En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.95 PTS
-1.53 %
4 839.50
-1.74 %
SBF 120 PTS
3 852.26
-1.55 %
DAX PTS
12 557.64
-1.41 %
Dow Jones PTS
28 241.44
-0.24 %
11 687.16
+0.08 %
1.186
+0.3 %

24/09 - 18h30 : Clôture en repli sur fond de craintes des investisseurs

| B SMART | 298 | Aucun vote sur cette news
La Bourse de Paris clôture en recul ce soir après avoir passé la majeure partie de la séance dans le rouge.

Le CAC 40 perd… à …
Dans un volume d’échange de ….

Il faut dire que les craintes étaient sanitaires, économique et politiques aujourd’hui sur les marchés !

Sanitaires tout d’abord avec l’annonce d’Olivier Veran de durcir les mesures de restriction en lien avec la pandémie. Il a entre autre annoncé la fermeture complète des bars et restaurants à Marseille et en Guadeloupe à partir de samedi, tandis que dix autres métropoles dont Paris verront leurs bars fermer au plus tard à 22h à partir de samedi également. Olivier Véran qui a annoncé hier que la situation continue de se dégrader avec un taux de positivité des tests effectué en France atteint dorénavant 6,1%, alors que 10 000 nouveaux cas sont identifiés chaque jour et que plus d’un millier de personnes sont actuellement en réanimation.

Mais les craintes sanitaires en Europe ont dû laisser la place aux craintes économiques liées au Coronavirus, aux Etats-Unis notamment. Richard Clarida, le Vice-président de la FED utilisant l’image d’un trou profond de chômage et de faiblesse de la demande pour qualifier l’économie américaine. Richard Clarida qui a demandé au Congrès de mettre en place des mesures budgétaires pour faire face aux conséquences économiques de l’épidémie.

C’est sans compter pour autant sur la troisième crainte des investisseurs aujourd’hui, d’ordre politique à présent. A l’heure où experts et investisseurs aimeraient voir le gouvernement s’accorder sur un plan de relance aux Etats-Unis, Donald Trump a laissé entendre que la transition pourrait ne pas être pacifique s’il n’était pas réélu. Donald Trump qui a même sous-entendu qu’il pourrait ne pas reconnaitre le résultat de l’élection à cause notamment du vote par voie postale qu’il considère comme potentiellement source de fraude. Une déclaration qui combinée à l’empressement de vouloir nommer un nouveau juge à la cour suprême laisse craindre aux investisseurs que les enjeux politiques prennent le pas sur les enjeux économiques.

En Europe, La BCE annonce l’octroi de 174,5 milliards de prêts aux banques de la zone euro. Une mesure supplémentaire pour soutenir la reprise, alors que les indicateurs économiques du jour son plutôt positifs. Le climat des affaires s’est apprécié en France pour aller jusqu’à 92. Un niveau qui reste cependant inférieur au niveau d’avant-crise. En Allemagne, le climat des affaires ressort en hausse également à 93,4 même s’il n’atteint pas le niveau attendu par le consensus.


Du côté des valeurs à présent,

Suez contre-attaque. Alors que le groupe a fait savoir hier qu’il avait besoin de plus de temps pour proposer des offres alternatives à son rachat par Veolia et suite à l’annonce de Veolia ne pas faire courir son offre un seul jour de plus, Suez a annoncer créer une fondation de droit néerlandais dans laquelle le Conseil d’administration de Suez a voté de loger sa filiale Eau France. Une décision qui empêche toute cession de la filiale en question sur les 4 prochaines années sauf… sur décision du C. d’Adm. de SUEZ. Pour rappel cette filiale était justement au cœur du débat car Veolia avait prévu de la céder directement au fond Meridiam une fois le rachat de Suez effectué afin que l’autorité de la concurrence valide l’opération. Veolia a indiqué truver le procédé pitoyable tout en se disant prêt à relever son offre.

Trigano de son côté voit ses ventes exploser au dernier trimestre de son exercice décalé. Les ventes du constructeur de Camping-Car progressent de 30% en juin à août, notamment en lien avec les limitations de déplacements durant les vacances d’été. Sur l’année, cela permet à Trigano de limiter son repli à 6,2%.

Air France plonge de son côté : le titre perd.. ; pour une valeur de
Demain, la séance sera globalement calme. Les investisseurs pourront suivre la création de masse monétaire en zone euro pour le mois d’août. Aux Etats-Unis, les commandes de biens durables pour le mois d’août seront publiées.

Côté entreprises, ADLPartner et Pharmagest Interactive publieront leurs résultats semestriels. ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de B SMART sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société B SMART ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société B SMART et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/10/2020

Les premiers résultats de cette étude d'Onxeo sont attendus début 2021...

Publié le 21/10/2020

Les produits Cast fournissent des données inédites sur l'état structure000

Publié le 21/10/2020

Les concours bancaires utilisés par Courtois dans les comptes consolidés s'élèvent au 30 septembre à 5,38 ME...

Publié le 21/10/2020

Grâce à sa solidité financière, Lisi maintient également intactes ses ambitions stratégiques de croissance à moyen et long terme...

Publié le 21/10/2020

La croissance organique n'apparaissant plus comme un indicateur pertinent pour l'exercice 2020, aucun nouvel objectif n'a été fixé par Mercialys...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne