En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 309.90 PTS
-3.38 %
5 334.50
-2.89 %
SBF 120 PTS
4 215.94
-3.37 %
DAX PTS
11 890.35
-3.86 %
Dow Jones PTS
25 409.36
-1.39 %
8 461.83
+0.3 %

Violences sexuelles dans le patinage: Didier Gailhaguet, l'homme de glace

| AFP | 267 | Aucun vote sur cette news
Le patron des sports de glace français Didier Gailhaguet annonce sa démission à la présidence de la FFSG au siège de la Fédération à Paris, le 8 février 2020
Le patron des sports de glace français Didier Gailhaguet annonce sa démission à la présidence de la FFSG au siège de la Fédération à Paris, le 8 février 2020 ( Philippe LOPEZ / AFP )

Président au règne absolu, Didier Gailhaguet a fait l'histoire du patinage artistique français durant plus de 20 ans, entre podiums et scandales. Maintes fois inquiété par les enquêtes ministérielles, il est resté au pouvoir, est parti, est revenu. Mais la vague #metoo a fini par l'emporter samedi.

Gailhaguet a toujours été le seul homme à la manœuvre, à la tête de la Fédération française des sports de glace (FFSG) qu'il a présidée de 1998 à sa démission samedi - à l'exception des années 2004 à 2007. Il décidait de tout, faisait et défaisait à sa guise, sans état d'âme et parfois en allant jusqu'à tricher.

Il a plus d'une fois été rappelé à l'ordre dans sa gestion financière mais aussi sportive, bien qu'il puisse se targuer d'avoir apporté une soixantaine de médailles internationales à la France.

Cette fois, l'affaire était trop grave. La patineuse multimédaillée en couple, Sarah Abitbol, a révélé dans un livre ("Un si long silence", Plon) avoir été violée à partir de 15 ans et plusieurs fois par son entraîneur de l'époque (de 1990 à 1992), Gilles Beyer. Ce même Gilles Beyer que Gailhaguet n'a jamais totalement écarté, malgré une mesure d'interdiction d'exercer auprès de mineurs après une enquête au début des années 2000, à la suite d'un signalement de parents.

D'autres anciennes patineuses ont aussi émis des accusations similaires contre Beyer.

"Système de fonctionnement personnel"

En 2003, un rapport ministériel faisait déjà état d'"un système de fonctionnement personnel", instauré par le président et intervenant "constamment sur le champ de compétences du DTN" (directeur technique national). Le DTN actuel, Rodolphe Vermeulen, est tout aussi transparent que ses prédécesseurs.

Didier Gailhaguet quitte les locaux du ministère des Sports après son entrevue avec la ministre Roxana Maracineanu, le 3 février 2020
Didier Gailhaguet quitte les locaux du ministère des Sports après son entrevue avec la ministre Roxana Maracineanu, le 3 février 2020 ( Bertrand GUAY / AFP )

Né à Béziers, Gailhaguet est depuis son enfance un habitué des patinoires. Talentueux sur la glace, il sera champion de France en 1974 et 1975 et représentera la France aux Championnats d'Europe, du monde et même aux Jeux olympiques (1972).

Formé par Jacqueline Vaudecrane dans le giron fédéral, il acquiert son expérience auprès de grands anciens comme Alain Giletti, Alain Calmat et Patrick Péra. En 1976, il s'apprête à disputer les Jeux d'Innsbruck lorsqu'il se blesse gravement à un genou en disputant un match de rugby dans le cadre de sa préparation au professorat d'éducation physique. Il choisit alors de raccrocher les patins pour devenir entraîneur. Il a 23 ans.

Nommé entraîneur national, il découvre alors un diamant brut, Surya Bonaly, qu'il mènera à cinq titres européens avant de mettre fin à leur collaboration en 1992, lassé par les conflits qui l'opposent aux parents de la jeune fille. Il prend alors les commandes des équipes de France et poursuit son ascension en devenant président de la FFSG en 1998 et membre du Conseil à la Fédération internationale de patinage (ISU). Le monde s'ouvre à lui.

Coup d'arrêt en 2004

Mais en 2002, il est éclaboussé par l'affaire de tricherie des JO de Salt Lake dans lequel il est mis en cause.

Une juge française de l'épreuve de patinage artistique (couples), Marie-Reine Le Gougne, est soupçonnée d'avoir faussé le résultat de la compétition en attribuant une note de complaisance à l'équipe russe. Elle déclare avoir agi sur instruction du président de la FFSG afin d'obtenir la complaisance des Russes pour le duo de danseurs Marina Anissina-Gwendal Peizerat qui sera sacré pour la France.

Après enquête, il est interdit de toute fonction à l'international durant 3 ans. Ce qui ne l'empêche pas d'être réélu cette même année avec 84,5% des suffrages exprimés à la tête de la FFSG.

Mais en mai 2004, c'est un coup d'arrêt. Epinglé par la Cour des comptes pour des dérives de gestion de la FFSG, il doit démissionner de la présidence, contraint par son bureau exécutif. Il ne s'avoue pas vaincu et reste un personnage central du patinage français en devenant le conseiller personnel de la star des Bleus, le patineur Brian Joubert, n'hésitant pas à s'opposer à l'équipe dirigeante de l'époque, entre bisbilles et grosses embrouilles. En mars 2007, Joubert devient champion du monde.

Le président de la Fédération française des sports de glace (FFSG), Didier Gailhaguet en conférence de presse, le 26 février 2002 à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle
Le président de la Fédération française des sports de glace (FFSG), Didier Gailhaguet en conférence de presse, le 26 février 2002 à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle ( JACK GUEZ / AFP/Archives )

Quelques mois plus tard, Gailhaguet reprend la présidence de la FFSG dès le premier tour de scrutin, profitant de la démission de Claude Ancelet, désavoué par une motion de défiance. En 2010, il est plébiscité avec 88% des voix après avoir pourtant été vivement critiqué pour sa gestion sportive par la secrétaire d’État aux Sports de l'époque, Rama Yade. En 2014, une mission d'inspection ministérielle est diligentée, il maintient son pouvoir avec 66% des votes face à 2 candidats, Marie-Reine Le Gougne et Gwendal Peizerat. En 2018, plus personne ne s'oppose à lui.

Patineur, entraîneur, dirigeant, habile, brillant - il a initié la série des Grand Prix qui fait les beaux jours de la Fédération internationale - et ambitieux, il a fini par jeter l'éponge. Jusqu'à quand ?

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 28/02/2020

Une erreur s'est malencontreusement glissée dans notre précédente dépêche. Les revenus 2019 sont de 68 000 et non 63 000 euros. Suit une version corrigée de l'article. Nanobiotix a publié un…

Publié le 28/02/2020

Nanobiotix a publié un chiffre d'affaires au quatrième trimestre 2019 de 20 000 euros. Les revenus 2019 du spécialiste de la nanomédecine sont de 63 000 euros. La position de trésorerie au 31…

Publié le 28/02/2020

Unibel a publié un chiffre d'affaires de 3,4 milliards d'euros pour l'exercice 2019, en croissance de 2,8%, ou +1% en croissance organique. Selon le groupe, celle-ci aurait été de +2% hors impact…

Publié le 28/02/2020

A la suite de ses récentes publications, le groupe Renault souhaite préciser que le plan d’optimisation, mentionné lors de la publication des résultats annuels 2019, et ayant pour ambition de…

Publié le 28/02/2020

Iliad S.A. annonce avoir finalisé vendredi, conformément à l’accord annoncé le 3 septembre dernier, la mise en œuvre de son partenariat stratégique avec InfraVia (fonds d’infrastructure…