Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 169.41 PTS
+0.06 %
6 190.50
+0.42 %
SBF 120 PTS
4 860.69
-0.01 %
DAX PTS
15 234.16
+0.21 %
Dow Jones PTS
33 800.60
+0.89 %
13 845.06
+0.63 %
1.190
-0.01 %

25/03 - 12h30 : La stratégie vaccinale au centre de l'attention

| B SMART | 448 | Aucun vote sur cette news
La tendance est toujours dans le rouge à la mi-journée alors que le spectre d’une troisième vague ainsi que la lenteur de la stratégie vaccinale européenne sont toujours au centre des discussions.

Le retour à la normale au mois d’Avril qui semblait encore un objectif réalisable il y a quelques semaines s’éloigne de plus en plus à mesure que pays d’Europe font face à une recrudescence de cas de Covid-19. Une recrudescence qui renforce les mesures de restrictions et éloigne à son tour l’espoir d’une franche reprise économique prochainement.

Dans ce contexte, l’Union Européenne tente de durcir le ton afin d’accélérer sa stratégie vaccinale. La Commission Européenne menace en effet de bloquer les exportations de doses du vaccin Astra Zeneca au Royaume-Uni si le groupe suédo-britannique ne respecte pas ses engagements de livraison vis-à-vis de l’Union Européenne. Un blocage qui sera débattu aujourd’hui et demain entre les différents chefs d’état et de gouvernement au sein de l’Union Européenne, la France et l’Allemagne ont déjà fait part de leur soutien à une telle initiative tandis que d’autres voix s’élèvent contre ce procès, à l’instar du Premier Ministre Irlandais qui estime que si de telles mesures étaient mise en place rien n’empêcherait que l’Union Européenne soi à son tour victime d’un tel blocage sur d’autres médicaments. En attendant, Londres et Bruxelles tentent depuis 24h de trouver une issue favorable à tous afin que la stratégie de vaccination européenne puisse s’accélérer sans que cela en coûte à la stratégie britannique.

En ce qui concerne le vaccin Astra Zeneca en lui-même, lui aussi a connu de nombreux rebondissements. Il a d’abord alimenté les craintes d’effets secondaires avant de voir son efficacité réaffirmée à 79%, puis un panel d’experts a mis en doute la fraicheur des données utilisées. Dernier avis sur le sujet : une nouvelle étude menée aux Etats-Unis estime que le vaccin fait preuve d’une efficacité de 76% dorénavant.

On notera également que cette nuit Jérôme Powell et Janet Yellen se sont exprimés devant le congrès tentant notamment de rassurer les investisseurs face au recul des valeurs technologiques. Ceux-ci ont à nouveau fait part de leur optimisme estimant que la reprise a déjà commencé mais qu’elle devrait encore se poursuivre. Une prise de parole qui n’aura pas permis au Nasdaq Composite d’inverser la tendance en clôture hier soir avec un recul de 2%. Au-delà des valeurs technologiques, les investisseurs américains soulèvent également l’effet secondaire du plan Biden qui pourrait se traduire par une hausse d’impôts, notamment pour financer le plan d’infrastructures que Joe Biden dévoilera la semaine prochaine.

Etats-Unis toujours, l’émission de 61 milliards de dollars d’obligations à 5 ans hier s’est bien déroulée et s’annonce de bonne augure pour l’émission de près de 62 milliards d’obligations d’Etat à 7 ans cette fois-ci qui se tiendra aujourd’hui. Dans ce contexte, les rendements obligataires se détendent encore un peu ce matin, avec un taux à 10 ans à 1,62%.

Côté statistiques rapidement,
Le climat des affaires en France s’améliore en mars. Il gagne 7 points à 97 points soit son plus haut niveau depuis le début de la crise sanitaire. Un niveau à relativiser cependant par le fait que la majorité des données collectées par l’INSEE l’ont été avant la mise en place de nouvelles restrictions sanitaires.

Du côté des valeurs à présent,
Voltalia annonce une croissance de son bénéfice net à près de 8 millions d’euros sur l’année 2020 contre 4,6 millions en 2019. Le groupe confirme ses objectifs financiers pour 2021.

On notera également que Covéa, le groupe qui rassemble la MAAF, MMA et GMF a déposé une plainte auprès du Parquet National Financier contre Denis Kessler, le PDG du réassureur Scor, dont Covéa détient 8%. Une plainte pour manipulation de cours et abus de biens sociaux alors que les deux groupes d’assurances s’opposent depuis 2018. Un conflit qui a pris naissance alors que Socr a rejeté la proposition de rachat par Covea pour un montant de 8 milliards d’euros. Dans sa plainte, Covéa vise un programme de rachat d’actions réalisé par SCOR fin 2018 pour 195 millions d’euros qui selon Covéa aurait soutenu artificiellement le cours de l’action Scor, mais aussi des frais d’avocat jugés excessifs pour se prémunir de l’offre de rachat.

On notera rapidement que les plus fortes hausses à la mi-journée sont signées : PUBLICIS, CARREFOUR et L’OREAL. Les plus fortes baisses : ARCELOR MITTAL, UNIBAIL, SAFRAN ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de B SMART sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société B SMART ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société B SMART et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 09/04/2021

Tessi a réalisé en 2020 un chiffre d'affaires de 412,6 ME, en baisse de 2,3% à périmètre constant proforma...

Publié le 09/04/2021

GeNeuro a fait le point vendredi soir sur sa situation financière pour le premier trimestre 2021. A fin mars, la trésorerie du groupe s’élevait à 4,8 millions d’euros. « Le montant total…

Publié le 09/04/2021

Carmat a émis une deuxième tranche de 650 000 bons de souscription d'actions (BSA) dans le cadre de la ligne de financement en fonds propres Kepler Cheuvreux. Le 27 septembre 2018, la medtech a mis…

Publié le 09/04/2021

New Port, la société de cadres présidée par Alain Dinin, a cédé aujourd'hui 1,2 millions d'actions Nexity, soit 2,14% du capital, ce qui ramène ainsi sa participation au capital de Nexity à…

Publié le 09/04/2021

Bigben Interactive a annoncé la mise en place d'un nantissement au bénéfice des porteurs d'obligations échangeables en actions de la société Nacon tel que prévu lors de…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne