autres accusés criminels n'auraient jamais obtenues et ne tient pas Boeing responsable de la mort de 346 personnes", a déclaré l'avocat.

Le géant américain avait admis il y a trois ans que deux anciens employés avaient induit la FAA en erreur au sujet d'une nouvelle fonction de commande de vol (MCAS) du 737 MAX qui n'était pas censée s'activer dans des conditions de vol normales. Lors des accidents mortels survenus en Indonésie et en Ethiopie, les pilotes n'ont pas pu reprendre le contrôle après que le nez de l'avion a piqué vers le bas par des activations répétées et erronées du système de commandes de vol. Le nouveau logiciel MCAS avait permis à Boeing d'économiser de l'argent en exigeant une formation moins intensive des pilotes.

En plaidant coupable, Boeing pourrait voir sa capacité à obtenir de très lucratifs contrats gouvernementaux être compromise, comme ceux avec le Pentagone et la Nasa, bien qu'il pourra demander des dérogations. Le deal permet aussi au groupe, toujours dans la tourmente et qui aura cette année un nouveau directeur général, de tenter de tourner la page de cette crise sans précédent.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du dimanche 14 juillet 2024 au samedi 20 juillet 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 31 août 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 19/07/2024

L'action CrowdStrike chute de 8,12% à 315,18 dollars alors que le spécialiste de la cybersécurité est au coeur de la panne mondiale, qui a perturbé l'activité de nombreuses industries et en…

Publié le 19/07/2024

SunPower, l'un des paris de TotalEnergies dans les énergies vertes, plonge encore de près de 49% supplémentaires à Wall Street ce vendredi, après une...

Publié le 19/07/2024

Au deuxième trimestre, le bénéfice net a bondi de 39% à 3,015 milliards de dollars, soit 4,15 dollars par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti 3,49 dollars…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2024

La Bourse de New York a terminé en baisse jeudi, les investisseurs étant restés à l'écart des grandes capitalisations.

Publié le 19/07/2024

Après trois séances consécutives de baisse, la Bourse de Paris s’est modestement ressaisie. 

Publié le 19/07/2024

AST Groupe a demandé à Euronext de suspendre la cotation de son titre admis sur le marché Euronext Growth d'Euronext Paris à compter du lundi 22 juillet 2024 avant ouverture de la Bourse, dans…

Publié le 19/07/2024

Orapi enregistre sur le second trimestre 2024 un chiffre d’affaires de 57,7 millions d'euros contre 59,7 millions d'euros il y a un an, soit un repli de 3,4% à périmètre courant, qui intègre…

Publié le 19/07/2024

Publication du chiffre d’affaires T2 2024 Après avoir communiqué sur des chiffres en retrait en organique au premier trimestre, Kumulus Vape enchaîne sur un deuxième…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne