En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 569.67 PTS
-0.03 %
4 596.00
+0.65 %
SBF 120 PTS
3 624.38
+0.01 %
DAX PTS
11 598.07
+0.32 %
Dow Jones PTS
26 703.20
+0.69 %
11 431.60
+2.59 %
1.167
-0.62 %

16/10 - 12h30 : LVMH limite ses pertes, Trump prêt à faire un geste budgétaire

| B SMART | 676 | 5 par 1 internautes
Tendance dans le vert pour le CAC 40 à la mi-journée qui reste depuis l’ouverture ce matin aux alentours des 4900 points, dans une tendance particulièrement linéaire.

Si le marché parisien est porté par les valeurs du luxe à la mi-journée, les craintes sur front sanitaire restent toujours présentes.

Mais place aux bonnes nouvelles d’abord, LVMH publie des résultats qui traduise une baisse finalement limitée de son chiffre d’affaires au troisième trimestre. Alors que les analystes anticipaient un impact conséquent de la fermeture d’une grande partie des magasins du groupe et du recul du tourisme, le groupe fait finalement état d’un chiffre d’affaires en diminution de 7% au troisième trimestre. Une reprise qui tranche avec la baisse de 38% au deuxième trimestre, soutenue notamment grâce aux marques phares du groupe que sont Louis Vuitton et Christian Dior qui ont vu leurs ventes s’apprécier en Asie. Les cognacs Henessy ont également vu leurs ventes s’apprécier aux Etats-Unis sur la période.

LVMH s’est cependant abstenu de donner une prévision pour 2020, se contentant d’exprimer sa volonté de se renforcer sur le marché du luxe. Morgan Stanley a de son côté revu son objectif de cours à la hausse et passe de 465 € à 500 € sur le titre.

Dans le sillage de ces résultats, Hermès et Kering s’apprécient à la mi-journée sur la place de marché parisienne.

Si les craintes sont cependant toujours présentes sur le front sanitaire, avec encore plus de 30 000 nouveaux cas recensés hier en France. Les investisseurs pourraient cependant voir d’un bon œil les annonces récentes de Donald Trump sur les négociations en matière de plan de relance aux Etats-Unis, même si les prises de paroles sont parfois contradictoires.
Alors que Nancy Pelosi a rejeté cette semaine le plan de 1 800 milliards proposé par les Républicains, après que Donald Trump ait lui-même appelé à arrêter les négociations puis les reprendre de façon plus limitée, Le président des Etats-Unis a annoncé hier qu’il était prêt à relever le montant des aides budgétaires à l’économie américaine afin d’obtenir un consensus.

Si l’annonce a suscité quelques réserves dans son propre camp, Donald Trump a ensuite affirmé sur Fox News qu’il y avait toujours un espoir de faire voter ce plan avant le 3 novembre, contredisant au passage son secrétaire d’Etat au trésor qui regrettait l’inverse la veille. Une bonne nouvelle donc pour les marchés pour le moment, reste à suivre les réactions sur le sujet à l’ouverture des marchés américains cet après-midi.

En Europe, les incertitudes en matière de Brexit sont elles toujours présentes. Le spectre d’un no deal plane toujours alors que l’Union Européenne tente de rejeter la responsabilité d’un échec des négociations sur le Royaume-Uni qu’elle appelle à faire des compromis. La position de Boris Johnson sur l’Etat des négociations devrait se faire connaitre dans la journée.

Du côté des valeurs sur la place de marché parisienne à la mi-journée,
Renault fait partie des plus fortes hausses du CAC 40, suivi de près par Peugeot. Les deux valeurs bénéficient des chiffres encourageants publiés par l’Association des constructeurs européens d’automobiles qui fait état d’un marché automobile qui renoue avec la croissance en Septembre, en enregistrant sa première hausse depuis le début de l’année.

AXA a de son côté finalisé la cession de ses activités en Europe centrale et orientale pour un montant d’1 milliard d’euros

Airbus est également suivi de près par les investissuers alors que ces denriers ont pris connaissance hier de la proposition des Etats-Unis de renoncer à taxer les produits en provenance d’Europe si Airbus rembourse les milliards d’aides publiques perçues par le groupe. ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de B SMART sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société B SMART ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société B SMART et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 29/10/2020

Au 3e trimestre 2020, le chiffre d'affaires de Guillemot Corporation progresse de 85% à 39,3 millions d'euros...

Publié le 29/10/2020

Le carnet de commandes recule mais reste ferme avec 39 mois d'activité sécurisés...

Publié le 29/10/2020

Le Groupe Gaussin a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 3,02 millions d'euros au cours du 1er semestre 2020 (2,2 ME au 30 juin 2019), soit une...

Publié le 29/10/2020

Jean-François Potiez est responsable actuellement au sein de la Direction de l'Offre Financière et des Etudes Patrimoniales du Groupe UFF...

Publié le 29/10/2020

Sword Group annonce la signature de nouveaux contrats pour sa filiale Tipik by Sword, à hauteur de 19,2 millions d'euros, ainsi que la réactivation...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne