En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 851.38 PTS
-0.05 %
4 861.50
+0.25 %
SBF 120 PTS
3 850.72
-0.04 %
DAX PTS
12 543.06
-0.12 %
Dow Jones PTS
28 363.66
+0.54 %
11 666.44
+0.01 %
1.182
-0.32 %

30/09 - 18h30 : Rebond sur le CAC 40 qui limite ses pertes

| B SMART | 1255 | Aucun vote sur cette news
Le CAC 40 cloture finalement dans le rouge ce soir ! Il perd…

Malrgé l’espoir d’un redressement dans l’après midi suite aux ouvertures en hausse et aux bonnes nouvelles aux Etats-Unis.

La première nouvelle avait été reléguée au second plan hier dans l’attente de la tenue du débat entre Donald Trump et Joe Biden. Elle revient sur le devant de la scène aujourd’hui et profite à l’ouverture de Wall Street ainsi qu’au marché parisien.

Les discussions sont en bonne voie pour qu’un plan de relance voit le jour aux Etats-Unis. La nouvelle était arrivée en France dans la nuit de lundi à mardi, les démocrates avaient proposé un plan de relance de 2 200 milliards de dollars, un plan qui permettait selon la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi de réduire le coût de aides économiques. Au terme de plusieurs jours de discussion avec cette dernière Steve Mnuchin a annoncé lors d’une conférence organisée par CNBC qu’il y a une chance raisonnable de parvenir à un compromis.
Une nouvelle qui tombe surtout à pic pour le gouvernement Trump alors que le débat d’hier soir donne le président sortant gagnant à 28% contre 60% pour Joe Biden. Il faut dire que le fond n’a été que peu abordé durant cette séance d’invectives à répétition. Un débat qui n’aura finalement eu qu’un impact limité sur les marchés, avec assez peu d’annonces susceptibles de les faires bouger. Le débat n’aura pas rassuré les investisseurs pour autant sur la période électorale, voire post-électorale, Donald Trump laissant toujours planer le doute sur la bonne volonté qu’il pourrait mettre ou non à quitter la maison blanche s’il n’était pas réélu, mettant en cause les risques de fraude du vote par correspondance.

Les investisseurs américains ont cependant accueilli favorablement une deuxième bonne nouvelle aujourd’hui : l’institut ADP estime à 749 000 le nombre d’emplois créés aux Etats-Unis soit 100 000 de plus qu’attendus et surtout une très forte augmentation par rapport aux 428 000 d’Août. Attention toutefois à la révision possible du chiffre actuel.

Le PIB des Etats-Unis diminue lui de son côté de 31,4% en rythme annualisé sur avril-juin, soit légèrement moins que la baisse attendue.
En France, l’inflation ralenti sur le mois de Septembre. Celle-ci s’estime à 0,1% sur le mois, après 0,2% en août.

La consommation des ménages a elle augmenté au mois d’août gagne 2,3% en aout sur un mois. Les prix à la production de leur côté restent stables au mois d’août par rapport à Juillet.

Christine Lagarde s’est de son côté exprimée à Francfort, déclarant que la BCE pourrait comme la FED opter pour davantage de flexibilité dans son objectif d’inflation et le laisser monter temporairement au-dessus de sa cible.
Côté entreprises,
Total tire l’indice parisien
Le pétrolier relève sa prévision de cash-flow à 5 milliards de dollars d’ici 2025 grâce notamment à ses réductions de coûts et le renforcement de son activité dans les énergies renouvelables. Le pétrole est estimé de son côté juste en dessous des 42 dollars en clôture du marché parisien.
Veolia attend ce soir la réponse d’Engie à son offre améliorée qui passe à présent à 18 € par action contre 15,5 auparavant.

Bouygues de son côté a annoncé hier soir la cession de 11 millions d’actions Alstom représentant 4,8% du capital de ce dernier Bouygues qui gagne là où Alstom perd

Demain, se tiendra le fameux Conseil Européen qui avait été annulé il y a deux semaines suite au test positif de Charles Michel, le président du Conseil. Un conseil qui devrait se concentrer au-delà de la pandémie actuelle, sur les nombreuses questions étrangères avec notamment les relations avec la Turquie et la situation en méditerranée orientale.
Les investisseurs découvriront sinon de nombreuses statistiques parmi lesquelles les indices PMI manufacturiers mais aussi le taux de chômage en zone euro.

Côté entreprises : Bilendi, Kaufman & Broad ou encore Oncodesign publieront leurs résultats semestriels. ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de B SMART sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société B SMART ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société B SMART et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/10/2020

Le Groupe Compagnie des Alpes a pris les mesures nécessaires à la protection de sa position de liquidité...

Publié le 22/10/2020

Le Groupe précise être en mesure de baisser durablement le niveau des charges de structure, avec un impact attendu qui sera très favorable sur la rentabilité dès le retour à la normale de…

Publié le 22/10/2020

Une collection capsule exclusive...

Publié le 22/10/2020

Ce franchissement de seuil résulte d'une acquisition d'actions Safran sur le marché et...

Publié le 22/10/2020

Déclaration effectuée l'AMF...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne