En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 451.59 PTS
-
5 457.0
-
SBF 120 PTS
4 365.94
-
DAX PTS
12 326.48
+0.88 %
Dowjones PTS
26 656.98
+0.95 %
7 569.03
+1.05 %
1.178
+0.02 %

Amazon juge inexactes et trompeuses les accusations de Sanders

| Boursier | 547 | Aucun vote sur cette news

Le géant du commerce en ligne répond au Sénateur

Amazon juge inexactes et trompeuses les accusations de Sanders
Credits Reuters

Amazon n'a pas laissé passer les accusations du Sénateur Bernie Sanders, qui avait vivement critiqué ces derniers mois les conditions de travail des salariés du groupe de Jeff Bezos.

Sanders avait demandé aux employés anciens ou actuels de partager leurs expériences. Le Sénateur du Vermont pointe du doigt les bas salaires et la précarité supposés des employés. En particulier, Sanders estime qu'Amazon n'accorderait pas une juste rétribution à ses équipes des centres.

L'homme politique a également cédé à une certaine facilité en expliquant : "Le peuple américain subventionne les 'coupons alimentaires' des travailleurs d'Amazon, alors que leur patron, Jeff Bezos, est l'homme le plus riche du monde".

Suite à ces critiques répétées, Amazon a donc répondu au Sénateur. Le leader américain du commerce en ligne précise que Sanders "continue de porter des accusations inexactes et trompeuses". Amazon ajoute avoir été en contact régulier avec l'équipe du Sénateur, et lui avoir offert plusieurs occasions de visiter un centre de distribution Amazon. "A ce jour, il n'a toujours pas vu de centre par lui-même".

"Au lieu de cela, le Sénateur Sanders continue à propager des affirmations trompeuses à propos des salaires et et des avantages sociaux", déplore donc Amazon, fier d'avoir créé plus de 130.000 nouveaux emplois l'an dernier. "Aux États-Unis, le salaire horaire moyen pour un salarié à temps plein dans nos centres de distribution, en tenant compte du salaire fixe, des actions et des primes d'encouragement, dépasse 15$ de l'heure avant heures supplémentaires. Nous encourageons toute personne à comparer notre rémunération et nos avantages à ceux des autres détaillants", affirme Amazon.

Le groupe se moque également de l'expression 'food stamps' (coupons alimentaires) employée par Sanders. L'expression n'est plus utilisée depuis des années, le programme s'appelant désormais SNAP ('Supplemental Nutrition Assistance Program'). Ici encore, le détaillant online juge les accusations du Sénateur infondées, car elles ne distinguent pas certains employés jusqu'alors précaires entrés récemment au service du groupe ou travaillant à temps partiel, des autres salariés.

Outre des salaires "hautement compétitifs" et un environnement sûr, Amazon dit offrir à ses employés un ensemble d'avantages sociaux, notamment une assurance maladie, une assurance invalidité, des plans d'épargne retraite et des actions de l'entreprise. La société offre également jusqu'à 20 semaines de congés payés et des avantages innovants tels que LeaveShare et RampBack, qui donnent aux nouveaux parents plus de flexibilité. Amazon ajoute que ces avantages sont les mêmes pour les employés des centres ou les autres salariés.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

Le résultat opérationnel du premier semestre 2018 de Soft Computing s'élève à 1...

Publié le 20/09/2018

Comme publié précédemment, Mauna Kea a enregistré une baisse de son chiffre d'affaires de 18% à 2,707 ME, principalement imputable au T1, mais avec...

Publié le 20/09/2018

Kerlink, spécialiste et leader mondial des réseaux et solutions dédiés à l'Internet des Objets (IoT), annonce aujourd'hui que la société a été choisie...

Publié le 20/09/2018

Au 1er semestre 2018, Alpha MOS a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 1,6 ME en baisse de (0,5) ME par rapport à la même période de l'année...

Publié le 20/09/2018

Balyo annonce le recrutement d'un Directeur Industriel et le déploiement d'un plan de recrutement ambitieux pour accompagner sa croissance...