En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 884.06 PTS
-0.92 %
4 892.50
-0.66 %
SBF 120 PTS
3 887.95
-0.64 %
DAX PTS
12 649.06
-0.69 %
Dow Jones PTS
28 308.79
+0.4 %
11 677.84
+0. %
1.186
+0.37 %

07/10 - 12h30 : Le CAC 40 résiste au coup d'arrêt dun plan de relance

| B SMART | 832 | Aucun vote sur cette news
La Bourse de Paris oscille toujours autour de l’équilibre à la mi-journée !

Le moral des investisseurs semble résister au revirement de situation sur le plan de relance qui a eu lieu cette nuit aux Etats-Unis. Après plus d’une semaine faisant état d’avancées dans les négociations entre Démocrates et Républicains, et après avoir vu le président Donald Trump appeler lui-même à trouver un accord rapidement, Donald Trump vient finalement de mettre fin au processus.

Il annonce sur Twitter avoir donné instruction à ses représentants d’arrêter les négociations jusqu’à ce que l’élection soit passée. Le Président explique ainsi qu’une fois qu’il aura gagné les élections, alors une grande loi de soutien centrée sur les américains qui travaillent dur et les petites entreprises sera votée. Après avoir tenté de récupérer les recherches en matière de vaccin contre la Covid, Donald Trump semble à présent vouloir se servir du plan de relance dans sa stratégie électorale. Une décision qu’à immédiatement condamné Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la chambre des représentants qui a accusé Trump de faire passer ses propres intérêts avant ceux du pays, avec la pleine complicité des membres du Congrès.

Certains investisseurs restent cependant optimistes alors que la Fed revient sur le devant de la scène aujourd’hui. La Réserve Fédérale américaine doit publier ses minutes ce soir après la clôture du marché parisien, mais les investisseurs ont aussi toujours en tête la déclaration de Jerome Powell hier où il mettait en garde les gouvernements de mesures trop faibles, incitant ces derniers à ne pas avoir peur d’en faire trop. Selon lui, même si les décisions monétaires se révèlent trop importantes, cela ne sera pas perdu pour autant. Cela viendrait soutenir une reprise plus rapide.
Face à ce coup d’arrêt des négociations aux Etats-Unis et malgré les risques détaillés par Jerome Powell hier, certains investisseurs espèrent que ce revirement forcera la FED à intervenir une nouvelle fois. Des espoirs nourris par la déclaration de la Présidente de la Fed de Cleveland qui a regretté la décision de Donald Trump tout en expliquant que le FED allait étudier ce qu’elle pouvait faire pour atténuer les conséquences d’une décision qui va freiner la reprise.

Côté valeurs,

Accor ouvre une procédure de mandat ad hoc auprès de ses banques afin de trouver une solution à son problème de financement à long terme. Selon les Echos, la dette du groupe hôtelier s’estime à plus de 4 milliards d’euros
EDF fait part de son côté d’un recul de près de 21% de sa production d’électricité d’origine nucléaire en raison des arrêts de réacteurs et des impacts de la crise du coronavirus sur ses activités.

Total fait son entrée dans l’éolien flottant. Le groupe devient actionnaire à 20% du projet pilote de ferme éolienne flottante en méditerranée Eolmed détenu par la société Qair.

Pernod-Ricard signe la plus forte hausse du CAC 40 ce matin grâce à une recommandation de Jefferies, qui passe de conserver à acheter.
Dans le palmarès du CAC 40, Engie bénéficie toujours de la vente de ses parts dans Suez, Hermès, Saint-Gobain ou encore Schneider Electric figurent parmi les plus fortes hausses du CAC 40.

Les investisseurs suivront également de près l‘évolution des valeurs technologiques aux Etats-Unis cet après-midi alors qu’une commission au sein de la chambre des représentants a proposé un certain nombre de mesures ayant pour but de limiter les pouvoir des géants du numérique. La commission accuse notamment les GAFA de profiter de leur position dominante pour réaliser des acquisitions prédatrices et ainsi éliminer la concurrence. Une position qui leur permettrait de proposer des contrats oppressifs aux petites entreprises.

L’euro dollars repasse au-dessus des 1,1760 à la mi-journée
Le pétrole lui s’échange juste en dessous des 42 dollars.

Présenté par Nicolas Pagniez ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de B SMART sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société B SMART ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société B SMART et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/10/2020

Tendance baissière ce matin à la Bourse de Paris ! Les investisseurs continuent à suivre les évolutions en matière de plan de relance budgétaire aux Etats-Unis. Alors que la date butoir était…

Publié le 21/10/2020

Les grandes manoeuvres devraient se poursuivre

Publié le 21/10/2020

Nestlé gagne 0,7% à 108,18 francs suisses après une publication trimestrielle meilleure que prévu. Au troisième trimestre 2020, le groupe agroalimentaire suisse a dégage une croissance organique…

Publié le 21/10/2020

APRR (Eiffage) a publié un chiffre d'affaires consolidé (hors construction) en repli de 16,5% à 1,657 milliard d'euros au 30 septembre 2020. Le trafic total mesuré par l'exploitant de réseaux…

Publié le 21/10/2020

Somfy décolle de 11,8% à 136,8 euros en début de séance...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne