Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 809.73 PTS
+0.29 %
5 823.50
+0.6 %
SBF 120 PTS
4 591.47
+0.24 %
DAX PTS
14 039.80
+0.19 %
Dow Jones PTS
31 564.21
+0.09 %
13 196.17
-0.65 %
1.208
+0.26 %

Affaire GameStop : Janet Yellen réunit les autorités boursières

| Boursier | 534 | 4 par 5 internautes

La secrétaire au Trésor américaine a demandé la tenue d'une réunion avec les autorités de régulation financière pour discuter de la récente "volatilité des marchés".

Affaire GameStop : Janet Yellen réunit les autorités boursières
Credits Reuters

A la suite des turbulences boursières de la semaine dernière, provoquées par une frénésie spéculative autour de titres vendus à découvert, dont GameStop, la secrétaire au Trésor américaine, Janet Yellen, s'est emparée du dossier.

L'ancienne président de la Fed a demandé mardi soir la tenue d'une réunion avec les autorités de régulation financière pour discuter de la récente "volatilité des marchés". Cette réunion, qui pourrait avoir lieu dès ce mercredi, réunira Mme Yellen, ainsi que des représentants de la Securities and Exchange Commission (SEC) et de la Réserve fédérale et la Commodities Futures Trading Commission (CFTC, l'agence fédérale de régulation boursière).

Sa demande intervient alors que des parlementaires démocrates et républicains ont réclamé des mesures pour lutter contre les manipulations de marchés, suite à une fronde de boursicoteurs contre les grands fonds spéculatifs, qui a ébranlé Wall Street la semaine dernière.

Le "short squeeze" des petits porteurs couronné de succès

Vendredi, la SEC avait déjà lancé un avertissement, affirmant qu'elle allait "veiller à ce que les entités réglementées respectent leurs obligations de protéger les investisseurs et d'identifier et de poursuivre les éventuels actes répréhensibles".

La semaine dernière, une vague de petits porteurs organisés via les réseaux sociaux boursiers, notamment le forum WallStreetBets ("WSB") sur Reddit, avaient acheté en masse des titres et des options de GameStop et quelques autres titres, faisant ainsi s'envoler les cours.

Leur objectif était de forcer les hedge funds vendeurs à découvert sur ces titres à racheter leurs positions vendeuses au prix de lourdes pertes, un processus appelé "short squeeze". La stratégie des "WSB" a été couronnée de succès, au point de commencer à déstabiliser l'ensemble de la Bourse américaine, qui a perdu plus de 2% la semaine dernière, sa pire semaine depuis 3 mois.

Pour compenser leurs pertes et répondre à des appels de marges, les fonds spéculatifs ont ainsi été amenés à vendre des titres d'entreprises de premier plan, comme Apple ou d'autres grandes "technos", ce qui a entraîné la baisse des marchés.

Colère contre le courtier Robinhood, qui a bloqué les transactions face à la tempête

Face à la frénésie spéculative, plusieurs courtiers en ligne, notamment Robinhood, une application mobile très populaire, ont limité, voire bloqué temporairement les transactions des "day traders" sur leurs plateformes, entraînant une vague de protestations et des actions en justice.

Ces restrictions ont été partiellement levées cette semaine, et la crainte d'un effet de contagion plus sérieux sur l'ensemble des marchés semble désormais s'éloigner, même si des experts estiment que ces accès de volatilité pourraient se reproduire périodiquement.

Mercredi, les titres préférés de petits porteurs actifs sur les réseaux sociaux continuaient d'être la proie de mouvements spéculatifs, mais sans la frénésie de la semaine passée, qui avait fait trébucher l'ensemble du marché. Mercredi, GameStop, qui avait flambé de 400% la semaine passée, avant de rechuter de plus de 70% lundi et mardi, regagnait 4% en séance... AMC Entertainement (+277% la semaine dernière) reprenait 15% après une chute de 40% en deux séances et Koss (+1.816% la semaine passée) flambait de 27%, après -70% en 2 séances...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
5 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 02/03/2021

Avec une note globale de 97/100, Icade confirme cette année encore son engagement en matière d'égalité femmes/hommes et pour la promotion de la mixité...

Publié le 02/03/2021

DBT a dévoilé un chiffre d'affaires 2020 de 3,944 millions d'euros. Après avoir passé un premier semestre atypique, le groupe DBT a continué d’être impacté par la crise économique et sociale…

Publié le 02/03/2021

Désignation d'un mandataire ad hoc en vue de l'Assemblée générale...

Publié le 02/03/2021

Akka s’allie à la startup grenobloise Sylfen via sa plateforme Big Data pour le développement du bâtiment du futur, autonome en énergie renouvelable. Sylfen a mis au point le Smart Energy Hub,…

Publié le 02/03/2021

DBT annonce pour 2020 un chiffre d'affaires de 3,94 millions d'euros, dont 1,22 million au premier semestre et 2,72 millions au second semestre...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne