Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 826.79 PTS
-0.07 %
5 825.00
-0.06 %
SBF 120 PTS
4 601.21
-0.12 %
DAX PTS
14 030.40
-0.18 %
Dow Jones PTS
30 924.14
+0. %
12 464.00
+0. %
1.192
-0.47 %

17/02 - 18h30 : Léger recul sur le CAC 40, Kering signe la plus forte baisse de l'indice

| B SMART | 208 | Aucun vote sur cette news
Clôture à l’équilibre ce soir pour le CAC 40 !

L’indice parisien continue sa pause aujourd’hui encore sur fond de craintes inflationnistes en cas de reprise économique. Les investisseurs craignent que les banques centrales resserrent leurs politiques monétaires accommodantes plus tôt que prévu si jamais l’inflation venait à grimper trop rapidement. Les différentes prises de paroles de Jérôme Powell sur le sujet précisant que la FED restera accommodante aussi longtemps qu’il le faudra n’éteignent pas ces craintes pour autant. Les investisseurs attendent d’ailleurs les minutes de la dernière réunion de politique monétaire pour comprendre le partage de positions au sein de la FED sur le sujet.

Les taux des bons du Trésor américains se tendent de leur côté, le taux à 10 ans grimpe à 1.27% ce soit et celui à 30 ans à 2.04%. Une remontée qui pourrait signifier une limitation des prises d’initiatives sur les marchés action au profit d’autres actifs comme les obligations. En Europe, les rendements progressent également, le Bund Allemand repasse par exemple en positif pour la première fois depuis un an.

Du côté des statistiques à présent,
Les ventes au détail rebondissent plus fort que prévu aux Etats-Unis au mois de janvier. Celle-ci font état d’une progression de 5.3% laissant présager une reprise de l’activité économique.

La production manufacturière progresse également plus que prévu en janvier. Celle-ci a augmenté de 1%, signant sa neuvième hausse consécutive. Une hausse due notamment à la progression de la demande pour les biens ménagers de la part des américains invités à rester chez eux à cause de la pandémie.

En Europe, Mario Draghi appelle les italiens à l’union pour combattre le virus mais aussi pour procéder à la reconstruction du pays alors que celui-ci a enregistré une des pires chutes du PIB de la zone euro en 2020. Le nouveau Président du Conseil à la tête d’une large majorité s’exprimait aujourd’hui devant le Sénat italien qui doit procéder à un vote de confiance.
Europe toujours, l’Union Européenne multiplie les démarches de son côté pour obtenir de nouveaux vaccins. La Commission européenne a conclu ce matin un accord avec Pfizer et BioNtech pour la livraison de 200 millions de doses supplémentaires de vaccin. La Commission Européenne qui a également conclu un accord avec Moderna pour la livraison de 300 millions de doses supplémentaires.

Du côté des valeurs à présent,
Kering évolue dans le rouge depuis ce matin et signe même la plus forte baisse du CAC 40 en clôture alors que le groupe de luxe annonce un chiffre d’affaires de 13.1 milliards d’euros sur l’ensemble de l’année 2020, en repli de 16,4%. Le groupe a d’ailleurs accusé un repli d’activité sur les trois derniers mois de l’année encore plus marqué d’au trimestre précédent là où les analystes s’attendaient à une légère reprise. La marque Gucci, une des marques emblématiques du groupe a vu ses ventes reculer de son côté de 13.5% sur le dernier trimestre, qui vient s’ajouter au recul d’un peu plus de 12% sur les mois précédents. Le groupe voit cependant dans le même temps son endettement se réduire et son free cash-flow progresser de près de 40%.

M6 annonce de son côté avoir plutôt bien résisté à la crise sanitaire. Si le chiffre d’affaires du groupe recule de 12,5% en 2020, son résultat opérationnel courant ne recule lui que de 5% grâce aux économies que le groupe a réalisé sur la période. M6 dont une partie du capital sera bientôt mis en vente par son actionnaire Allemand Berteslmann s’abstient cependant de faire des prévisions pour 2021 dans le contexte actuel. Son PDG Nicolas de Tavernost se contente de plaider dans une interview au Figaro pour des concentrations dans le secteur pour faire face aux plateformes de streaming.

CNP Assurances fait état de son côté d’un résultat net à 1.35 milliards d’euros en baisse de 2.1% en données comparables résistant plutôt bien à la baisse d’un peu plus de 17% de son chiffre d’affaires à cause de la pandémie. Le groupe renoue également avec les dividendes et offre au titre de 2020 un dividende de 1.57 € par action, dont un versement exceptionnel de 80 centimes par titres pour compenser l’absence de dividendes l’année dernière.

Eramet publie de son côté des résultats qui reculent moins que prévu avec notamment un rebond de son activité au second semestre. Le groupe affiche par ailleurs son optimisme pour 2020.

Demain les investisseurs prendront connaissance des publications de Airbus, Atos, Bouygues, Carrefour, Orange ou encore Air France. Côté statistiques, l’indice d’activité de la FED de Philadelphie en Février ou les inscriptions hebdo au chômage seront suivies

A noter que demain les fonds Melvin Capital et Citadel mais aussi l’application Robinhood sont appelés à témoigner devant la Commission des Services financiers de la chambre des représentants suite à l’affaire Gamestop. ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de B SMART sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société B SMART ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société B SMART et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 05/03/2021

La tendance est toujours dans le rouge à Paris avant l’ouverture des marchés américainsMarchés américains attendus dans le vert à en croire les contrats futurs sur les indicesDOW : -1.11% à…

Publié le 05/03/2021

La tendance est toujours dans le rouge sur le CAC 40 à la mi-journéeLes investisseurs focalisent leur attention sur la hausse des rendements obligataires avant la publication des chiffres de…

Publié le 05/03/2021

Gap a publié un bénéfice au quatrième trimestre (clos fin janvier) de 234 millions de dollars, soit 61 cents par action, contre une perte de 184 millions, ou -49 cents par action, l'an passé à…

Publié le 05/03/2021

(Zonebourse.com) Un essoufflement technique pourrait se former au contact de la résistance des 22.1 EUR. La valeur AXA est, en effet, en zone de surachat et la proximité du niveau…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne