En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 880.86 PTS
-0.98 %
4 880.50
-0.9 %
SBF 120 PTS
3 876.41
-0.93 %
DAX PTS
12 642.84
-0.74 %
Dow Jones PTS
28 308.79
+0.4 %
11 677.84
+0. %
1.186
+0.31 %

07/10 - 18h30 : Le CAC 40 dans le rouge après la fin du plan de relance US

| B SMART | 1346 | Aucun vote sur cette news
La Bourse de paris clôture dans le rouge ce soir.
Les investisseurs parisiens accusent finalement le coup de cet arrêt brutal des négociations entre démocrates et républicains en ce qui concerne un nouveau plan de relance aux Etats-Unis. Un coup d’arrêt dû au président américain lui-même qui après avoir appelé de ses vœux un accord avant le 3 novembre a finalement demandé à ses représentants de mettre fin aux négociations. Si le Président argue que sa décision est due au montant trop élevé d’aides demandé par le camp démocrate, il semble plutôt mettre le plan de relance dans la balance de sa réélection. Sur Twitter, le Président américain explique en effet que lorsqu’il sera réélu une grande loi de soutien sera votée, une loi centrée sur les américains qui travaillent dur et les petites entreprises. Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la chambre des représentants a immédiatement réagit accusant le Président américain de faire passer ses propres intérêts avant ceux du pays, avec la pleine complicité des membres du Congrès.

Donald Trump a cependant dans un deuxième temps appelé les parlementaires à s’entendre sur des mesures plus limités. Il insiste par exemple pour que soit approuvé immédiatement une aide de 25 milliards de dollars pour les compagnies aériennes ainsi qu’un plan de 135 milliards de dollars pour les petites entreprises. Des programmes qu’il souhaite voir financé par des fonds inutilisés du premier plan d’aide.

Dans la dernière ligne droite de la présidentielle, Donald Trump a également assuré que si un texte de loi prévoyant un chèque de 1200 dollars pour les foyers américains arrivait jusqu’à lui, il l’entérinerait dans la foulée. Difficile d’y voir clair donc dans les mesures que peuvent espérer les américains dans les prochaines semaines.

Face à ce volte-face, la Présidente de la Fed de Cleveland a elle assuré que la FED examinerait ce qu’elle pourrait faire pour atténuer les conséquences d’une telle décision. La Fed qui justement prêche pour un plan de soutien massif selon l’intervention de Jerome Powell hier, qui assurait qu’il ne fallait pas avoir peur d’en faire trop face à la situation actuelle. La Fed qui publie d’ailleurs ses minutes ce soir à 20h.

La BCE de son côté a fait savoir par a voix de Jens Weidmann, membre du Conseil des gouverneurs qu’il n’y a aucune raison d’assouplir davantage la politique monétaire actuellement car les soutiens budgétaires actuels suffisent à dépasser les prévisions de la BCE en zone euro…

Côté valeurs,
Les plus fortes hausses de l’indice sont signées :
Accor ouvre une procédure de mandat ad hoc auprès de ses banques afin de trouver une solution à son problème de financement à long terme. Selon les Echos, la dette du groupe hôtelier s’estime à plus de 4 milliards d’euros
Pernod-Ricard gagne suite à une recommandation de jefferies qui passe de Conserver à Achat

L’abaissement de l’objectif de cours de Citigroup sur AXA fait en revanche perdre à l’assureur

Veolia estime que 2 à 3 mois seront nécessaires pour trouver un accord avec Suez

Oddo BHF anticipe de son côté une baisse de près de 40% de son bénéfice au troisième trimestre à cause de la situation actuelle qui pénalise notamment ses clients dans la sidérurgie, l’automobile ou le papier.
Demain, les investisseurs suivront de près les inscriptions hebdomadaires au chomage, mais aussi l’indice de confiance de la banque de France pour le mois Septembre. En Chine, alors que les marchés Chinois rouvrent ce vendredi sera publié l’indice PMI des services pour le mois de Septembre. Le compte rendu du conseil des gouverneurs de la BCE sera également rendu public tandis que l’OPEP dévoilera ses prévisions mondiales de production de pétrole.

Présenté par Nicolas Pagniez ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de B SMART sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société B SMART ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société B SMART et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/10/2020

La Bourse de Paris est dans le rouge à la mi-journée ! Le CAC 40 repasse sous les 4 900 points alors que les investisseurs continuent à suivre de près les négociations autour du plan de relance…

Publié le 21/10/2020

Virbac reste stable sur les 218 euros ce mercredi, après avoir été porté par la nouvelle révision à la hausse de ses objectifs annuels la semaine...

Publié le 21/10/2020

Malgré le relèvement de sa guidance semestrielle et une performance meilleure que prévu au deuxième trimestre Rémy Cointreau cède encore du terrain en...

Publié le 21/10/2020

La période est compliquée...

Publié le 21/10/2020

Par courrier reçu le 20 octobre 2020 par l'AMF, la société anonyme de droit suisse Quaero Capital a déclaré avoir franchi en baisse, le 19 octobre...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne