Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 609.15 PTS
+0.62 %
5 596.5
+0.51 %
SBF 120 PTS
4 436.26
+0.66 %
DAX PTS
13 298.96
+0.35 %
Dow Jones PTS
30 143.26
+0.58 %
12 524.81
+0.46 %
1.214
+0.01 %

10/11 - 12h30 : L'augmentation de capital d'Unibail RW rejetée

| B SMART | 504 | 5 par 1 internautes
Le CAC 40 continue sur sa lancée aujourd’hui encore et oscille autour des 5 400 points à la mi-journée.

Les valeurs qui ont le plus souffert de la crise sanitaire sont toujours recherchées par les investisseurs ce matin à l’instar des valeurs de l’automobile de l’immobilier commercial ou encore des banques.
Après avoir digéré la nouvelle d’un potentiel vaccin bientôt disponible développé par le laboratoire Pfizer, l’heure est également à la prudence pour une partie des investisseurs. Certains pointent en effet le fait que l’industrialisation et la distribution de celui-ci risque de prendre du temps tandis que d’autres voient dans l’annonce de ce vaccin efficace à 90% un risque d’inciter les politiques à ne pas poursuivre leurs efforts budgétaires de soutien à l’économie, notamment aux Etats-Unis.

Il n’en reste pas moins que deux tiers des valeurs du CAC 40 sont dans le vert à la mi-journée !

Du côté des statistiques à présent,
L’indice ZEW du sentiment économique des investisseurs Allemands chute pour le mois de Novembre. Il ressort à 39 points après les 56,1 du mois d’Octobre. Alors que le consensus attendait 44,3 points.
En France, le taux de chômage progresse par rapport au trimestre précédent. Il passe de 7,1% à 9%. La Chine voit de son côté son inflation ralentir à 0,5% sur un an en Octobre. Un rythme que le pays n’avait pas connu depuis 2009.

A noter également que c’est aujourd’hui qu’entrent en application les droits de douane appliqués par l’Union Européenne sur 4 milliards de dollars d’importation américaines. Droits de douanes appliqués dans le cadre du litige entre l’Union européenne et les Etats-Unis à propos des subventions accordées par les Etats-Unis à l’avionneur Boeing.

En matière de Brexit enfin, les lords anglais ont de leur côté rejeté le projet de loi proposé par Boris Johnson qui lui aurait permis d’invalider certaines clauses du premier accord de divorce conclu en 2019, notamment sur la question de l’Irlande du Nord. Le parlement anglais qui prive ainsi le premier Ministre britannique d’une carte importante dans sa négociation avec l’Union Européenne mais qui reste en phase avec les engagements pris lors du premier accord.

Du côté des valeurs à présent !
Unibail Rodamco Westfield s’envole à la mi-journée alors que l’assemblée générale du groupe qui se tenait ce matin s’est opposé à l’augmentation de capital de 3,5 milliards d’euros voulue par voulue par la direction du groupe. Les autres propositions du plan de sauvetage sont elles en revanche validées. Les actionnaires ont également voté l’entrée au Conseil de Surveillance de Xavier Niel et Léon Bressler qui avaient notamment exprimé leur désaccord vis-à-vis de l’augmentation de capital.

BIC annonce de son côté une croissance annuelle de son chiffre d’affaires d’environ 5% dans le cadre d’un nouveau plan stratégique présenté aujourd’hui. Celui-ci souhaite réaliser 50 millions d’euros d’économies par an et générer au moins 200 millions d’euros de flux nets de trésorerie par an également, d’ici 2022.

L’AMF annonce de son côté que Worldline possède à présent 93.9% de son concurrent Ingenico à la suite de son OPA. Ingenico qui a d’ailleurs demandé hier la suspension de cotation de ses actions et de ses Océanes alors que Worldline devrait lancer une procédure de retrait auprès de l’AMF dans les prochains jours. ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de B SMART sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société B SMART ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société B SMART et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 04/12/2020

L'Olympique Lyonnais informe avoir obtenu un pré-accord de ses prêteurs bancaires et obligataires pour la mise en place d'un PGE (Prêt Garanti par l'État) complémentaire, dit "PGE Saison", de…

Publié le 04/12/2020

26 OCA numérotées de 209 à 234 ont été émises

Publié le 04/12/2020

Amplitude Surgical annonce la décision du Tribunal Judiciaire de Valence dans son litige avec l'URSSAF au titre de la taxe sur la promotion des...

Publié le 04/12/2020

La Banque centrale européenne a notifié à Société Générale l’exigence de capital supplémentaire au titre du P2R (Pillar 2 requirement) à partir du 1er janvier 2021. Cette dernière est…

Publié le 04/12/2020

La BCE (Banque Centrale Européenne) a notifié l'exigence de capital supplémentaire au titre du P2R - Pillar 2 requirement - à partir du 1er janvier...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne