Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 628.44 PTS
-
5 641.50
-
SBF 120 PTS
4 470.20
-
DAX PTS
13 921.37
+0.77 %
Dow Jones PTS
31 188.38
+0.83 %
13 296.45
+2.31 %
1.213
+0.18 %

Boeing : le B-737 ukrainien abattu par erreur par Téhéran ?

| Boursier | 643 | Aucun vote sur cette news

Au lendemain du crash aérien qui a fait 176 morts à Téhéran, des responsables américains cités par la presse pensent que l'Iran a abattu par erreur le Boeing 737 ukrainien... Téhéran a démenti formellement cette hypothèse.

Boeing : le B-737 ukrainien abattu par erreur par Téhéran ?
Credits Boeing

Les questions se bousculent après le crash d'un Boeing 737 ukrainien, mercredi, peu après son décollage de Téhéran, tuant les 176 personnes à bord. Alors que les premiers éléments évoquaient un problème technique lié à la surchauffe d'un moteur, des responsables américains cités par la presse affirment jeudi que l'appareil pourrait avoir été abattu "par erreur" par l'Iran.

Les chaînes de télévision 'CNN' et 'CBS' et le magazine 'Newsweek' ont cité des responsables, sous couvert d'anonymat, qui sont convaincus que la défense anti-aérienne de Téhéran a abattu le vol PS752 d'Ukraine International Airlines juste après son décollage. La chaîne 'Fox News', elle, cite des responsables du Pentagone qui partagent cette opinion.

Rappelons que la catastrophe aérienne est survenue peu après des tirs de missiles par Téhéran sur des bases utilisées par l'armée américaine en Irak.

Cette hypothèse s'appuie sur une analyse continue des données des satellites, radars et autres données électroniques collectées par les services de l'armée et des renseignements américains.

Le président américain Donald Trump a lui aussi fait part de ses "doutes" sur les raisons du crash du Boeing. "J'ai mes doutes", a déclaré Donald Trump depuis la Maison Blanche. "J'ai le sentiment que quelque chose de terrible s'est passé (...) Quelqu'un a pu faire un erreur (...) Je ne sais pas", a-t-il ajouté.

Jeudi, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, et le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, ont demandé une enquête "complète" et "transparente" sur le crash. "Les informations que nous voyons sont très inquiétantes et nous les regardons en urgence", selon une source à Downing Street.

Boîtes noires : Téhéran pourrait faire appel à la France

Selon Kiev, l'appareil transportait 11 Ukrainiens, 82 Iraniens, 63 Canadiens, 10 Suédois, 4 Afghans, 3 Allemands et 3 Britanniques. Les autorités ukrainiennes ont de leur côté dit examiner plusieurs hypothèses : celles d'un missile antiaérien, de l'explosion d'une bombe à bord ou d'une collision avec un drone.

Selon les premiers éléments de l'enquête iranienne, l'appareil avait fait demi-tour après un "problème". L'Iran a immédiatement rejeté l'hypothèse d'un missile. "De telles rumeurs n'ont aucun sens", a ainsi réagi Ali Abedzadeh, président de l'Organisation de l'aviation civile iranienne (CAO) et vice-ministre des transports.

M. Abedzadeh a précisé au sujet des boîtes noires de l'appareil, que "l'Iran et l'Ukraine ont les moyens de télécharger informations" qu'elles contiennent. "Si des mesures plus spécialisées sont nécessaires pour extraire et analyser des informations, nous pouvons le faire en France ou dans d'autres pays", a-t-il dit. Mercredi, Téhéran avait affirmé qu'il n'était pas question de fournir les données des boîtes noires à des entités américaines.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/01/2021

Europcar Mobility Group va pouvoir lancer sa restructuraion financière en profondeur,

Publié le 20/01/2021

HighCo prévoit le versement d'un dividende...

Publié le 20/01/2021

La sécurité du système est optimisée et aucun risque de chute n'est possible. Le drone est utilisé comme un stabilisateur de mât, serti en haut de celui-ci.

Publié le 20/01/2021

Pour Deinove, il s'agit de financer la poursuite de l'essai clinique de DNV3837 dans le traitement des infections gastro-intestinales sévères causées par Clostridiodes difficile...

Publié le 20/01/2021

Si les activités industrielles et commerciales de Drone Volt ont été fortement impactées par la crise sanitaire sur les 9 premiers mois de l'année...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne