En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 779.25 PTS
+0.78 %
4 774.0
+0.83 %
SBF 120 PTS
3 800.34
+0.82 %
DAX PTS
10 722.64
+0.95 %
Dowjones PTS
24 423.26
+0.14 %
6 682.74
+0.00 %
1.138
+0.28 %

Amazon plombé par les affaires, après les 1.000 milliards de dollars

| Boursier | 475 | Aucun vote sur cette news

Le titre ne parvient pas à se maintenir, après ses records

Amazon plombé par les affaires, après les 1.000 milliards de dollars
Credits Reuters

Amazon régressait de 0,7% à 1926$ environ en clôture hier à Wall Street, pour une capitalisation de 940 milliards de dollars. Le dossier souffre depuis plusieurs jours en bourse, après avoir brièvement franchi en début de mois la barre symbolique des 1.000 milliards de dollars de capitalisation à Wall Street.

Des salariés auraient transmis des données confidentielles

Amazon compte parmi les victimes boursières de la guerre commerciale entre l'administration Trump et la Chine. Par ailleurs, des révélations du 'Wall Street Journal' avaient inquiété dimanche, concernant de possibles actes de corruption commis par des salariés, qui auraient été amenés à vendre des données de clients. Selon le "WSJ', des salariés d'Amazon auraient proposé des données internes et d'autres informations classifiées, via des intermédiaires, à des marchands indépendants qui commercialisent leurs produits sur le site d'Amazon afin de doper leurs ventes en contrepartie d'un paiement. Cette pratique a lieu en particulier en Chine... Des salariés basés à Shenzhen auraient, en échange de 80 à plus de 2.000$, communiqué à des intermédiaires des informations internes sur les volumes de ventes et les adresses électroniques des internautes ayant déposé un avis sur un produit. Ils offraient aussi la possibilité de supprimer des avis négatifs et de restaurer des comptes Amazon fermés, détaille le journal. Le géant du commerce électronique enquête sur ces cas...

Enquête de la Commission européenne

Pour couronner le tout, la Commission européenne a annoncé avoir lancé une enquête préliminaire, afin de déterminer si le colosse de Seattle utilisait des données de commerçants partenaires pour favoriser ses propres ventes. Cette enquête informelle sur la collecte de données de vendeurs et son utilisation ne fait donc pas non plus les affaires du groupe...

Une scission pour contourner l'antitrust ?

Par ailleurs, le broker Citi Research a évoqué le risque d'une possible enquête antitrust à l'initiative de Donald Trump, qui n'a jamais été un grand fan d'Amazon, c'est le moins que l'on puisse dire. Citi pense qu'une scission en deux est sans doute considérée par le groupe, le projet de deuxième siège-social plaidant effectivement pour cette thèse... Une séparation en deux entités, l'une dédiée aux activités retail et l'autre à Amazon Web Services, rendrait le groupe moins imposant et attirerait sans doute moins l'attention des autorités américaines...

Amazon Go en pointe

Parmi les éléments positifs, Amazon envisagerait d'ouvrir jusqu'à 3.000 nouveaux magasins Amazon Go dans les années à venir, a précisé hier mercredi l'agence Bloomberg, citant ses fameuses 'sources proches du dossier'. Ces magasins Amazon Go sont des points de vente sans caissier, dans lesquels les clients peuvent acheter des produits grâce à leur smartphone. Le concept fait plutôt peur, évidemment, aux acteurs traditionnels de la distribution.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2018

L'accord inclut une licence exclusive mondiale et un partenariat de recherche

Publié le 11/12/2018

Avianca revoit ses ambitions à la baisse...

Publié le 11/12/2018

Novacyt, spécialiste du diagnostic clinique, a annoncé certaines décisions consécutives à la revue stratégique de la division opérationnelle NOVAprep...

Publié le 11/12/2018

A la suite de la déclaration du Président de la République, Arthur Sadoun, président du directoire de Publicis a décidé l'attribution d'une prime de 1 000 euros à tous les collaborateurs du…

Publié le 11/12/2018

Cellectis a nommé William (Bill) Monteith en qualité de Vice-président senior U.S. manufacturing. Cette nomination s’inscrit dans le projet de Cellectis d’établir des capacités de production…