En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 781.03 PTS
-0.62 %
4 774.50
-0.75 %
SBF 120 PTS
3 806.45
-0.69 %
DAX PTS
10 863.52
-0.62 %
Dowjones PTS
24 207.16
+0.00 %
6 668.56
+0.00 %
1.139
-0.03 %

Apple : l'essentiel du Trésor de guerre sera rapatrié aux Etats-Unis !

| Boursier | 405 | Aucun vote sur cette news

Apple a annoncé qu'il paierait 38 Mds$ de taxes de rapatriement, ce qui implique que le groupe va ramener aux Etats-Unis la très grande majorité des 253 Mds$ détenu à l'étranger.

Apple : l'essentiel du Trésor de guerre sera rapatrié aux Etats-Unis !
Credits Bonhams

Apple a annoncé mercredi qu'il estimait à 38 milliards de dollars le montant des taxes que la firme à la pomme va payer pour rapatrier des fonds qu'il détient actuellement à l'étranger. Cela implique que l'essentiel du Trésor de guerre d'Apple, qui s'élevait à 253 Mds$ à la fin du 3ème trimestre 2017, sera rapatrié aux Etats-Unis dans le cadre de la réforme fiscale portée par Donald Trump et adoptée en décembre.

Les nouvelles règles fiscales prévoient d'une part, de réduire l'impôt sur les sociétés de 35% à 21%. D'autre part, la nouvelle loi permet aux entreprises ayant accumulé des profits à l'étranger de les rapatrier en une seule opération, moyennant un taux d'imposition de 8% pour les actifs illiquides et de 15,5% pour les actifs liquides (cash et équivalents cash).

Avant même cette annonce, les analystes de Bank of America Merrill Lynch ont relevé mercredi leur objectif de cours sur l'action Apple, de 180$ à 220$, tout en confirmant leur conseil d'achat sur la valeur. BoAML pense que sur les 253 Mds$ détenus à l'étranger, 236 Mds$ sont susceptibles d'être rapatriés au taux de 15,5%.

30 Mds$ d'investissements et 20.000 emplois créés aux Etats-Unis

Mercredi, Apple a précisé que les montants rapatriés seraient en partie investis aux Etats-Unis, pour plus de 30 milliards de dollars sur cinq prochaines années, ce qui permettra de créer 20.000 emplois directs et indirects, via des embauches sur ses sites existants et sur un futur site dédié initialement à l'assistance technique. Apple consacrera aussi 5 Mds$ à un fonds d'investissement dans l'innovation.

A la Bourse de New York, les investisseurs ont bien accueilli ces informations : après une ouverture en baisse, le cours de l'action Apple gagnait 1,3% à 178,49$ à environ une heure de la clôture.

Les analystes financiers s'attendent à ce que le géant californien, première capitalisation boursière mondiale, consacre également les sommes rapatriées à ses programmes de rachats d'actions, à la distribution de dividendes ou encore à des acquisitions ou à des projets innovants.

En théorie, Apple pourrait utiliser les capitaux rapatriés pour rembourser la totalité de ses dettes, qui s'élèvent à 104 milliards de dollars. Toutefois, compte-tenu de la faiblesse des taux d'intérêts liés à cette dette, le groupe pourrait maintenir la statu quo. Il serait en revanche en mesure de financer sans nouvel emprunt la suite de ses programmes destinés à ses actionnaires (rachats d'actions, dividendes).

Selon la banque d'affaires Goldman Sachs, les groupes américains détiennent environ 3.000 milliards de dollars à l'étranger. Les grandes "technos", dont Apple mais aussi Cisco, Microsoft, Oracle et Alphabet sont parmi les groupes détenant les sommes les plus importantes outremer.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2019

  Le supercalculateur d'Atos permet au centre espagnol d'analyse génomique (CNAG-CRG) d'accélérer ses recherches     Paris, 17 janvier 2019 - Atos, leader…

Publié le 17/01/2019

Renault est finalement sorti du bois dans le sillage des déclarations de Bruno Le Maire la veille. Ainsi, Philipe Lagayette (administrateur référent de Renault) et Patrick Thomas (président du…

Publié le 17/01/2019

Jefferies a abaissé sa recommandation d'Acheter à Conserver et son objectif de cours de 139 dollars à 95 dollars sur Electronic Arts, selon une source de marché.source : AOF

Publié le 17/01/2019

Le groupe PSA lance la production du moteur essence 3 cylindres Turbo Pure Tech dans l’usine de Tychy, en Pologne. Ce site a bénéficié de 250 millions d’euros d’investissements afin…

Publié le 17/01/2019

Le premier jet ACJ320neo a été réceptionné par Acropolis Aviation au Royaume-Uni. L'aménagement cabine de l'appareil sera ensuite effectué par AMAC à Bâle en Suisse, où l'avion sera équipé…