Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 590.79 PTS
-
5 595.00
-
SBF 120 PTS
4 444.19
-
DAX PTS
13 906.67
-
Dow Jones PTS
31 176.01
-0.04 %
13 404.99
+0.82 %
1.217
+0.05 %

Aérien : accord sur un plan d'aide aux compagnies américaines

| Boursier | 740 | Aucun vote sur cette news

Les compagnies aériennes américaines sont parvenues mardi soir à un accord avec le Trésor sur une aide financière de 25 milliards de dollars en vue de surmonter le crise du coronavirus.

Aérien : accord sur un plan d'aide aux compagnies américaines
Credits Delta Air Lines

Les compagnies aériennes américaines sont parvenues mardi soir à un accord avec le Trésor sur une aide financière directe de 25 milliards de dollars en vue de surmonter la crise du coronavirus, qui paralyse le transport aérien mondial.

Ce plan s'inscrit dans le cadre du vaste plan de soutien de 2.200 milliards de dollars à l'économie américaine, adopté fin mars par le Congrès américain. Ces 25 Mds$ sont destinés à permettre aux compagnies de continuer à verser les salaires et les avantages sociaux de leurs employés pendant la crise sanitaire. Le secteur emploie directement plus de 750.000 personnes aux Etats-Unis.

Le plan prévoit en outre que les compagnies aériennes auront accès à au moins 25 Mds$ de prêts garantis. Par ailleurs, le département des Transports a annoncé mardi une aide d'environ 10 Mds$ aux aéroports américains.

L'Etat actionnaire minoritaire des grandes compagnies ?

Les détails de l'accord, dont la négociation a retardé depuis une semaine le versement des sommes aux compagnies, n'ont pas été rendus publics. Vendredi, le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin avait affirmé qu'une partie de cette aide d'Etat (soit 30%) se ferait sous la forme de prêts à taux bas, qui devraient devrait être remboursée par les compagnies aériennes.

Ces dernières devraient en outre émettre au profit de l'Etat des bons de souscription d'actions correspondant à 10% des fonds reçus. D'après des sources proches du dossier, l'Etat devrait ainsi devenir actionnaire minoritaire des compagnies aériennes signataires.

A Wall Street, les actions des compagnies aériennes réagissaient positivement mardi soir dans les cotations électroniques après la clôture : +10% pour American Airlines, +7% pour Delta Air Lines, +5,8% pour Southwest Airlines et +8% pour United Airlines holdings. Les quatre titres reculent cependant respectivement de 58%, 58%, 35% et 65% depuis début de l'année.

314 milliards de dollars de manque à gagner pour les compagnies mondiales

Dans un communiqué, American Airlines, United et Southwest ont salué cet accord, qui va leur permettre "de couvrir une partie de la paie et des prestations sociales" des salariés jusqu'au 30 septembre, ont indiqué les compagnies.

Le secteur aérien a grand besoin d'un soutien financier, alors que les mesures de restriction prises pour freiner la propagation du coronavirus ont cloué au sol la quasi-totalité des avions, aux Etats-Unis comme dans le reste du monde. Mardi, l'Association internationale du transport aérien (Iata) a ainsi revu une nouvelle fois à la hausse ses prévisions de manque à gagner pour le secteur. L'organisme estime désormais ce manque à gagner de 314 milliards de dollars cette année pour les compagnies contre 252 MdsE estimés le 24 mars dernier.

Quant à la baisse du trafic passager, elle atteindrait 48% au niveau mondial en 2020, résultant en un repli des revenus passagers de 55%. L'Asie serait la région la plus affectée, suivi de l'Europe et des Etats-Unis. Les transporteurs nord-américains devraient enregistrer un repli de leur trafic "limité" à 36% avec des pertes de revenus estimées à 64 Mds$.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/01/2021

Petite annulation d'actions...

Publié le 21/01/2021

Furio1200 de Kalray est un dispositif de stockage innovant basé sur des disques SSD...

Publié le 21/01/2021

Améliorer l'offre de couvertures en assurance vie au bénéfice des personnes qui ne sont pas en "parfaite santé"...

Publié le 21/01/2021

Le Conseil a décidé de mettre sous huitaine une 'data room' à disposition de l'ensemble des actionnaires...

Publié le 21/01/2021

Avec cette croissance très significative du chiffre d'affaires, Wedia démontre sa capacité à piloter son modèle de développement...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne