Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 595.15 PTS
+0.51 %
5 586.0
+0.51 %
SBF 120 PTS
4 425.19
+0.54 %
DAX PTS
13 318.59
+0.24 %
Dow Jones PTS
29 872.47
-0.58 %
12 152.22
+0. %
1.192
+0.1 %

27/10 - 12h30 : Les craintes de mesures de durcissement pèsent sur les marchés

| B SMART | 551 | 5 par 1 internautes
Tendance toujours dans le rouge à la mi-journée à la Bourse de Paris !

Le sentiment de marché en France mais aussi en Europe est freiné par des mesures de restrictions supplémentaires qui semblent imminentes alors que la pandémie continue sa propagation. Le nombre de contaminations à travers le monde s’approche désormais des 45 millions de personnes. En France ou près de 27 000 nouveaux cas ont été recensés sur les dernières 24 heures, Emmanuel Macron tient deux conseils de défense aujourd’hui et demain. De nombreux observateurs anticipent d’ailleurs un probable durcissement des mesures en place, comme par exemple un resserrement du couvre-feu. Le président de la République ayant rappelé que les mesures pourraient être renforcées si elles ne sont pas jugées assez efficaces. Une annonce qui laisse libre cour aux anticipations diverses. L’agence Reuters évoque par exemple la piste apparemment envisagée d’un confinement le week-end seulement et d’une avancée de l’heure de couvre-feu en semaine.

Aux Etats-Unis, le conseiller économique de la Maison Blanche confirme que les négociations patinent entre Démocrates et Républicains sur un éventuel plan de relance, malgré l’optimisme affiché du camp démocrate sur le sujet.

Du côté des valeurs
Capgemini publie un chiffre d’affaires en hausse de 15,6% au troisième trimestre à 4 milliards d’euros. Un chiffre dû en partie à l’acquisition récente d’Altran. Le troisième trimestre a connu une nette amélioration de la performance générale du groupe selon son directeur général. Capgemini qui garde ses objectifs pour 2020 estimant qu’il pourrait atteindre le haut de la fourchette d’une croissance comprise entre 12,5% et 14%.

Seb revoit ses prévisions à la baisse pour 2020, malgré un léger rebond des ventes au troisième trimestre. Il anticipe désormais un recul de 5% à 6% de ses ventes pour l’année.

SMCP annonce un chiffre d’affaires trimestriel en baisse de 10,6%. Le groupe mise à présent sur le développement de son réseau de magasin en Chine selon son plan stratégique jusqu’à 2025.

BP annonce de son côté renouer de justesse avec les bénéfices au troisième trimestre malgré les pertes encaissées sur ses activités de raffinage. Le résultat net du groupe s’élève à 100 millions de dollars alors que le consensus attendait une perte de 120 millions de dollars.

A noter également dans le dossier de la fusion avortée entre LVMH et Tiffany que La Commission européenne a donné hier son accord pour que LVMH rachète Tiffany. Le joaillier américain s’est du coup empressé de préciser que toutes les autorités de régulation approuvent désormais le projet.

Novartis annonce de son côté un bénéfice net trimestriel en légère hausse à 3,47 milliards de dollars. Novartis qui s’attend désormais à une croissance à deux chiffres de son résultat d’exploitation en 2020.
Et on note que les valeurs les plus sensibles au risque de mesures de restrictions encore plus drastiques reculent à la mi-journée à paris à l’instar de Klépierre, Fnac Darty, Elior ou évidemment Air France et dans son sillage Airbus.

Les bancaires reculent également malgré la publication de résultats trimestriels meilleurs que prévu de leur consœur HSBC. Si HSBC fait état d’une chute de son bénéfice net de 54,3%, celle-ci reste inférieure aux attentes. Le groupe annonce par ailleurs s’attendre à des pertes sur crédit moins importantes que prévu.

Le pétrole de brent remonte légèrement ce matin : juste en dessous des 41 $ ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de B SMART sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société B SMART ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société B SMART et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/11/2020

La plupart des Bourses européennes évoluent dans le vert en ce jour de Black Friday, au cours d'une nouvelle séance bien calme. Après Thanksgiving hier, la journée est marquée par de nombreuses…

Publié le 27/11/2020

Focus Home Interactive grimpe de 0,9% à 43,7 euros à la mi-journée...

Publié le 27/11/2020

Focus sur le segment professionnel...

Publié le 27/11/2020

Le secteur bancaire est bien orienté à la Bourse de Paris, plusieurs membres de la BCE ayant ouvert la porte à une reprise du versement des dividendes. Dans quelle mesure pourront elles le faire et…

Publié le 27/11/2020

Europcar Mobility Group, qui avait finalement terminé en hausse de 2% hier à la suite de l'annonce d'un accord de principe avec un groupe de...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne