En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 591.69 PTS
+0.20 %
5 535.00
+0.28 %
SBF 120 PTS
4 424.76
+0.21 %
DAX PTS
12 235.51
+0.11 %
Dowjones PTS
26 656.39
+0.55 %
7 810.71
+1.26 %
1.122
-0.32 %

Boeing : le titre rebondit après le rapport sur le crash en Ethiopie

| Boursier | 276 | Aucun vote sur cette news

Le rapport préliminaire a confirmé que le système anti-décrochage du B-737 MAX était bien à l'origine de la tragédie du vol d'Ethiopian Airlines le 10 mars dernier. Le PDG de Boeing a promis de rendre l'appareil plus sûr.

Boeing : le titre rebondit après le rapport sur le crash en Ethiopie
Credits Boeing

L'action Boeing a rebondi de près de 3% jeudi soir à la Bourse de New York, après la publication du rapport préliminaire sur le crash du B-737 MAX d'Ethiopian Airlines, qui a fait 157 mort le 10 mars. Cet accident est bien lié, comme celui de Lion Air en octobre 2018, à un dysfonctionnement du système anti-décrochage du B-737 MAX, a conclu ce rapport, présenté jeudi par les autorités éthiopiennes.

L'action Boeing a fini jeudi à 395,86$ en hausse de 2,89%, mais elle cède encore plus de 6% depuis l'accident du 10 mars.

L'enquête préliminaire a montré que l'équipage a "effectué toutes les procédures répétées fournies par le constructeur, mais ne pouvait pas contrôler l'avion". Les enquêteurs éthiopiens ont donc demandé au constructeur aéronautique de procéder à un examen complet des systèmes anti-décrochage du 737 MAX (MCAS) avant de lui permettre de voler à nouveau.

Une certification envisagée "dans les prochaines semaines"

Les causes des deux accidents étant désormais parfaitement identifiées, les marchés espèrent que le problème pourra être réglé plus rapidement que si ces causes avaient été multiples ou difficiles à identifier.

Jeudi, le PDG de Boeing, Dennis Muilenburg, a reconnu la responsabilité du groupe et a présenté une nouvelle fois ses condoléances aux familles des victimes. Il a assuré que Boeing avait presque achevé la mise à jour de son système MCAS et qu'il anticipait une certification par les autorités aériennes de la FAA et une installation dans les appareils "dans les prochaines semaines ". "Quand le MAX reprendra les airs avec les modifications des fonctions du MCAS, il sera l'avion le plus sûr qui ait jamais volé", a en outre promis Dennis Muilenburg dans un communiqué.

Depuis le drame d'Ethiopian Airlines, les analystes financiers sont restés dans l'ensemble assez optimistes face aux difficultés du B-737 MAX qu'ils jugent passagères. Le 27 mars, la banque Citi, notamment, avait repris son suivi du groupe d'aéronautique et de défense avec un conseil d'"achat", visant un cours supérieur à 400$ par action, si le groupe parvenait à régler les problèmes du Boeing 737 MAX.

"Bien sûr, l'horizon à court terme est orienté vers l'urgence de remettre en service le B-737 MAX après les deux récentes tragédies", indiquait le courtier. Dans son scénario central, le plus probable, Citi envisageait que la flotte de B-737 MAX restera sur le tarmac pendant plusieurs mois, mais estimait que Boeing parviendra à régler le problème technique, et que l'appareil (le best-seller de l'avionneur américain) pourra ensuite reprendre sa carrière normalement.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/04/2019

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 23 avril 2019     COMMUNIQUE DE PRESSE     RESULTATS ANNUELS 2018     Le Conseil d'administration de la …

Publié le 23/04/2019

A l'issue de l'exercice 2018, AwoX a enregistré un chiffre d'affaires consolidé de 18,8 ME, en progression de +53%...

Publié le 23/04/2019

Les résultats du premier trimestre des valeurs technologiques sont attendus en nette baisse à Wall Street. Au même moment, les valorisations du secteur ont pourtant franchi de nouveaux records.

Publié le 23/04/2019

Le chiffre d'affaires consolidé du 1er trimestre 2019 de Vinci s'élève à 9,7 milliards d'euros2, en hausse de 9,6 % à structure réelle par rapport à...

Publié le 23/04/2019

A l'issue de l'exercice 2018, Groupe Bogart affiche un chiffre d'affaires de 164,3 ME en croissance de +28,4%, tiré par la progression de l'activité...