En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 580.38 PTS
+0.31 %
5 528.00
+0.48 %
SBF 120 PTS
4 415.60
+0.30 %
DAX PTS
12 222.39
+0.57 %
Dowjones PTS
26 559.54
+0.42 %
7 689.72
+0.00 %
1.124
+0.00 %

Beaucoup d'inquiétudes

| DayByDay | 155 | Aucun vote sur cette news

Beaucoup d'inquiétudes

[PARA]Le Lyxor ETF CAC 40 réplique l’évolution à la hausse comme à la baisse de l’indice CAC 40, indice pondéré par capitalisation flottante et mesurant l’évolution de la performance des 40 valeurs cotées sur le marché réglementé de NYSE-Euronext Paris. Cet ETF s’est fortement repris depuis fin 2018. La hausse s’est faite en ligne droite, sans pause significative. Ceci ne nous permet pas encore d’adopter un avis positif à moyen terme, mais seulement un avis neutre. En effet, un avis positif ne se justifie que par une succession de deux creux et deux sommets de moyen terme (donc espacés de plusieurs semaines) haussiers deux à deux. Ces éléments structurels manquent encore. Leur absence laisse planer un doute quant à la profondeur d’une correction qui se présenterait. Pour le moment, rien n’empêcherait l’ETF de revenir tester les creux de 2019, même si de nombreux supports existent sur le chemin. Le risque d’une volatilité élevée est donc plus important que si la structure était déjà haussière et bien installée.[PARA]A plus court terme, l’ETF Cac 40 est entré en consolidation récemment. Pour le moment, cette consolidation reste mineure. Les nouvelles fondamentales sont toujours mauvaises, que ce soit sur le front de l’activité économique comme politique. Le risque de "no-deal Brexit" semble accroître de jour en jour, mais les investisseurs ne semblent pas en redouter les conséquences. La formation actuelle reste haussière à court terme, et aucun risque particulier n’est à rapporter au-dessus du support à 51,1 euros. Ce n’est que sous ce seuil qu’une correction baissière démarrerait. La tendance reste donc positive à court terme avec un objectif à 54,41 euros et une invalidation sous 51,1 euros.[PARA]

 ■

Zoom

support1 51,1
support2 49,6
resist1 53,33
resist2 54,41
objectif 54,41
invalidation 51,1
opinionShortTerm POSITIVE
opinionLongTerm HAUSSIERE
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/04/2019

Pour l'exercice 2018, Wedia affiche un chiffre d'affaires consolidé de 10,8 ME, en hausse de 16% par rapport à l'exercice 2017, soit 9,3 ME...

Publié le 18/04/2019

Les revenus locatifs de Carmila pour les 3 premiers mois de l'année 2019 s'élèvent à 89,2 millions d'euros, contre 82,1 millions d'euros en 2018 sur...

Publié le 18/04/2019

Implanet affiche pour l'exercice 2018 une perte nette de 5,55 ME, contre 6,61 ME un an auparavant...

Publié le 18/04/2019

L'assemblée générale des actionnaires de CNP Assurances qui s'est réunie le 18 avril 2019 à Paris a approuvé les comptes sociaux et consolidés de...

Publié le 18/04/2019

Accor a fait le point sur son activité du premier trimestre 2019. Ainsi, le groupe hôtelier a réalisé un chiffre d'affaires de 987 millions d’euros sur la période, en progression de 34,2% en…