5 339.01 PTS
-0.34 %
5 327.0
-0.42 %
SBF 120 PTS
4 254.78
-0.45 %
DAX PTS
13 064.86
-0.02 %
Dowjones PTS
24 625.15
+0.48 %
6 428.68
+0.61 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Mondial-2023 de rugby: la démocratie produit des choses "curieuses" (fédération néo-zélandaise)

| AFP | 181 | Aucun vote sur cette news
Le Mondial-2013 en France? Le patron de la Fédération néo-zélandaise de rugby Steve Tew, ici avec Sonny Bill Williams, ne cache pas sa surprise
Le Mondial-2013 en France? Le patron de la Fédération néo-zélandaise de rugby Steve Tew, ici avec Sonny Bill Williams, ne cache pas sa surprise ( MICHAEL BRADLEY / AFP/Archives )

Le patron de la Fédération néo-zélandaise de rugby Steve Tew a pris acte jeudi de la décision "étrange" d'accorder à la France l'organisation de la Coupe du Monde de rugby 2023, observant que les votes démocratiques produisaient parfois des choses "curieuses".

Il a confirmé que les Néo-Zélandais avaient suivi les recommandations de World Rugby et voté pour la candidature sud-africaine, qui était favorite.

Mais c'est finalement le dossier français qui a récolté mercredi le maximum de voix, aux dépens des dossiers sud-africain et irlandais.

Confiant qu'il n'était "pas complètement surpris", M. Tew a observé que cette décision était un exemple de "démocratie en action".

"Au final, nous vivons dans une démocratie et les démocraties donnent parfois des choses curieuses", a-t-il dit à Londres à Radio New Zealand.

"En l'occurrence, elle a produit ici un résultat auquel les gens ne s'attendaient pas."

Il a reconnu que le fait que les recommandations de World Rugby n'aient pas été suivies pouvait étonner.

"J'imagine que cela semble bizarre et que les gens spéculeront autant qu'ils veulent", a-t-il par ailleurs dit à Radio Sport.

Mais il a reconnu que la France et l'Irlande avaient totalement le droit de faire campagne contre les recommandations de l'instance, et s'est dit convaincu que la France organisera un tournoi exceptionnel en 2023.

"C'est un pays plein d'histoire et de classe, la nourriture et le vin, c'est juste remarquable", a-t-il dit.

"Mais nous aurions aussi apprécié d'aller en Afrique du Sud. Nous compatissons avec l'Afrique du Sud qui a probablement cru il y a deux semaines que la partie était gagnée."

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

EDF progresse de 0,3% à 10,505 euros. L’électricien a confirmé son objectif d'Ebitda 2017 malgré une production nucléaire plus faible que prévu. Le groupe entend toujours dégager un Ebitda…

Publié le 15/12/2017

Barrière en vue

Publié le 15/12/2017

Information réglementée - Informations privilégiées - 15 décembre 2017 - 16h45 CET   LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ NE DOIT PAS ÊTRE PUBLIÉ, DISTRIBUÉ OU DIFFUSÉ,…

Publié le 15/12/2017

Après la forte hausse du titre

Publié le 15/12/2017

bioMérieux a un nouveau patron...

CONTENUS SPONSORISÉS